Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Cloud Drive Photos En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 août 2017
Indispensable à tous les fans du dirigeable, un concert best of de leur carrière avec tous les meilleurs morceaux, et que dire de la qualité du blu-ray.
Jimmy Page "Zozo" a conservé son toucher guitaristique légendaire , Jason Bonham remplace désormais à la batterie son père trop tôt disparu, Robert Plant est une des plus belles voix du Rock, il reste bien sûr John Paul Jones à la basse et au clavier.
"Stairway to heaven" nous mène tout droit au paradis.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2017
Voilà un coffret très sympa pour découvrir ou redécouvrir la légende du rock avec des morceaux d'anthologie. L'ensemble est très bien enregistré.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2017
Excellent double album de reprises, aussi bon que les versions originales.... Indispensable aux fans de Led Zeppelin, et aux autres !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2016
Produit neuf, écoute des disques merveilleuse, les images photos intéressantes pour ceux ou celles qui ne connaissent pas trop le groupe. Ravi de mon achat.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2013
les géants du rock se portent bien ,beau concert
le Blu-ray est exceptionnel de qualité
son magique un regal a consommer sans moderation
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2012
J'avais perdu espoir quand à la publication officielle de ce concert évènement dont on savait qu'il avait été filmé, et les bootlegs qui circulaient sur internet,de piètre qualité technique,ne pouvaient combler le vide. Mais l'attente a pris fin avec la sortie de Celebration Day, très bien marketée soit dit en passant, en multi versions, ce qui pourrait en dérouter plus d'un.
La version 2 CD + Blu Ray + DVD bonus permet une expérience unique: assister à la dernière répétition vue de la table de mixage (plan fixe à partir d'un camescope) pendant que Ross Halfin prend des photos au pied de la scène (photos visibles sur son site internet). Certes la qualité d'image n'est pas terrible, mais le spectacle est fascinant, le son très bon, et le groupe très détendu. De plus l'interprétation des titres, comme cela a toujours été le cas avec Led Zep, diffère sensiblement du concert qui suit. Ce dernier est magistralement filmé en haute déf (sauf les inserts façon bootlegs, dispensables dans l'ensemble, sans doute une manière de clin d'oeil de la part de Jimmy aux bootlegs en circulation, comme il l'a déjà fait pour le double DVD sorti il y a quelques années) et les plans sont saisissants, on a vraiment la sensation d'être sur scène avec eux. Je n'ai pas souvenir d'avoir déjà visionné un concert de cette manière. Le montage est pertinent, le son quasi parfait et les versions proposées vraiment excellentes, mais on en prend vraiment conscience qu'avec l'écoute des CD, sans les images qui, chez d'autres, servent souvent à masquer l'indigence de l'interprétation.
Certes chacun est libre de penser qu'il manque tel ou tel titre, que Pagey était plus tranchant dans sa jeunesse, que la voix de Percy est moins puissante qu'à ses débuts... C'est sans doute vrai. Mais la magie fonctionne encore, sans nostalgie mal placée. Et en notre époque de reformations en tous genres, même les plus improbables, qui frisent souvent (et je suis gentil) l'arnaque la plus totale, ou bien les groupes qui tournent toujours après 50 ans de carrière et qui ne s'aperçoivent même pas (et leur public non plus) qu'ils sont pathétiques et auraient mieux fait d'arrêter depuis longtemps, ce concert unique et sans lendemain, en étant digne de l'oeuvre passée du groupe, pourrait être le concert étalon en regard duquel seront jugés ceux des autres gloires passées.
Pour finir, merci à Jason d'avoir su être digne de son père, merci à Plant de ne pas avoir céder aux chant des sirènes. Et puis si dans les coffrets prévus pour l'an prochain, outre les inédits et autres versions alternatives, Jimmy pouvait glisser quelques uns des fabuleux concerts qui dorment dans ses archives, ça serait sympa !
11 commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2013
Cette Deluxe Edition, du "Celebration Day" de Led Zeppelin, est un superbe coffret, très complet, au design fort et soigné.
Comprenant, un Blu-ray du concert à l'O2 de Londres, capté le 10 Décembre 2007, un concert hommage à Amhet Ertegun, un boss d'Atlantic Records, avec en bonus le DVD des répétitions, enregistré lui le 06 Décembre au Shepperton Studios, et deux CD audio de ce concert. Au niveau de la performance, on perçoit quand même des interprétations moins intenses que leurs versions d'origines, dû à l'âge des protagonistes, ce qui peut justifier l'absence d'un "Immigrant Song". Par contre avec l'image du Blu-ray, ça passe sans que l'on est à se soucier de ce qui n'est finalement qu'un détail, vu le plaisir que procure ce show, où l'on voit bien que Robert Plant, Jimmy Page et John Paul Jones, accompagné de "junior" Bonham à la batterie, on tout donné, et le font encore carrément. Led Zeppelin interprète ses standards, mais surprend également, et gratifie le concert du sublime "In My Time Of Dying", de l'album "Physical Graffiti". Le groupe à aussi eu la présence d'interpréter un "For Your Life", rare en live, suivi d'un "Trampled Under Foot", une triplette inédite, qui constitue un moment fort du show, avec également "Nobody's Fault But Mine", proposant une set-list très riche, avant un très gros final, constitué de "Kashmir", "Whole Lotta Love" et "Rock And Roll".
Si ce "Celebration Day" devait être la dernière trace de Led Zeppelin, ce serait un superbe hommage, et une Happy End pour ces véritables rois du rock 'n' roll.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 novembre 2012
Quel son ! 45 ans après des débuts qui révolutionnèrent le rock, les membres originels et le fils et de leur défunt batteur réussissent à nous surprendre encore. Il s'agit d'un disque magistral, à la hauteur de l'attente. Bien sûr Led Zeppelin est avant tout un groupe des seventies et on est loin des improvisations qui étiraient souvent leurs concerts sur plus de 3 h. Mais les morceaux sont bien choisis et parfaitement interprétés. Jones est brillant et Bonham Jr. est magistral, avec une frappe bien à lui et désormais reconnaissables entre toutes. Et quant on sait que Plant, opéré des cordes vocales fin 1973, réussit à tirer le maximum et même plus de ses capacités du moment...
Reste Jimmy Page. Tout le monde sait qu'il n'a plus jamais retrouvé sa dextérité des années 1968-1975, mais il est habité par la musique et Led Zeppelin est sa création. Il réussit ainsi à nous transporter une dernière fois et à nous surprendre divinement malgré ses doigts vieillissants. Même si quantité de guitaristes actuels alignent les prouesses techniques désormais inaccessibles pour lui (Bonamassa, Satriani and co.), seul Jimmy Page (et bien sûr Jeff Beck) est capable de faire passer autant d'émotions en si peu de notes. Il est le maître du silence et lorsque Steve Vai disait il y a quelques années dans Rock & Folk que Page avait inventé le solo de guitare, on comprend ce qu'il a voulu dire avec "Celebration day"...
