• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par nagiry.
Quantité :1
EUR 6,50 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par L'ours polaire
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Livraison rapide et soignée depuis l'Angleterre
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 6,50
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : dodax-online-fr
Ajouter au panier
EUR 6,86
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : zoreno-france
Ajouter au panier
EUR 7,40
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : Englishpostbox
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 5,99

Chopin : Concerto pour piano n° 1 - Liszt : Concerto pour piano n° 1

5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client

34 neufs à partir de EUR 6,50 16 d'occasion à partir de EUR 4,98
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés



Produits fréquemment achetés ensemble

  • Chopin : Concerto pour piano n° 1 - Liszt : Concerto pour piano n° 1
  • +
  • Martha Argerich : L'enregistrement légendaire de 1965
  • +
  • Mozart: Piano Concertos Nos. 25 & 20
Prix total: EUR 20,48
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Orchestre: London Symphony Orchestra
  • Chef d'orchestre: Claudio Abbado
  • Compositeur: Frédéric Chopin, Franz Liszt
  • CD (30 octobre 1999)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Deutsche Grammophon
  • ASIN : B000001GS1
  • Autres versions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 53.020 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
18:59
Album uniquement
2
30
9:58
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
9:04
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
5:09
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
8:26
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
4:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Descriptions du produit

CHOPIN : CONCERTO POUR PIANO N° 1 - LISZT : CONCERTO POUR PIANO N° 1

Amazon.fr

En 1965, Martha Argerich remporte haut la main le prestigieux Concours Chopin de Varsovie. La même année, elle donne son premier récital entièrement dédié au maître du romantisme. La retrouver dans ce Concerto pour piano est un régal tant les affinités entre la musique romantique et tourmentée du maître et le jeu animal de la pianiste sont fortes et évidentes. "La Lionne" s'engage à cent pour cent dans ce concerto au lyrisme omniprésent. Du grand piano ! --Pierre Graveleau


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Ces deux concertos ont été gravés lors d'une même session d'enregistrement en février 1968 à Londres. Argerich et Abbado n'étaient pas encore les monstres sacrés qu'ils sont devenus depuis. La pianiste argentine avait alors 27 ans et le chef milanais 35 et ils étaient tous les deux au commencement d `une carrière qui s'annonçait exceptionnelle et qui le fut.
Ils nous livrent ici des versions de référence de deux oeuvres archi-connues.
Inutile de s'appesantir sur les mérites de Matha Argerich, tout a déjà été dit sur ses qualités exceptionnelles, disons simplement qu'elle me semble ici à son meilleur, ce qui n'est pas peu dire !
L'accompagnement que lui propose Abbado mérite par contre que l'on s'y attarde : dans le concerto de Chopin dont on a trop dit qu'il souffrait de faiblesses d'orchestration, Abbado nous propose un accompagnement de très grande classe et élève la partie d'orchestre à un niveau que l'on ne soupçonnait pas ; le concerto de Liszt quant à lui est une aeuvre redoutable, mal interprété, il peut vite devenir pompeux voire pompier ; rien de tout cela avec Abbado, le chef italien réussit le tour de force de nous proposer un concerto presque chambriste et gomme tous les excès d'exubérance.
Ces deux versions de deux jeunes artistes se sont imposés comme des références et le sont toujours, il n'est d'ailleurs pas sur que les intéressés feraient mieux aujourd'hui.
Remarque sur ce commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Plus de quarante années se sont écoulées depuis cet enregistrement. On pourrait craindre que la qualité de la prise de son ne soit pas à la hauteur de nos exigences actuelles. Il n'en est rien.
Cet enregistrement est techniquement irréprochable.
La fusion entre le piano et l'orchestre est un modèle du genre.
Les timbres des pupitres de l'orchestre sont respectés, de même que ceux du piano. Celui-ci nous fait entendre une palette impressionnante de sonorités, des frémissements discrets, des déferlements de puissance, des notes rapides parfaitement différenciées, d'autres qui restent en suspension, des notes perlées, une sonorité jamais dure ou criarde lorsqu'elle devient puissante,... remarquable.
Certains des enregistrements actuels versant dans une sur-définition chirurgicale n'ont plus ces qualités, ce naturel, cet équilibre de la musique telle qu'on peut l'entendre en salle.
Baigner dans une acoustique homogène, avec un orchestre et un piano bien en place, sans se trouver "à l'intérieur" du piano comme on l'entend parfois sur cd, est un réel plaisir.

Que dire enfin de Martha Argerich ? Extraordinaire de bout en bout.
Un premier de Chopin splendide, avec un piano qui allie les tensions et la douce mélancolie, qui suspend notre respiration dans ces espèces d'hésitations caractéristiques du compositeur, qui nous secoue lors de soudains sursauts d'énergie ou qui suscite de douces pensées... Quelle virtuosité !

Dans le premier de Liszt, le jeu est d'une perfection technique remarquable.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
La première chose a noter sur le produit est son casting parfait.
La dernière grande pianiste du XXeme siècle, accompagnée par le London Symphony Orchestra, le tout labelisé Deutsche Grammophon.

Martha Argerich nous donne un aperçu monumental de son talent. La "Lionne du clavier" est plus qu'à la hauteur de son prestige, et montre qu'elle est bien maitresse du jeu. L'orchestre, simplement remarquable, n'éclipse en rien la prestation de Argerich. Au contraire, le tout est délicieusement réhaussé.

Le concerto de Chopin, que je préfère, y est majestueusement joué, le jeu de la pianiste n'est en rien surfait, tout est parfaitement dosé.

Deutsche Grammophon, définitivement label de préstige et de qualité incomparable, nous livre une interprétation maitresse de la musique romantique, mais la presence de Martha Argerich à l'affiche suffirait presque à justifier la qualité du disque.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
En 1968, Martha Argerich et Claudio Abbado enregistrent avec le LSO,ces concertos célèbrent pour leurs difficultés techniques. Le résultat est décapant, Martha Argerich y déploie toute sa virtuosité et n'hésite pas à bousculer le London Symphony Orchestra. Un disque exceptionnel à recommander.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x96dd40c0) étoiles sur 5 11 commentaires
47 internautes sur 49 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x977dcb04) étoiles sur 5 Definition of self-recommending? 16 décembre 2000
Par Michael Whincop - Publié sur Amazon.com
Format: CD
In Argerich's selective discography, her Chopin stands out. She has performed this concerto many times, and recently recorded it digitally with Dutoit for EMI. I frankly don't see a whole lot to separate them -- both are infused with Argerich's unique combination of impetuosity and repose. This is a masculine Chopin, not some salon charmer, strongly chorded, and virile and glittering in passage work. I cannot think of any other pianist who has played this work with such individuality. Abbado, too, is an excellent accompanist, alert and intelligent, despite the distinctly minor role he has in proceedings.
The Liszt has similar virtues, with a marvellous sense of ebb and flow. It really stakes out the virtues of this work as an inventive composition of the first-rate, rather than hollow virtuosity. What's so good about the Argerich performance is that although she dominates the work, one still feels acutely a sense of struggle and spontaneity that seems absent from today's young lions. Again, well accompanied. Well recorded, too. If you can't find the Argerich collection, this disk is a mandatory acquisition.
29 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x977dcb58) étoiles sur 5 Majestic grandeur & quiet intimacy 21 novembre 2005
Par Classicalfan - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Argerich and Abbado, both recording in their youth, in 1968, have perfectly captured both the majestic grandeur of the allegro movements and the quiet intimacy of the adagios in these two piano concertos. I was extremely pleased at the clarity of the sound, especially given that this is an analog recording made more than 35 years ago. The balance between the orchestra and the soloist is one of the best that I have ever heard on the several versions of the Chopin Concerto that I have. I thoroughly enjoyed the Liszt as well. Argerich's scintillating style is a sheer pleasure to listen to and Abbado brings out the very best of the London Symphony Orchestra. The two, orchestra and soloist, complement each other perfectly. The outstanding sound quality of this recording may in part be due to the fact that it was recorded at Wahthamstow Town Hall, in the outskirts of London. According to the CD notes, this recording location was specifically chosen because the hall's acoustics have a high reputation. Recommended without reservation, and with complete enthusiasm.
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x977dcf90) étoiles sur 5 Possibly the greatest recordings of these two romantic concertos 29 avril 2014
Par J. Lee - Publié sur Amazon.com
Format: CD
I have a classical library of over 3000 CD's, but these two romantic piano concerti are among my two favorites --so much so that I have collected dozens of recordings of both. Argerich's first recording of the Chopin concerto with Abbado and the LSO remains my favorite Chopin 1 of all time. This one is SPECIAL. The recording was made a few years after Argerich's triumph at the International Chopin Competition, and it shows her at her young fiery pinnacle. I prefer this recording over the EMI Charles Dutoit recording by a fair margin. There are special moments throughout all three movements that make my hair still stand up. Her scintillating attacks on octaves and arpeggios send lightning bolts up my spine. No less movement are her delicate trills. This is not your demure gentle Chopin. I used to say that Argerich plays like a man. She plays passages with a male's vigor, and yet her incredibly delicate fingering at blistering fingerspeed blows my mind. If I could make an analogy to sound engineering, it's as if her dynamic range on the keyboard is an extra 20dB over other pianists. I know it's not, but that's how much her fantastic artistry moves me. The LSO and Abbado are in fine form here, and they do not miss a beat while keeping up with Argerich's rubato. Many claim that the Rachmaninov/Kondrasin recording shows Argerich at her best, but I disagree. This recording is signature Argerich. The only other recording that I would recommend more is her Debut Recital recording of the Liszt Sonata. I have a quality reference stereo system, and every time a new SACD recording of the Chopin concerto is released, I am eager to buy it in the hope that the artistic quality will displace the Argerich recording in a new glorious modern digital sound. This has yet to happen, and I am left with a pile of Chopin CDs that I have listened to only once or twice and have not returned to. The Liszt concerto is almost as special and it too remains among my top two favorites among over two dozen recordings. These Argerich recordings are my go-to recordings for these very popular and often performed warhorse concerti. More often than not, a recording of the Chopin concerti will put me to sleep. No matter how many times I listen to this Argerich recording, I NEVER get bored.

An unabashed 5 stars. I'd give this one more if I could. Listen for yourself.
18 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x961f0378) étoiles sur 5 beautiful recording 17 avril 2004
Par Brenda Jo Mengeling - Publié sur Amazon.com
Format: CD
I like Argerich's Rachmaninoff, so I thought to try her Chopin, and I was not disappointed. She plays the Chopin concerto with both verve and lilting melody. It is a delight to listen to. The orchestra is up to Argerich's standards, as is the quality of the recording. It was hard to believe that this was an analog recording from the 1960s. The music of the Chopin concerto was more to my taste than the Liszt, but I still liked it very much; they are a good pairing on the CD.
6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x961f045c) étoiles sur 5 Readings that combine imagination, charisma, and incredible technique 25 février 2007
Par Santa Fe Listener - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Is the ever comical David Hurwitz doing Argerich any good by saying that a more exciting pianist has never existed (has he heard Liszt in person)? Or that every one of her recordings is a prime recommendation (come now)? We get the idea that he likes her. These relatively early recordings of the Chopin and Liszt First Concertos are a pendant to her Prokofiev and Ravel with Abbado, two other brilliant recordings.

What makes me admire this CD is that neither work is first-rate, and both have achieved the status of tin-plated warhorses. Therefore, it takes something special to hold one's attetnion. Abbado's conducting is fine but not eye-opening. Argerich is a different matter: she plays with wonderful imagination and originality. There's barely a measure of music that doesn't sound new; she has the ability to draw you into her own inner world, making you feel that you are eavesdropping on art in the making. Needless to say, all the essential flash and fire are also in place. Highly recommended.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?