Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 7,99

Chaos A.D. Import

4.7 étoiles sur 5 15 commentaires client

Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.
Nos clients ont également consulté ces articles en stock

Déballer sans s'énerver par Amazon
Certification « Déballer sans s'énerver par Amazon »
Ce produit est certifié « Déballer sans s'énerver par Amazon ». Le programme « Déballer sans s'énerver par Amazon » vous propose des produits disposant d'un emballage simplifié, facile à retirer sans avoir à s'acharner dessus. N'utilisant que des cartons recyclables faciles à ouvrir et dépourvus de matériaux superflus, les emballages certifiés « Déballer sans s'énerver par Amazon » sont conçus pour être ouverts sans l'aide d'un cutter ou d'un couteau tout en protégeant votre article aussi bien que l'emballage traditionnel.
Voir tous nos produits certifiés « Déballer sans s'énerver ».

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Sepultura


Détails sur le produit

  • Album vinyle (22 janvier 2007)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Rr Records
  • ASIN : B000KB48WU
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 15 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 127.160 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Refuse / Resist
  2. Territory
  3. Slave New World
  4. Amen
  5. Kaiowas
  6. Propaganda
  7. Biotech Is Godzilla
  8. Nomad
  9. We Who Are Not As Others
  10. Manifest
  11. The Hunt
  12. Clenched Fist

Descriptions du produit

Critique

Sepultura n’est plus un outsider quand débarque Chaos A.D. Il n’a cependant pas encore tout à fait atteint le statut de référence méritant sa place à vie au Who’s Who du metal. Cet album sera son sésame.

Producteur talentueux (Jeff Buckley, Faith No More…) et mixeur de génie (Nirvana, Rage Against The Machine…), Andy Wallace s’occupe de superviser l’enregistrement et le mixage. Le groupe ose pour sa part le mariage des genres, quittant par la même occasion les terres d’un death expérimental (Arise) pour livrer un metal rempli de groove et d’idées rythmiques nouvelles.

« Refuse/Resist » devient un hymne pour salles de concerts et l’intro de « Territory » annonce la couleur de manière évidente : un nouveau Sepultura est né. Il sera plus tribal, plus sautillant, très pesant et heavy par instants mais définitivement moins death. Si les fans les plus réticents ne comprennent pas toujours l’ouverture d’esprit qui caractérise le groupe brésilien, ce dernier commence à toucher un plus large public toujours sans faire de concessions.

Chaos A.D rappelle la puissance d’un Pantera sur lequel se seraient greffées de nombreuses percussions ethniques. Reste un esprit engagé aux contours punk marqué par la présence d’un morceau comme «Biotech Is Godzilla » écrit en collaboration avec Jello Biafra (Dead Kennedys).

