EUR 9,70
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Chicago, je reviendrai a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Chicago, je reviendrai Poche – 20 septembre 2007

4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
EUR 9,70
EUR 7,90 EUR 0,80
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres


Boutique Ecole des Loisirs
Retrouvez tous les titres dans notre boutique dédiée
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

«Tout rattraper ?»

Il est trois heures du matin. Je me réveille avec une phrase de Frédéric qui me trottait dans la tête : «Réfléchis. C'est le moment où nous pourrions tout rattraper.» J'ai la gorge sèche et le coeur qui bat fort. «Réfléchis, réfléchis», me dis-je, mais je ne fais que ça.
Je me lève sur la pointe des pieds et vais boire un verre d'eau à la cuisine. Les fenêtres des immeubles voisins sont éteintes. Les gens sont plongés dans le sommeil et font peut-être de doux rêves. Je me demande si les insomniaques, à force de remuer toutes sortes de pensées, sont plus lucides que les autres.
C'est à cause de Frédéric que je dors mal. C'est aussi à cause du proviseur à qui je dois donner une réponse demain matin. En buvant mon verre d'eau, j'aperçois mon reflet sur la vitre. «Irai-je ou n'irai-je pas à Chicago ?» Telle est la question que je lui pose, mais c'est à moi, à moi en chair et en os, d'y répondre.
Je retourne dans ma chambre et m'assieds au bord du lit. Il y a trois jours, le proviseur me convoquait dans son bureau et m'y m'accueillait, une lettre à la main : «Lisez-moi ça, Sylvie.» Écrite en anglais, la lettre disait que j'avais été retenue parmi les élèves de première comme «élève d'échange à Chicago» pour la prochaine année scolaire et elle exigeait une réponse rapide. J'ai regardé le proviseur et j'ai dit : «Oui !» Il m'a serré la main. Je ne comprenais pas pourquoi c'était tombé sur moi, je n'avais rempli aucun dossier de candidature.
Le proviseur m'a parlé d'une aventure intéressante : une année aux États-Unis, dans un lycée pilote et dans une famille qui se prépare à me recevoir. «Lycée pilote...» Ici je fréquente un lycée ordinaire. Les cours y seraient en anglais et je devrais rédiger mes devoirs en anglais. Je perdrais une année de cursus normal. Quand je rentrerais, je me retrouverais en terminale, mais l'occasion ne se présenterait pas deux fois : franchir l'océan, découvrir une ville célèbre, suivre un bon enseignement, tout cela sans qu'il en coûte un centime à mes parents. Au dernier moment, j'ai demandé au proviseur de m'accorder un temps de réflexion. «Bien sûr, Sylvie, m'a-t-il répondu, personne ne vous oblige... Je transmettrai votre réponse par téléphone dans trois jours.» J'ai eu honte de ma requête.
- Tu aurais dû accepter sans faire de chichis, m'a dit Réjane. Et si ça te passait sous le nez ?
- Tu veux y aller à ma place ? lui ai-je rétorqué. Elle a dit que c'était moi qui avais été désignée, et qu'elle était contente parce que j'étais sa meilleure amie.
Mes parents, eux, ne sont pas emballés. Ils veulent et ne veulent pas que je m'en aille si loin et si long­temps. Ils trouvent que je me suis déjà trop émanci­pée, mais ils ne me mettront pas de bâtons dans les roues : ce séjour aux États-Unis pourrait m'ouvrir des horizons. Ma petite soeur souhaite que je reste. Je lui ai promis des cadeaux d'Amérique, un cadeau par mois. Au bout de douze cadeaux, je serai de retour. Virginie aime les mots. Elle arrive souvent dans ma chambre avec une liste de mots et je dois lui en donner le sens et l'origine. Le sens, je veux bien; quant à l'origine, elle exagère, je ne suis pas un dictionnaire étymologique. Elle me tire la langue chaque fois que je lui dis ça.

Présentation de l'éditeur

Chicago, je reviendrai

Surtout, profite de ton séjour aux États-Unis...
Yes, ail right, répond Sylvie, comme chaque fois. Mais ce n'est pas en jouant au bridge et au tennis, ni en restant enfermée dans sa chambre avec son dictionnaire d'anglais, encore moins en pratiquant le dating avec des lycéens attardés et boutonneux qu'elle va découvrir l'Amérique. La Parisienne de 17 ans, sélectionnée pour un programme d'échange dans un lycée pilote de Chicago, finit par douter : est-ce bien cela, la vie américaine, celle que lui offre sa famille d'accueil bon chic bon genre ?
Nous sommes en 1964, les Etats-Unis sont en pleins bouleversements sociaux. Martin Luther King fait un rêve. Des étudiants se lèvent pour défendre les droits civiques des Noirs, travaillent dans les ghettos et recherchent des volontaires.
Sylvie est partante.
Elle ne veut pas passer à côté de cette Amérique-là. Celle des pauvres, des marginaux, des exclus ou des artistes qu'elle aborde sans préjugés.
Elle va découvrir un autre monde, plusieurs mondes...

Gisèle Bienne vit à Reims, où elle anime des ateliers d'écriture après avoir été professeur de lettres et peintre. Elle a déjà publié de nombreux romans pour les jeunes et pour les adultes - notamment "Paysages de l'insomnie" et "Marie-Salope"(aux éditions Climats) - sans noter de grandes différences : "Il s'agit de la même écriture, même si, lorsque j'écris pour les adolescents, je fais moins de commentaires et je laisse parler les situations. Je pense que les jeunes peuvent tout lire."

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 1 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

21 avril 2008
Format: Poche
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?