EUR 9,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Chostakovitch : Symphonie... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 5,99

Chostakovitch : Symphonie n° 4

5.0 étoiles sur 5 7 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
22 neufs à partir de EUR 5,57 5 d'occasion à partir de EUR 5,56
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Vasily Petrenko


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Chostakovitch : Symphonie n° 4
  • +
  • Chostakovitch : Symphonie n° 7 "Léningrad"
  • +
  • Chostakovitch : Symphonies n° 5 et n° 9
Prix total: EUR 24,99
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Chef d'orchestre: Vasily Petrenko
  • Compositeur: Dimitri Chostakovitch
  • CD (10 septembre 2013)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Naxos
  • ASIN : B00CX1Z5ZO
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 7 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 41.287 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
27:17
Album uniquement
2
30
9:19
Album uniquement
3
30
28:08
Album uniquement

Descriptions du produit

Description du produit

Vasily Petrenkos weltweit stark beachteter und zum Teil begeistert aufgenommener Schostakowitsch-Zyklus nähert sich der Zielgeraden. Mit der großartigen vierten Sinfonie, die der Komponist 1936 aufgrund politischer Repressalien zurückziehen musste, und die dadurch erst 1961 uraufgeführt werden konnte, hat Petrenko mit seinen Liverpoolern nun eine der ungestümeren Sinfonien des St. Petersburger Komponisten eingespielt. Sie atmet noch zu großen Teilen den radikalen Modernismus/Futurismus des frühen Schostakowitsch, den dieser in seinen bis heute ungewöhnlich und zuweilen krude anmutenden Sinfonien Nr. 2 und 3 kultiviert hatte.

Kompositorisch ist die Sinfonie Nr. 4 nach meinem Dafürhalten ein wichtiges Highlight im Gesamtzyklus der 15 Schostakowitsch-Sinfonien und in dieser Hinsicht steht die Vierte etwas ungerechtfertigt im Schatten der sie überstrahlenden Fünften, die allerdings (und auch das kann man kaum bestreiten), bis heute ein Leuchtturmwerk der Sinfonie im 20. Jahrhundert ist.

Petrenkos Schostakowitsch zeichnete sich bislang durch kompromisslose Präzision, äußerst fein ausziselierte Dynamik und eine gewisse Kultiviertheit aus, die zwar die feinen Strukturen der Werke bilderbuchartig offen legt, die aber die dramatischen Zerrüttungen dieser Musik manchmal nicht adäquat widerzuspiegeln imstande ist.

Beim dreisätzigen Schwergewicht der vierten Sinfonie ist Petrenkos Zurückhaltung durchaus ein Pluspunkt. Neigen viele Dirigenten bei diesem Werk doch allzu schnell dazu, vor allem das Kratzbürstige und Krawallige an diesem für Sowjetverhältnisse avantgardistischen Werk hervorzuheben.

Manchem Schostakowitsch-Freund wird auch bei dieser Aufnahme wieder die Härte und Schärfe des Zugriffs fehlen. Und das kann man durchaus als Manko auffassen. Es bleibt jedoch ein unbestreitbares Verdienst Vasily Petrenkos Schostakowitschs Sinfonien so luzide und durchhörbar zu gestalten, wie es wenige vor ihm bislang geschafft haben. Eine unverkennbare Nähe zum Schostakowitsch-Zyklus Mariss Jansons ist indes auch bei dieser Folge der Petrenko-Gesamteinspielung wieder unüberhörbar. Dabei will ich nicht behaupten, dass Petrenko keine eigene interpretatorische Vision zu bieten hätte. Es geht bei dieser Bemerkung vielmehr um eine ästhetische Auffassung, bei der Petrenko und Jansons einfach nah beieinander liegen.

the-listener.de

Critique

'It's a work teetering between the rational and irrational...Petrenko makes following its thought processes, its phantasmagorical journeying between worlds, so much easier. He makes perfect sense of the seemingly senseless...Perhaps the best of Petrenko's much-praised cycle, then, and a strong contender for the 'best in catalogue'. The skewed logic of the piece is made gripping, the disparate and the enigmatic reconciled.' RECORDING OF THE MONTH --Gramophone, November 2013

'Shostakovich's opening super-high woodwinds, strings and xylophone in Petrenko's hands puts one in mind of an Edvard Munch scream; stylised expressionism, chilling to the marrow. And everything about this performance, from its marshalled rhythms and breathless, nervy pace to its lurid, nothing-behind-the-eyes orchestral colours, feels like hyped-up realism, which, of course, also means its slant on reality is artificial and twisted a powerful metaphor indeed for trying to live a true artist's life under the cosh of Stalin.' ***** --Sinfini Music, Philip Clark, 11/10/2013

'No one collecting this cycle will be disappointed by the chiselled unanimity of the magically improved Liverpool ensemble...The package is amazing value at bargain price.' --International Record Review, December 2013

Critics Choice --Gramophone, Dec'14


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 7 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Pierrafeu TOP 1000 COMMENTATEURS le 14 octobre 2013
Format: CD Achat vérifié
Le phénomène, c'est ce jeune chef qui nous joue Schosta comme s'il l'avait pris au biberon, sans difficulté, sans accrocs, digéré comme un bon repas...et quel repas!
Phénoménal c'est la bonne idée de NAXOS de lui avoir confié cette intégrale.
Bien sûr, il y a eu des symphonies un tout petit peu moins inspirées...et encore (même les intégrales de HAITINK ou d'autres ont eu des moindres réussites)
MAis là, franchement, que dire de plus...c'est sublime du début à la fin. Tout est en place, les tempi sont rigoureux, l'orchestre est survolté et tenu d'une main de fer, les ppppppp adorés par Schosta sont pppppppp et ses fffff sont fffff, et même les mouvements si longs de cette oeuvre paraissent bien courts.
L'enregistrement est excellent, et à écouter le volume à fond pour profiter des petites notes de la harpe(1ermvt).
Je suis d'accord avec le commentaire précédent (dont j'ai repris l'esprit du titre)nous tenons là une des plus belles intégrales Shosta depuis longtemps.
Cette 4eme assez méconnue devient peut être une des plus belles symphonies de l'ami Dmitri. Etonnant, non ?
A posséder absolument.
Bonne écoute.
4 commentaires 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Cette 4ème symphonie demeure sans doute, de toutes celles de Chostakovitch, la plus dantesque par sa démesure : orchestre aux vastes dimensions (effectifs des bois et des vents quasiment doublés), durée de plus d'une heure, imagination mélodique inextinguible, grande diversité des atmosphères, du grotesque le plus grinçant au tragique le plus désespéré...
Aussi, j'attendais avec une délicieuse impatience la gravure de cette 4ème par Petrenko, après avoir découvert ce jeune chef dans d'autres symphonies du maître russe, par lesquelles il m'avait éblouit.
Eh bien, je n'ai pas été déçu ! Voici, sûrement, le meilleur CD de cette intégrale tant Petrenko semble en totale communion avec les intentions du compositeur. L'orchestre royal de Liverpool, réputé d'ordre secondaire, se trouve ici chauffé à blanc, avec des solistes à la virtuosité superlative car toujours au service d'une expressivité saisissante. Toutes les nuances les plus subtiles et les contrastes les plus titanesques se trouvent sublimés par le geste incisif et précis du jeune chef. Quelle vitalité débordante, y compris dans les passages les plus ténébreux et angoissés !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Suite et presque fin de la meilleure intégrale Chostakovitch de ces 20 dernières années, c'est mon avis personnel et je le partage volontiers. Depuis 1985 et le live de Rojdestvenski à Prague (Praga) qui suivit son explosive intégrale chez Melodiya, voici LA 4e la plus aboutie : Petrenko a le don du contrôle absolu d'un orchestre, le don du creusement des phrases (sa "Léningrad" est à ce titre un sacré modèle), de la narration, de la culmination patiemment amenée et de la déclamation subite qui caractérisent l'essentiel de la symphonie "maudite" de Chostakovitch. La prise de son, très claire et très proche, renforce l'impact immédiat d'une telle lecture. J'oserais le mot "ravissement" si la symphonie était d'une joliesse enchantée, alors qu'elle est d'une noirceur collant parfaitement à son époque, celle des purges staliniennes.
Admirons également le choix des photos du compositeur sur la pochette du livret, toujours en rapport avec la date de composition de l'œuvre enregistrée. Patience, plus que les 13e et 14e. C'est pour bientôt.
2 commentaires 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Disons que tout comme Chostakovitch, Vasily Petrenko est tombé dans la potion magique quand il était petit...mais tout l'orchestre de Liverpool aussi...

Oui, c'est magique! Il y a parfois des moments de rencontre exceptionnelle tout comme dans la création, en voilà une magnifique dans cette interprétation de la quatrième de Chostakovitch, même le preneur de son a eu son bol de potion magique...prise très bien faite.

L'analyse serait superflue, il faut absolument écouter ce disque!
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?