0Commentaire| 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2014
il est parfois difficile d’être une légende de son vivant et cependant ,"eux" y sont arrivés! je ne m'étendrait pas sur ce concert qui fut fabuleux, même si le fils bonham n'arrive pas a la hauteur de son père ! cet album est bon de bout en bout , avec des inédits jamais joué avant ( même sur les bootlegs) : "for your life," "ramble on". le petit plus aurait été de jouer aussi :"living loving maid" & "when the levee breaks"...ce groupe restera comme une référence musicale au même titre que les stones,beatles et consort.a déguster sans modération. je ne mets que quatre étoiles, car ayant la chance de posséder la version "non officielle",je vois que certaines parties musicales ont été refaites en studio , ce qui enlève un peu de spontanéité....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2013
Le magazine Rock & Folk avait qualifié ce concert unique comme « Le concert du siècle ». Avec un premier recul naturel, je me suis dit qu’il y a forcément un minimum d’éxagération, surtout de la part d’un journaliste. Dans un premier temps non réceptif aux nouveaux arrangements musicaux et au son "modernisé", je suis tout d’abord déçu au vu des premières captations amateur mis en ligne sur YouTube quelques jours après la prestation. Puis, avec le temps, je m’aperçois que j’y retourne souvent et me laisse séduire peu à peu... Jusqu’au moment où je prends vraiment conscience qu’effectivement, la performance est loin, très loin, d’être négligeable! Donc à ceux qui aux premiers abords seraient plutôt réticents à l’écoute de Led Zeppelin version 2007, je voudrais juste leur dire qu’il faut prendre le temps de s’y habituer! Pour en revenir à ma propre expérience, je finis par dénicher un bootleg de ce fameux concert (ce sera la version très réussie du label Wendy), et là je prends immédiatement une claque rien que par le côté «choc frontal» du son, gorgé de larsens dans le bon sens du terme. Il ne s’agit pourtant que d’un enregistrement "audience" et non d’un "soundboard", mais il crache des flammes! Il faudra cependant attendre 5 ans avant d’obtenir une version officielle de la chose...
Et la chose s’appelle donc finalement «Celebration Day». Pour ceux qui veulent juste avoir un aperçu de ce CD/DVD avec des qualificatifs, il y a une chanson très représentative et qui pourrait à elle seule définir tout le concert : «For Your Life». Ce titre est sobre, mature, condensé, lumineux mais non clinquant, sans aucune fioriture, sans concession, fort, énorme, foudroyant, ample, clair, précis, net et sans bavure. Jamais joué en public jusqu’à ce jour de décembre 2007, ce titre est exécuté... comme une exécution. Voilà donc comment décrire cette performance d’une seule et unique soirée en quelques mots.
Ce qui frappe essentiellement dans ce disque, c’est l’interprétation des morceaux, écartée de toute improvisation hasardeuse qui pourrait nuire à leur pertinence (contrairement à ce que le groupe a toujours fait, en particulier durant les tournées de 1975 et 1977). Les écarts de liberté sont donc rares et furtifs, tant ils sont frappants («In My Time Of Dying»). Dans cette optique de "restriction", la conséquence majeure est qu’aucun titre n’est développé "à rallonge", contrairement à ce qui se faisait jadis. Exemple typique, «Dazed And Confused», qui lors des tournées 1973 et 1975 était une véritable épopée extensible hors limites, est ici considérablement réduit, mais pour connaître cependant une nouvelle fraîcheur. Même «Kashmir», dont toutes les versions précédentes (studio et live) donnaient une impression de drame sans fin, est maintenant comme compressé pour n’en conserver que la quintessence, en faisant un joyau explosif et irréductible.
Il n’est pas sans dire que le maître de cérémonie de cette messe d’un soir, c’est évidemment Jimmy Page. D’une classe inégalée, le sorcier de la six cordes aux magnifiques cheveux blancs est impérial, tant au niveau du son que de l’image. Laissant de côté toute démonstration technique, il joue la carte de la sublimation musicale jusqu’à son paroxysme. Le plaisir est là, Page le ressens, il le fait sentir et il le transmet comme il faut à ses compères et au public. Ce plaisir orgasmique, allant jusqu’à la transe, cela par contre, ce n’est pas nouveau. On connaît, on n’est pas surpris, c’est la magie Led Zeppelin qui opère une nouvelle fois. Cette fameuse magie zeppelinienne, inclassable, hors du commun, qui n’a forcément plus rien à voir avec celle des prestations de 1973, a peut-être gagné en froideur de par son modernisme, mais est restée malgré les affres du temps tout aussi intense.
Alors, finalement, ce concert, c’est le concert du siècle? Peut-être bien que oui...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)