Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Charles Mingus (1 livre + 1 CD audio) Album – 31 janvier 1997

4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 16,00 EUR 14,95

Fête des Mères Fête des Mères

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Coffret neuf sous emballage, envoi rapide.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Stefy TOP 1000 COMMENTATEURS le 27 août 2015
Format: Album
Voici un beau petit objet, format CD mais qui contient, et en français, une excellente bio sur Charles Mingus. Richement illustré de photos et de reproductions de pochettes d'album, le texte de Stéphane Ollivier est quasi-parfait, retraçant le parcours de Mingus idéalement car n'hésitant pas à contextualiser ses différentes œuvres; on tient donc là à la fois une stricte biographie sur l'homme mais également, et c'est précieux, son parcours musical, le pourquoi et le comment de celui-ci. Belle réussite car l'œuvre est gargantuesque et complexe, riche en tours et détours. Le CD qui accompagne le petit bouquin nous propose un excellent concert à Paris en 1964. Formation resserrée (Mingus à la contrebasse entouré de Dannie Richmond à la batterie, un très bon Jaki Bayard au piano, Clifford Jordan au ténor ainsi que le génial Eric Dolphy, peu de temps avant qu'il nous quitte, à l'alto, clarinette basse et flûte), le concert est dense et exigeant. Ca commence avec le très beau "Peggy's Blue Skylight" en introduction idéale pour se chauffer et nous mettre dans l'ambiance (12'50). Suit un blues feutré et élégant mais à la sauce Mingus, comme lui seul en a le secret, soit très moderne également, ellingtonien en diable, "Orange Was The Color Of Her Dress, Then Blue Silk" (11'23). Chatoyant et nocturne à souhait. Viennent ensuite les deux pièces maitresses de l'album, deux longs morceaux épiques bien typiques de l'exigence de Mingus à la fois du point de vue des compositions comme des arrangements.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique