• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Chiens perdus et coeurs s... a été ajouté à votre Panier
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par neufoudoccaz
État: D'occasion: Bon
Commentaire: COUVERTURE UN PEU ABIMEE MAIS TRES BON ETAT DE LECTURE
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Chiens perdus et coeurs solitaires Poche – 3 février 2016

4.3 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,80
EUR 7,80 EUR 2,49
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Top NYP 2017 Top NYP 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Extrait

Aux premiers jours de février, Rachel Fielding pouvait se targuer d'un poste enviable dans les relations publiques pour sociétés point-com, d'un petit ami guère avare en bouquets de fleurs, d'une employée de maison et de la peau d'une femme de trente-six ans, soit trois de moins que son âge.
La deuxième semaine du mois n'était toutefois pas entamée qu'elle avait réussi, d'un seul coup d'un seul, à perdre l'amour de sa vie, son appartement de Chiswick et son emploi. Ce matin-là, Rachel avait également découvert sa première mèche grisonnante, balafre tapageuse au milieu de son épaisse toison brune, et reçu un texto de sa soeur, Amelia, qui lui reprochait d'avoir oublié le cinquième anniversaire de sa nièce car «le fait de ne pas avoir d'enfant ne donne pas le droit d'agir en foutue égoïste».
Le chômage, la séparation ou les premiers symptômes capillaires de l'âge justifiaient chacun une bonne déprime, mais l'accumulation des trois assenait un coup bien trop dur à encaisser pour une seule personne, si douée fut-elle à présenter les mauvaises nouvelles sous un jour positif. Rachel brûlait, mourait d'envie de se vautrer dans une mare de glace saveur Baileys au son de Joy Division ; au lieu de quoi elle se retrouvait coincée sur une chaise en plastique dans une étude notariale de Longhampton, ville de province où l'arrivée de la chaîne de supermarchés haut de gamme Waitrose alimentait encore les conversations, à écouter l'exposé sur les droits de succession d'un quinquagénaire qui s'obstinait à lui donner du «mademoiselle Fielding» tout en parlant de lui à la première personne du pluriel.
Bien qu'héritière de ce que Gerald Flint avait le plaisir de qualifier d'«avoirs substantiels», Rachel ne parvenait à se focaliser sur rien d'autre que la destinée vers laquelle elle s'acheminait, à l'instar de feu sa tante Dot : un crépuscule de poils de chien et de plats cuisinés en portion individuelle. Chaque fois qu'elle tâchait de se concentrer sur sa qualité d'exécutrice testamentaire et, à peu de chose près, d'unique bénéficiaire des biens laissés par Dot - une demeure familiale, un chenil, des chiens, encore des chiens et toujours des chiens -, le cruel éclat des yeux sombres d'Oliver s'imprimait dans son esprit tel un économiseur d'écran masochiste. Elle revoyait alors les expressions qui s'étaient succédé sur son visage au moment où elle lui avait mis les preuves sous le nez : le choc, la peur puis, comble de l'horreur, un éclair dans lequel elle reconnaissait à présent de la fatuité.
- Vous aurions-nous égarée en chemin, mademoiselle Fielding ? Avec un violent frisson, Rachel braqua son attention sur ce qui se déroulait autour d'elle. Ressaisis-toi, s'exhorta-t-elle. Oliver était parti. Et elle était ici. C'était important.
- Je vous suis, affirma-t-elle en tambourinant sur son calepin avec son stylo. Enfin, non d'ailleurs. Pourriez-vous résumer mes devoirs et obligations en tant qu'exécutrice testamentaire ?
Gerald Flint siégeait derrière son bureau, sous le grand tableau-photo de ses quatre petits-enfants aux mines de hibou. À sa droite se trouvait une jeune femme blonde d'une vingtaine d'années qui lui avait été présentée comme la responsable du chenil de Dot et, juste à côté, un border-collie noir et blanc à l'air maussade. Rachel n'arrivait pas à se rappeler ce que l'animal fabriquait là, mais il fallait dire que Dot était toujours passée auprès de sa famille pour une «dingo» des chiens. Du moins était-ce le diagnostic laconique de la mère de Rachel, qui, pour sa part, ne voyait là rien de bien étrange comparé à la passion maternelle pour la propreté absolue. Il n'était donc pas exclu que sa tante eût nommé son compagnon à quatre pattes coexécuteur testamentaire.
Le notaire imputa au deuil cette absence, due à l'incursion d'Oliver dans son esprit. --Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Présentation de l'éditeur

En l’espace de quelques jours, Rachel Fielding, une Londonienne de 39 ans, découvre ses premiers cheveux blancs, perd son travail et son petit ami !
D’autres auraient sombré. Rachel n’en a pas le temps. Elle apprend dans la foulée que sa tante, en disparaissant, lui a fait un legs inattendu : la voilà propriétaire d’un refuge canin.
Plutôt que de le vendre, Rachel décide de s’installer à la campagne et de s’occuper des chiens perdus qu’avait recueillis sa tante.
En cherchant des familles d’adoption pour Bertie le basset, Lulu le caniche, ou Toffee le labrador, elle viendra – presque à son insu – en aide aux cœurs solitaires du voisinage… dont le sien !
Première parution : l’Archipel, 2012
 
« Drôle, émouvant et ô combien romantique. »
Closer
 

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 4 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 27 novembre 2015
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 12 juillet 2017
Format: Poche
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2016
Format: Broché
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Poche
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?