EUR 7,68
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Chicago Transit Authority a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 4,69

Chicago Transit Authority Import

Disque inclus dans notre boutique promotions et bons plans
4.7 étoiles sur 5 27 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
40 neufs à partir de EUR 2,90 12 d'occasion à partir de EUR 4,50 1 de collection à partir de EUR 25,00
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Chicago


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Chicago Transit Authority
  • +
  • Chicago II (+ 2 titres bonus)
  • +
  • Chicago III
Prix total: EUR 32,67
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (21 août 2002)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Rhino Record
  • ASIN : B000069KGM
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 27 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 21.774 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
6:34
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
2
30
4:35
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
3
30
7:54
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
4
30
5:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
5
30
3:24
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
6
30
8:35
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
7
30
6:49
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
8
30
6:28
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
9
30
7:42
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
10
30
0:57
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
11
30
4:10
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
12
30
14:36
Album uniquement

Descriptions du produit

Descriptions du produit

Digitally remastered! Classic Chicago debut album (= Chicago I) from 1969 features "Does Anybody Really Know ..." 2LPs on 1 CD.

Critique

Un premier album en format double (ce qui était à l’époque rarissime), sept musiciens comme une charge de la Brigade Légère, et, in fine, le groupe américain à avoir vendu le plus de disques derrière les Beach Boys, Chicago Transit Authority (qui, au moins, s’allègera du point de vue de leur appellation, chipée, par leur manager James William Guercio, à une entreprise de la Cité des Vents), représente en premier lieu un poids, celui de l’industrie du disque.

Ce qui étonne en second lieu, c’est le caractère protéiforme de ses exécutions. Pratiquement réduit dans certaines chansons à un quartette, dirigé par le guitariste éruptif et bouillonnant Terry Kath, et le plus raffiné pianiste Robert Lamm, Chicago peut alors déverser un rock hard sous haute tension, ou une pop de manifeste influence britannique, donc particulièrement sophistiquée. Lorsque s’y ajoute une mini section de cuivres et vents (flûte, trombone, et trompette), c’est la célébration de la rencontre de deux univers qui se fait jour, d’un rock survitaminé, et de la frange la plus pétaradante du jazz. Car si cet effort initial démontre quelque chose, c’est bien la capacité du groupe à se sentir à l’aise et performant dans une variété importante de registres.

Lorsqu’il reprend le « I’m a Man » de Stevie Winwood (l’un des tubes de la livraison), en y adjoignant une panoplie de percussions, on a le sentiment de plonger dans le premier album de Santana. L’écoute de « Questions 67 and 68 » ou de « Someday (August 29, 1968) » peut laisser accroire à l’émergence d’un nouveau protest-rock. Lorgnant vers certaines racines, « South Californian Purples » inclut une citation du « I’m the Walrus » des Beatles. Quant à « Free Form Guitar », c’est de musique expérimentale à son plus rêche dont il s’agit pour le coup. Le sentiment, assez justifié, que Chicago peut tout jouer, très bien, aura une conséquence immédiate : Chicago Transit Authority atteindra la dix-septième position des charts américains. Quant aux différents singles (« Beginnings » 7ème, « Questions 67 and 68 » 24ème, « Does Anybody Really Knows What Time Is It ? » 7ème, et « I’m a Man » 49ème), ils conforteront l’image du groupe au sein d’un public très bientôt mondial.

- Copyright 2016 Music Story


Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Soyons sérieux! CTA est LE chef d'oeuvre de Chicago, la première des raisons en étant la richesse mélodique des compositions de R.Lamm et la seconde (à égalité) la place faite à la guitare de Terry Kath avec des soli de plusieurs minutes aussi épiques qu'incandescentes (south california people, poem 58, liberation).
et contrairement à ce qui est dit plus bas, le son n'a pas vieilli, les cuivres sonnent fort et net. simplement en 2005 a-t-on encore l'oreille pour découvrir ce genre de musique ? allez les jeuuuuuunes un petit effort...
Remarque sur ce commentaire 23 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par jean-claude TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 7 janvier 2010
Format: CD
Cohérent, énergique, varié, virevoltant et créatif, tel est le CTA que l'on découvre en avril 1969 au travers de ce double album éponyme, certainement leur meilleur. 40 ans plus tard, Terry Kath (guitare et chant qu'Hendrix en personne vénérait), Robert Lamm (claviers et chant), Peter Cetera (Basse), James Pankow (trombone), Walter Parazaider, Dany Seraphine (batterie), Lee Loughnane (trompette), ça sonne toujours aussi bien ensemble : rugueux et puissant dans le style rock et jazz soutenu par la meilleure section cuivre du moment. On y retrouve des titres qui ont fait la gloire du groupe comme Questions 67 and 68, Begginings et I'm A Man (de la balle ce morceau repris du Spencer Davis Group avec son intro à la basse !), Does Anybody Really Know What Time It Is ?, Poem 58. On peut ne pas aimer les groupes trimbalant une section cuivre, mais là, allez-y franco car ça swingue, c'est franchement pop. C'est quand même disque d'or, de platine et double platine. Donc all respect !
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par BAGRATION COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 18 février 2007
Format: CD
Quand Chicago est venu à l'Olympia en France en 1970 donner son unique concert dans notre beau pays (à cette époque antédiluvienne où régnaient en maître les faiseurs de Muzak, les bateleurs de foire télévisuels et les débris yéyés recyclés dans l'"undersound" anglosaxon), l'accueil fut tel qu'en rappel le groupe joua la Marseillaise ("La Fayette, nous voilà" comme disait Rickenbacker-l'aviateur, pas le fabricant de guitare- en 1917).

Il y avait de quoi les accueillir comme ça. ils nous avaient balancé une bonne partie de CTA, leur premier album. Un Terry Kath flamboyant, une section de cuivres rutilante et pétante, un trio orgue, basse, batterie de première bourre et au final un "I'm a man" furieux.

L'album restitue vraiment bien l'énergie, la créativité et la varieté de ce grand groupe. Un album qui a compté et qui n'a pas pris une ride.

Le talent, c'est un gage de jeunesse éternelle.
3 commentaires 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
J'avais 16 ans lorsque j'ai ramené d Angleterr cet album au lycéé. Ns étions alors peu nombreux a apprécier cett musik. Moi je devins fan, et ce LP est pr moi le meilleur qu'ils aient pondu. Cett musik melange de jazz et rock, composé de plusieurs voix ( toutes tr belles) d'un guitarist hors pair, et d'une section de cuivre d'enfer. I'm a man est un pur chef d'oeuvre avec son intro a la basse puis les percus qui arrivent successivement, je ne m'en suis jamais lassé.

Mais cet album recele d'autres perles : "does anyb .","Questions..","Poem 68",tout est beau sur cet album
Plus dur à découvrir "free from guitar" ou Terry laisse sa guitar chanter ou le long Libération ou terry s'en donne encore a coeur joie.

pour moi les 2 LP suivants sont de la mêm veine et recèlent de perles magnifiques, ces 3 album glorifiés par le live au Carnégie, ecoutez " south california purple" et la guitar de terry.

la suite est aussi interressante,inégale mais avec de bell choses jusqu'au XI, j'm bcp le "chicago VII" avec ses 5 premiers morceaux instrumentaux. LP plus meconnu qui recèle de petits bijous "aire" " Devil's sweet" "life swer" song of the evergreens"

puis malheureusement la Disparition de Terry (la roulette russe ! quell idée)et cela se gate. le Chicago XII (hot street)plus orienté commercial, FM annonce une nouvell voie.Délaissant la production de J.W Guercio le Chicago ne sera plus jamais ce qu'il à été.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jean Bal TOP 50 COMMENTATEURS le 28 mars 2008
Format: CD Achat vérifié
Lorsqu'ils sortent ce disque, les musiciens de Chicago sont encore de jeunes idéalistes pris dans la mouvance révoltée de la fin des années 60 américaines. Les morceaux de cet album en témoignent: pêchus, variés, inventifs et virevoltants, ils condensent parfaitement les grands courants du rock US de l'époque. Les instrumentistes sont irréprochables, les compos souvent excellentes, et le guitariste - Terry Kath! - est une bête. La formation aboutit ici à une réussite qu'elle ne retrouvera jamais par la suite (et surtout pas à l'époque du sirupeux "If you leave me now"). CTA est un vrai "classique", indispensable même si vous n'aimez pas les cuivres. Un de ces grands premiers albums pleinement réussis, à placer aux côtés de ceux des Doors ou de Jimi Hendrix. Ici, on parle de rock, de rock engagé et punchy qui donne envie de se lever et de changer le monde... en mieux, bien sûr. Alors, un seul mot d'ordre: "turn on, tune in, drop out"!
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?