Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 10,99

Économisez
EUR 8,01 (42%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

C'est quoi ce roman ? par [DEVILLAIRE, Corinne]
Publicité sur l'appli Kindle

C'est quoi ce roman ? Format Kindle

4.5 étoiles sur 5 11 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 10,99

Descriptions du produit

Extrait

DÉPOSITION DE CLARISSE

C'est maman qui a proposé la halte chez Malou, au retour de nos vacances en Autriche. Mais on ne peut pas lui en vouloir. Elle croyait bien faire. Jusque-là, je n'avais vu la mère de papa qu'une seule fois : le jour de son mariage avec son dernier mari. Je ne m'en souviens presque pas. C'était il y a longtemps. J'étais trop petite. Pierre, lui, était dans le ventre de maman. Ça se voit sur la photo. S'il est exact que les foetus entendent tout, lui aussi a assisté à la réception, d'une certaine façon. Mais je ne crois pas qu'à ce stade de la gestation, la mémoire soit vraiment opérationnelle. Bref, mon petit frère ne pourrait pas non plus vous raconter grand-chose. Par contre, Clothilde, notre grande soeur, a une mémoire de pachyderme. Elle avait déjà sept ou huit ans. Si elle était en état de témoigner, elle vous raconterait tout dans les détails. J'espère que bientôt elle ira mieux !
Je précise que papa n'est pas particulièrement proche de sa mère. Avec le recul, je me demande même pourquoi il s'est cru obligé d'accepter cette escale. Peut-être pour équilibrer la balance, puisqu'on venait de passer huit jours chez mes grands-parents maternels. Mais je crois surtout que cette proposition inattendue l'a pris de court et qu'il voulait éviter les questions de maman. Elles n'auraient pas manqué de pleuvoir s'il avait refusé de faire ce petit détour. Il faut toujours qu'elle décortique tout...

Non. C'est juste une déformation professionnelle : elle est psy. Quand elle nous écoute, c'est très agaçant, l'impression qu'elle donne de connaître à l'avance la fin de nos phrases. Avec elle, difficile de se sentir chez soi dans sa tête. Papa a trouvé la parade : il ne dit plus rien.
En attendant, il faut reconnaître que maman a sûrement raison au sujet de Malou, quand elle prétend que c'est à cause d'elle si nous sommes une famille sans attaches et que tout ça est arrivé. Il paraît qu'il n'y a pas d'interdit qui vaille, lorsque les liens de parenté ne sont pas clairement définis au départ. Du côté de papa, ils ne l'étaient pas, justement. D'ailleurs, il s'est toujours plaint d'être né de «mère inconnue» ! Alors, non pas que je veuille défendre Clothilde, mais dans ce contexte, difficile pour nous trois, au début, de considérer Malou comme notre grand-mère.
Je me souviens parfaitement de la scène de notre arrivée. Papa s'annonce à l'interphone. Les grilles de la propriété s'entrouvrent aussitôt. Nous roulons à travers le parc. La minute jusqu'au perron est silencieuse dans la voiture : nous sommes tous impressionnés par l'interminable allée de platanes. Pierre veut savoir si «la dame» habite un château hanté. Maman répond que c'est elle le fantôme, puisqu'elle ne donne plus de nouvelles et n'en prend pas de nous depuis très longtemps.

Présentation de l'éditeur

Loin de son fils Frédéric, qu’elle a toujours rejeté, Malou mène une vie luxueuse et calme avec son dernier mari, un virtuose de la chirurgie esthétique. Elle lui doit les multiples interventions qui ont soustrait son corps au temps.
Frédéric a rompu tout contact avec sa mère depuis des années. Jusqu’au jour où il débarque chez elle à l’improviste, avec son épouse et leurs trois enfants.
La réconciliation mère-fils n’aura pas lieu. Bien au contraire. Cette brève visite, où vont se produire deux coups de foudre aux effets catastrophiques, ne fera qu’envenimer une situation familiale invraisemblable.
 
Une mécanique littéraire grinçante de haute précision, en forme de puzzle à plusieurs voix, où la malédiction généalogique qui frappe toute une famille n’épargne personne, pas même le chien du petit dernier.

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 2234 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 272 pages
  • Editeur : Editions Thierry Marchaisse (7 janvier 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00HEL9EHI
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 11 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°91.866 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
La vie découpée au scalpel où l'inconscient, le registre des uns traversent celui des autres

Entre romanesque, policier, psychanalytique ce livre nous tient en haleine jusqu'à la fin.
Des chapitres courts, une écriture incisive, un rythme soutenu.
Pour un premier roman BRAVO
1 commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
J'avais une collègue qui avait pris la décision de ne pas s'encombrer des problèmes des autres avec cette formule incisive : "Chacun fait dans sa caisse"...Et là, c'est le cas : chacun pour soi...!

La grand-mère, Malou (mère dénaturée de Frédéric, père de ses trois petits enfants) qui va se découvrir un cœur, le "beau-grand-père" Robert -qui nous fait sa crise de la quarantaine très en retard- et les trois petits enfants :
- Clothilde, anorexique, surdouée, un peu décalée, voire même déjantée,
- Clarisse, une enfant normale -si !-, qui, sans un être un personnage actif dans le roman, observe et décrit les événements et,
- le petit Pierre, tellement attachant que la mamie va craquer.. et se craqueler !

En second plan, Frédéric, le fils-père fait ses séances d'hypnose pour guérir de son enfance, et sa femme Katrin, psy, personnage inodore et sans saveur mais lucide.

Ah ! j'oubliais, celui qui m'a le plus émue : Robert ! Meuh non ! pas le beau-grand-père ! Robert, le petit chien de Pierre qui a une place prépondérante dans cette saga familiale...

Sur la forme : chaque personnage écrit l'histoire à tour de rôle , mais, ce qui est un peu difficile, pas dans l'ordre chronologique des événements. Dans un sens, cela nous prépare aux coups de théâtre, dans un autre, c'est un handicap à une lecture aisée.

Alors ? Alors, en conclusion, un roman original, captivant et dérangeant.
Pourquoi 4 étoiles et pas cinq ?...parce que, lu il y a plusieurs semaines, j'ai dû en relire le sujet pour me souvenir....pas bon signe !
Il ne faut pas oublier
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Inhabituel, parfois dérangeant....mais juste. Un récit innovant, parfois déroutant....mais une lecture envoûtante.
En deux jours,je vous ai lu, ainsi que celui de vos consoeurs Agnes Martin- Lugand et Karine Lambert:merci à toutes les 3 pour ces beaux moments de lecture.
Et quelle fin!!!!....
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Cassiopée TOP 500 COMMENTATEURS le 18 mai 2014
Format: Broché
Cela ressemble fort à l’histoire d’une famille où chacun vit dans sa case, posée à côté de celle de l’autre, plus ou moins loin… Les relations sont savamment dosées, comme le souhaite chacun, je t’aime un peu, beaucoup, pas du tout, de près, de loin…
Ils sont sept, deux grands parents (mais le mari n’est pas le père de l’enfant unique), un fils unique (metteur en scène) qui a épousé une « psy » avec laquelle il a eu trois enfants (deux filles et un garçon, plutôt dotés d’un excellent cerveau). Vous ajoutez le chien du plus jeune, qui s’appelle (le chien) comme le grand-père et vous avez le portrait complet des individus qui vont vous être présentés.

Cela ressemble fort à une construction originale, évitant toute lassitude (une intrigue identique racontée en linéaire …je ne sais pas si j’aurais accroché de la même façon…). Trois parties, dans chacune : « Les mémoires » de la plus âgée des petites filles écrites à 45 ans et reprenant sa vie, le « Journal de Malou » (la mamie),(datant de 1985), des « dépositions » des uns, des autres, mais essentiellement de Clarisse (la deuxième fille) et de son père, des comptes-rendus de séances d’hypnose et enfin quelques lettres. Ces styles d’écrits variés et ne datant pas tous de la même période sont un vrai bonheur pour le lecteur.

Cela ressemble fort à une mèche qu’on allume et dont on ne sait pas trop à quoi elle va mettre le feu et quels dégâts elle va provoquer…. Les bouleversements dans le vase clos d’une famille où chacun pensait avoir une place et y rester.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Une merveille! Un pur régal. Une intrigue qui vous emporte ...Une histoire de famille mais pas que. De la subtilité dans les sentiments, L'architecture du roman a de quoi surprendre mais toujours dans le bon sens du terme. Laissez vous guider. Vous ne serez pas déçu. Découvrez-le vite.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Tout simplement excellent.
Pour un premier roman, Corrine Devillaire frappe fort. C'est du grand art.
Et tout cet art repose sur la construction surprenante de ce livre.
En effet, dès les premières lignes et à travers le récit de Clarisse, la seconde d'une fratrie de 3, nous comprenons qu'un événement grave s'est produit au sein de la famille.
Mais que s'est il réellement passé ?
Corinne Devillaire nous le fera découvrir en distillant au compte goutte de petits indices.
L'auteur utilise différentes formes de récits pour construire ce livre.
Des extraits du journal intime de la grand-mère, des extraits de dépositions au commissariat du père et de la mère, des lettres d'un petit-fils à sa mamie, des résumés de séances d'hypnose du père et enfin, les mémoires de Clothilde, la fille aînée.
Cette construction est absolument bluffante.
Raconté donc à plusieurs voix, l'histoire prend forme petit à petit et il est impossible de lâcher ce livre avant de l'avoir terminé.
Une grande maîtrise dans le style.
C'est parfois noir, cynique, grinçant mais on y retrouve aussi de l'humour savamment dosé.
Bref, vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé cette lecture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique