undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
25
4,4 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:8,49 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 avril 2007
Un livre dont on ne sort pas indemne. On le referme mais il nous hante, on y repense, on revoit les images marquantes qu'il a inscrit en nous.

Un livre qui retrace huit ans de recherches de la journaliste Xinran sur le thème des femmes dans une Chine qui commence a s'ouvrir mais où les mentalités restent fermées. Xinran nous explique tout d'abord comment elle en est venue à s'intéresser au sort des femmes de son pays. Suivent ensuite différentes histoires qui ont marqué la journaliste: des témoignages reçus dans son courrier, sur le répondeur de la radio ou qu'elle a recueilli au cours de ses recherches. Les histoires de ses femmes chinoises que l'ont croisent dans ce livre sont toutes plus émouvantes, déchirantes et terribles les unes que les autres. On y apprend aussi l'histoire de sa mère et celle de son enfance. J'ai souvent eu les larmes qui me montaient aux yeux et pourtant je ne suis pas si émotive que ça en règle générale. Je me suis souvent surprise à me dire: "mais comment est-ce possible? Comment des choses pareils peuvent-elles encore exister à notre époque? Comment peut-on encore traiter les femmes comme de purs objets ou une simple marchandise?" ... (il faut garder à l'esprit que le livre se termine en 1997, il y a dix ans à peine). Xinran elle-même, épuisée émotionnellement par toutes ses découvertes, finit par abandonner la Chine pour l'Angleterre où elle publie ce livre pour tenter de faire comprendre aux femmes occidentales ce que c'est d'être une femme en Chine, mais aussi pour décharger son coeur - un des ses amis, le vieux Chen lui conseille: "Si vous n'écrivez pas ces histoires, leur trop-plein va vous briser le coeur".

"Quand la Chine a commencé à s'ouvrir, ce fut comme si un enfant affamé dévorait tout ce qui lui tombait sous la main sans faire de distinction. Plus tard, alors que le monde découvrait une Chine rose de bonheur dans ses nouveaux atours, qui ne hurlait plus de faim, la cvommunauté des journalistes a assisté, muette, aux convulsions de ce corps ravagé par les douleurs de l'indigestion. Mais c'était un corps dont le cerveau stérile car le cerveau de la Chine n'avait pas encore développé les cellules nécessaires pour absorber la vérité et la liberté. Le divorce entre ce qu'ils savaient et ce qu'il leur était permis de dire mettait à rude épreuve la santé mentale et physique des journalistes." (p.330)

Un livre magnifique que toute femme devrait lire pour comprendre quelle chance nous avons de vivre à notre époque dans des pays "privilégiés" et que ce n'est pas encore partout aussi simple d'être une femme...
0Commentaire| 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2010
Ce livre est une série de témoignages recueillis par une journaliste, Xinran, qui de 1989 à 1997, a présenté chaque nuit à la radio de Nankin une émission intitulée "Mots sur la Brise Nocturne». Au cours de cette émission, Xinran invitait ses auditrices à parler d'elles-mêmes, de leur vie et de leurs rêves. Ces témoignages uniques, exceptionnels, douloureux et souvent terribles, nous donnent un aperçu de différentes destinées féminines durant ces dernières décennies en Chine. Tous les témoignages recueillis- quel que soit leur milieu social des femmes concernées- parlent de mariages forcés, de viols, d'abandon, de familles décimées, de pauvreté, de dénonciations, de cruauté ou de folie...
Peu à peu, le lecteur comprend l'immense courage qui a été nécessaire de part et d'autre pour que ce livre soit écrit : d'une part le courage de la journaliste pour oser évoquer le quotidien de ces femmes dans cette Chine rongée par la censure et les tabous ; et d'autre part l'inimaginable courage de ses femmes qui osent, pour une seule et unique fois, parler.
C'est un livre dont chaque mot est important car il donne une voix à des femmes qui n'en ont jamais eu : ce livre est en fait un magnifique combat pour la liberté.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C’est pendant mes études de CAP que j’ai découvert Xinran. Lors d’un cours sur la littérature asiatique, j’ai été intriguée par les thèmes abordés dans ses ouvrages. Ancienne présentatrice à la radio chinoise, journaliste, Xinran animait, il y a quelques années une émission, "Mots sur la brise nocturne", où les auditeurs, des femmes, anonymes souvent, prenaient la parole sur des sujets d’ordre familiaux, personnels et même sexuels, des sujets qui restaient souvent enfouis en elle. C’est cette émission qui lui a donné l’idée d’écrire les histoires de ces chinoises oubliées, qui ont pourtant vécue une vie dure, incroyablement violente parfois, pleine de désespoir.

Dans Chinoises, Xinran nous conte les destins de chinoises rencontrées dans le cadre de son émission ou lors de ses déplacements de journaliste. Elle nous présente, dans un recueil d’histoires toutes plus déchirantes les unes que les autres, les conditions horriblements dures des femmes chinoises dans une société extrêmement changeante.

Malgré les histoires déchirantes contées par ces anonymes, Chinoises est un ouvrage où l’espoir règne. L’espoir de voir cette société changer et prendre conscience de ses défauts. L’espoir de voir les histoires de ces femmes, inconnues, ne jamais être oubliées.

Pendant la lecture, ce sont surtout nos convictions occidentales qui en prennent un coup. Tout ce que nous pensons acquis de droit, des millions de femmes n’espèrent même pas y avoir un jour accès. Dans un monde moderne comme le nôtre, de nombreuses lois et traditions datant de plusieurs siècles sont solidement ancrés dans la société Chinoise, si fragile, évoluant sans cesse.

Chinoises n’est pas un livre qu’on lit pour se détendre, l’ouvrage ne laisse pas indifférent et de nombreuses émotions nous soulèvent tout au long de notre lecture. Dans un pays où le silence est d’or, des voix se lèvent et s’unissent pour témoigner. Ne les ignorons pas, laissons les s’exprimer et faisons en sorte que leur histoires ne se perdent jamais dans l’oubli…
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2008
Ce livre fait parti des livres que je considère comme marquants, ceux dont on n'oublie jamais qu'on les a lu un jour. Il nous montre la chine sous un jour différent : celui des femmes, du coeur des femmes. Ce sont des histoires vraies, chaque histoire est donc lourde d'émotions. Ce dont je me souviens le plus c'est la conclusion paradoxale que celles qui semblaient les moins malheureuses (selon l'auteur )n'étaient celles à qui on aurait pensé !! Cela me revient fréquemment à l'esprit et me conduit à la réflexion.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2005
Aucune femme, quelque-soit le pays, le gouvernement, la religion ne merite tels traitements.Et a mon sens, le sujet de ce livre n'est pas sur les mefaits de la chine communiste sur les femmes. Pour moi il contemple la folie des hommes a une plus grande echelle. Ce que ces femmes chinoises ont subit, des millions de femmes l'ont subit avant elles et des milliers apres elles dans d'autres cultures, a d'autres epoques.
Ce livre m'a simplement rappele que l'histoire se repete inlassablement au detriment des femmes et des enfants (en autres choses), un fait que je trouve profondement innacceptable!
Un livre a lire pour ne pas oublier...
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2005
J'ai acheté ce livre après en avoir entendu parlé dans un magazine. Et là, j'ai été bouleversée par ces histoires de femmes toutes plus émouvantes les unes que les autres. Ce livre n'est qu'un petit apeçu de la condition de la femme en Chine où il reste encore beaucoup à faire. Mais je crois qu'en temps qu'occidentaux, on ne peut pas comprendre à quel point les femmes de ce pays ont souffert et souffrent encore. A lire absolument pour avoir un début de compréhension de la culture chinoise.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2006
Livre exceptionnel par son contenu qui fait découvrir les horreurs d'un totalitarisme dur pour les hommes mais particulièrement cruel pour les femmes. J'ai déjà prêté ce livre plusieurs fois. On voudrait rencontrer l'auteure, lui poser encore des tas de questions, lui demander son avis sur la condition des femmes dans les pays capitalistes puisqu'elle vit maintenant à Paris, sur son parcours de journaliste sensible à ce qu'elle a vu et entendu, sur son parcours engagé.
Il faut s'accrocher pour lire certains passages notamment celui où une jeune fille meurt lentement - 14 jours ! - prise au piège d'un immeuble détruit suite à un tremblement de terre, les secours n'étant pas organisés. Il est impossible de ne pas entrer en empathie avec la mère qui assiste, impuissante, sa fille dans cette longue agonie. Ce n'est pourtant pas pour faire sensation que Xiran écrit, c'est pour témoigner et contribuer à un changement.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2015
L'histoire de la révolution culturelle chinoise est quelque chose de très peu étudié à l'école. On se contente de nous dire que Mao est un vilain dictateur, de réviser la notion de dictature, et ça s'arrête là. Ce livre, c'est un moyen de comprendre ce qu'a vécu le peuple chinois pendant la révolution culturelle, et même de savoir ce qu'est cette fameuse révolution. De comprendre comment s'est formée et évolue la Chine d'aujourd'hui.
Tous ces témoignages prennent d'autant plus aux tripes qu'il s'agit d'un pan de l'histoire occulté par les occidentaux. Je conseille vivement cet ouvrage à ceux et celles qui souhaitent en savoir plus, sans langue de bois, sans pudeur.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2014
Voilà un excellent auteur ! avec des phrases simples, elle nous fait entrer dans le quotidien de femmes qu'elle a interviewé et dont la vie est sidérante. La vitrine chinoise actuelle nous fait oublier la vie rude et même inhumaine que tant d'êtres ont du endurer et endurent encore dans ce pays. Bravo pour avoir osé parler de tout cela alors qu'elle était encore en Chine !
C'est le deuxième livre d'elle que je lis et je ne suis pas déçue.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2015
Une fois de plus, Xinran, nous livre à travers les témoignages qu'elle a recueillis une vision bien sombre de la condition féminine dans son pays.
Que de vies, de destins broyés, au nom de la tradition et d'idéologie politique... quel long chemin, pour ces femmes, reste encore à parcourir semé de tellement d'embûches...
En lisant toutes ces histoires, je ne peux m'empêcher de faire le parallèle avec les écrits de Simone de Beauvoir sur la condition féminine.
Il faut se rendre à l'évidence que la cause des femmes à travers le monde qu'il soit oriental ou occidental sera toujours un combat qu'il nous appartiendra de mener et que rien n'est acquis.
Un très beau livre, criant de vérité à lire et à faire suivre...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici