undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici nav_WSHT16 Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Chicago II
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Chicago II

16 juillet 2002 | Format : MP3

EUR 13,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:05
30
2
3:10
30
3
5:31
30
4
6:35
30
5
2:29
30
6
3:15
30
7
1:11
30
8
1:00
30
9
1:33
30
10
3:02
30
11
1:14
30
12
1:25
30
13
5:09
30
14
4:49
30
15
1:09
30
16
2:05
30
17
1:58
30
18
3:58
30
19
2:33
30
20
3:40
30
21
3:18
30
22
0:51
30
23
2:49
30
24
2:58
30
25
2:51
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
10
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 13 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Pour qui aime Chicago, dans sa forme Pop-Rock-Jazzy et sans concession FM ou mercantile, c'est l'album à posséder si vous n'en désirez qu'un. C'est de la musique haut de gamme, avec la pleine mesure des cuivres, de la rythmique, des claviers et de l'expression vocale qu'on ne connait plus.
Un must parmi les must de Chicago que sont les 3 premiers albums( double à l'époque). Avec le IV, en public, 4 trente trois tours qui reprend ces trois doubles albums, vous aurez la collection du pur Chicago!!
1 commentaire 26 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Cousin Hub TOP 1000 COMMENTATEURS le 18 juin 2008
Format: CD
Le second album, simplement intitulé « Chicago », qui sort en 1970, est encore meilleur que "Chicago Transit Authority". L'aspect rock est toujours là mais Chicago transcende son talent en développant un aspect orchestral, tant jazzy que proche de la musique classique contemporaine. Une fois encore sous le format du double-album, Chicago développe plusieurs concepts. On dénombre deux suites : « ballet for a girl in buchannon » se développant sur la face B, ainsi que « It better end soon » occupant la face D. La première est du fait du tromboniste Robert Pankow, dont les arrangements ambitieux et originaux font toujours mouche ; tandis que la seconde voit ses crédits partagés. Comme son prédécesseur, « Chicago » contient nombre de hits avérés (« make me smile » et « colour my world » de Pankow, « 25 or 6 to 4 » de Lamm et « where do we go from here » de Cetera) ainsi qu'une tripotée de tubes potentiels, tous présents sur la face A comme « movin' in », « the road », « poem for the people », « in the country » et « wake up sunshine » aux mélodies imparables. Tous les musiciens se transcendent en terme de composition. On peut souligner la mini-suite classiques en 4 parties signée Terry Kath qui clôture la face C (« prelude/AM mourning/PM Mourning/memories of love ») et qui valorise de la musique de chambre. Très étonnant de la part du guitariste plutôt habitué aux titres les plus rageurs du groupe. La réédition de 2002 par Rhino contient deux versions single, complétant parfaitement bien ce CD indispensable.
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
autant le dire tout de suite; avec ce disque qui fait la part belle aux cuivres, Chicago s'est aliéné pas mal de rockers "purs et durs" ; c'est vrai que la guitare de Terry Kath est très en retrait à part un solo du 25 or 6 to 4 et quelques envolées magiques çà et là ; ceci étant il y a des perles :d'abord quand Terry chante; parce que non seulement c'était un grand guitariste mais en plus une des plus belles voix du rock de cette époque avec Jim Morrison (vous voyez le niveau!);écoutez "memories of love" mesdames vous comprendrez !
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Une envie de réécouter du CHICAGO qui m'avait impressionné à l'époque, au début des années 70. Avec quelques morceaux géniaux comme "24 or 6 to 4"" et quelques autres passages, en tout cas un disque assez inégal qui vient compléter leur première œuvre, sous le nom de CHICAGO TRANSIT AUTHORITY , intéressante aussi mais déjà assez disparate.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
En 1970, Chicago Transit Authority change de nom, imposé par la compagnie de transports de Chicago dont ils avaient justement pris le nom. Le groupe devient tout connement Chicago, et leur second album, un double (comme le premier, et comme le troisième), s'appelle tout simplement Chicago. Mais compte tenu que c'est leur second album, il est heureusement surnommé Chicago II. Tous les albums du groupe, à l'exception de Hot Streets (leur 12ème) s'appellent d'un simple numéro rajouté au nom du groupe, simplicité maximale. Le line-up (musiciens) est le même que pour le premier album : Kath, Lamm, Cetera, Pankow, Paradaizer...

Malgré la longueur du tracklisting plus bas, l'album est assez court, pas mal de morceaux ont une durée assez réduite (les sous-parties de It Better End Soon et Ballad For A Girl In Buchannon). En tout, Chicago II fait un peu plus d'une heure, ce qui, pour un vinyle, équivalait naturellement à deux disques, mais tout tient admirablement bien, désormais, sur un seul CD. Comme c'est le cas pour le premier album et pour le troisième, par ailleurs. Là encore, on trouvera beaucoup de chansons issues de II sur le quadruple live de 1971 : les deux suites que je viens de citer, mais aussi 25 Or 6 To 4, In The Country ou Where Do We Go From Here ? ...

Musicalement, ce second album est aussi réussi que le premier, l'alchimie jazz-rock est parfaite, la guitare de Terry Kath, les cuivres, la basse de Cetera, tout se mélange pour créer une pâte sonore magnifique et dont on ne se lasse pas. Entre leurs débuts et la mort de Kath (en 1978, si je ne m'abuse, pas suicide par roulette russe), Chicago était un grand groupe, populaire mais vraiment talentueux. Un an plus tard, le groupe sortira un Chicago III un tantinet moins abouti, mais cependant plus que conseillé !
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
CHRONIQUE DE PHILIPPE PARINGAUX MAGAZINE ROCK&FOLK AVRIL 1970 N°39 Page N°111
2°Album 1970 33T Réf : CBS S 66233/2
Combien de temps encore, avant que Chicago ne subisse le sort infligé aux BS&T par ces "spécialistes" français dont l'esprit est ainsi fait qu'ils ne peuvent considérer comme bonne une musique qui sait se rendre populaire ? Le paradoxe apparaît dans toute sa splendeur quand on précise que les spécialistes en question le sont de musique POP ! Ainsi, le succès de Chicago va croissant, on en parle dans les provinces, on achète ses disques, et le groupe va bientôt être bon à jeter aux orties. Comme si, pour beaucoup de gens qui ont entre leurs mains de puissants moyens de se faire entendre, le plaisir de faire découvrir quelque chose de nouveau ne se complétait jamais de celui de partager cette chose avec le plus grand nombre. Petite digression. Chicago vient de pondre un œuf carré de belles dimensions. Le deuxième double-album du groupe est, tout comme son nom, ramené à l'essentiel. La musique a pris une tout autre dimension formelle qu'il ne s'agit pas de juger meilleure ou moins bonne. Chicago, après un premier disque étonnamment percutant, se trouva placé devant un problème difficile : il lui fallait, parce qu'il le voulait, façonner, épurer, mettre en forme la matière première brute de son art, et il fallait le faire sans que cet art terriblement vivant perdre la moindre parcelle de sa spontanéité. Le groupe a-t-il réussi ? Pour ce qui est du raffinement, pas de problème, ce second disque est musicalement somptueux.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique