• Prix conseillé : EUR 60,00
  • Économisez : EUR 24,00 (40%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par livresdetheo.
EUR 36,00 + EUR 2,99 Livraison
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: In-8° broché (20,6 cm sur 13,8). 811 pages. Très bon état d'occasion.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 40,00
+ EUR 2,99 (livraison)
Vendu par : histoiredelire
Ajouter au panier
EUR 78,00
+ EUR 2,99 (livraison)
Vendu par : jpachbarer
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Charles-Joseph de Ligne, Oeuvres (Coffret contenant 3 volumes) Broché – 6 décembre 2006


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 36,00
EUR 36,00 EUR 21,00

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Charles-Joseph de Ligne, mémoire vivante des lumières

Aux yeux de ses contemporains, Charles-Joseph de Ligne est apparu comme la parfaite incarnation de l'esprit de société de l'Ancien Régime. Ses biographes ultérieurs ont multiplié les épithètes flatteuses pour évo­quer le prince rose (couleur du blason de sa famille), l'enchanteur, le charmeur de l'Europe, le prince de l'Europe française, et sans doute le dernier qualificatif est-il le plus approprié.
À la veille de la Révolution, la baronne d'Oberkirch assure que «c'était un véritable magicien de la parole et du regard» et qu'il «maniait les esprits à sa fantaisie». «Je ne puis dire ce qu'il y avait de fin, d'aimable, d'incisif et cependant de bon, de loyal dans les regards de ce prince. Son sourire valait un discours.» Pour le comte de Ségur, qui fut son compagnon au fameux voyage vers la Crimée, il était «favori de tous les rois, courtisan de toutes les cours», où il «se faisait aimer par l'originalité de son esprit, par la vivacité de son imagination ; il aurait animé la société la plus froide».
Le brillant causeur, l'irrésistible séducteur (même s'il refusait cette appellation), l'étoile des soirées mondaines, le diseur de bons mots, le courtisan aussi à l'aise devant les puissants que l'officier avec ses soldats, a fini par s'identifier avec une image d'élégance d'esprit et d'inégalable sociabilité qui colle à sa personnalité et qui fait de lui l'incarnation, puis l'héritier historique de l'Europe aristocratique du XVIIIe siècle au moment de sa désagrégation. Image flatteuse, mais aussi réductrice, qui a relégué dans l'ombre, ou du moins dans la clarté tamisée des salons de son époque, l'écrivain authentique, le prosateur original qu'il fut dès sa jeunesse. Discrètement d'abord, publiquement après l'exil de 1794, Ligne est aussi un artiste de la plume, toujours soucieux de se renouveler et de marcher dans des voies originales.

Revue de presse

Charles Joseph de Ligne, le prince de l'Europe française est aussi un incontournable témoin de son époque...
Ligne est mort en 1814, en plein congrès de Vienne. Généralement, ce genre d'homme n'écrit pas. Si cet aristocrate en a éprouvé le besoin, c'est peut-être justement parce que, malgré son goût du monde, il ne s'est jamais senti autant lui-même qu'au fond de son cabinet. Bien sûr, sa réserve nobiliaire l'empêchera toujours de l'admettre. «Je vends le peu d'esprit qui me reste», écrit-il en 1796, comme pour s'excuser de publier. On comprend qu'avec une telle négligence, son oeuvre se soit un peu perdue au fil du temps. Aussi faut-il louer cette nouvelle édition, présentée par Roland Mortier. Et qui témoigne parfaitement de l'esprit de cet homme rare qui pouvait déclarer sans rougir : «Qui veut voir l'homme heureux doit lire mon histoire.» Dont acte. (Jacques de Saint Victor - Le Figaro du 15 février 2007 )

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?