Au même titre que Arise, Chaos A.D est devenu un classique du metal peu de temps après sa sortie. Sepultura achèvera son ascension avec Roots qu’il sortira trois ans plus tard.   - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Mélomania COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 21 juillet 2015
Format: CD
Ceux qui se sont un peu intéressé au sujet du plus gros groupe de metal brésilien le savent, Chaos A.D. est un album charnière pour Sepultura, une œuvre où une formation, jusqu'alors confinée dans un death/thrash metal de qualité quoique pas franchement original, décide de radicalement changer de braquet et passe, du coup, dans la catégorie des groupes qui comptent.
D'autres, évidemment, ces puristes pour qui se distancier de la recette originelle est une impensable trahison, vous dirons que c'est ici que tout à commencé à aller de mal en pis pour un Sepultura donnant dorénavant dans ce qu'il est convenu d'appeler du "groove metal". Faisant fi de ces viles critiques, on constatera que Chaos A.D. est un opus d'une terrifiante efficacité où, en plus de largement élargir le spectre de leur musique, les natifs de Belo Horizonte ont su affiner leur songwriting le rendant plus abordable sans, pour autant, perdre une once de leur salvatrice agressivité. Parce qu'il faut le dire, les gars de Sepultura ne sont pas, en muant, devenu de doux plaisantins.
C'est évident dès Refuse/Resist où des racines punk/hardcore mais aussi brésiliennes via quelques percussions prennent le pouvoir d'un thrash enrichi. C'est confirmé par le single, Territory, où les frères Cavalera et leurs deux compagnons privilégient la puissance à la vitesse qui était naguère une de leurs marques de fabrique. C'est entériné sur l'instrumental Kaiowas, morceau préfigurant nettement les inclinaisons cariocas d'un
...Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 27 octobre 2003
Format: CD
Finit la vitesse. Avec Chaos A.D., on passe a quelque chose de plus lent, de plus lourd mais surtout de plus expérimental. Même s'il m'a un peu rebuté au début, je trouve que cet album est tout simplement le meilleur de la période post-Arise. Chapeau tout d'abord à la production qui est excellente, surtout en ce qui concerne la batterie. La voix de Max est gutturale au possible et colle parfaitement avec les riffs, plus lents, mais plus acérés comme dans "Refuse/resist". Le jeu du batteur est technique "Territory", "Slave New World", les solos de guitare un peu moins... On notera certaines parties rapides, comme "Biotech is godzilla" ou "Manifest". Mais au travers de tout ceci, on découvre le côté experimental: "Kaiowas", l'accoustique de l'album, montre les racines du groupe (le Brésil), et tout au long de l'album, on peut sentir cette influence au niveau de la batterie, et celà apporte vraiment une touche d'originalité.
C'est un album phare du groupe, à posséder!
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
C'est avec cet album que sepultura inventa quelque chose de nouveau, un mélange de thrash et de musique tribale. Il fallait le faire à l'époque et ce sont les premiers à avoir popularisé le genre. C'est avec cet opus, qui selon moi est le plus mature du groupe, que sepultura arriva à se démarquer du thrash qui était à la mode à cette époque et de prendre un nouvel envol vers quelque chose de différent. Je ne crache pas du tout sur les deux albums précédents qui font partis des meilleurs albums de thrash de tous les temps (surtout "beneath the remains") mais ils ne faisaient que suivre un mouvement déjà existant. L'album qui allait suivre, "roots", tombe pour moi trop dans le tribal et est moins mélodique que "Chaos A.D". Bref, cet album est le plus accompli du groupe à mon sens et mérite de figurer dans votre cdthèque aux côtés de "beneath the remains" et "arise".
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Hellblazer TOP 500 COMMENTATEURS le 30 juin 2011
Format: CD
1993, première moitié d'une décennie qui a accouché des meilleurs disques de métal de l'histoire. C'est au beau milieu de ce foisonnement créatif, terreau idéal, que Sepultura dégaine un album qui fera date, non seulement pour lui mais aussi pour le thrash tout entier. Chaos AD (Chaos Anno Domini, en latin) est fait du tissu des plus grands, un album entré au panthéon du métal.

Si son prédecesseur, Arise, jetait déjà les bases (Dead Embryonic Cells, par exemple) de ce qu'allait être Chaos AD, il n'en atteignait cependant pas (et de loin) l'élaboration ni l'inspiration, et encore moins le son, même si Andy Wallace s'était penché sur son berceau.

Jusque là, Sepultura est considéré comme un groupe de thrash brutal sans véritable finesse (bien que que Arise préfigure Chaos AD avec des titres monstrueux comme Dead Embryonic Cells, Altered State ou Under Siege), presque aux confins du death. L'impact produit par Chaos AD est donc d'autant plus fort qu'il râtisse d'un seul beaucoup plus large et permet au groupe de se hisser à la renommée mondiale, sans vendre son âme au passage en reniant ses origines ni sa personnalité.

Et pour bien faire comprendre au monde que premièrement le talent est là et que deuxièmement on n'est pas là pour rigoler, la bande à Max ouvre les hostilités directement avec les deux brûlots, qui seront les singles, Refuse/Resist et Territory.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?