• Prix conseillé : EUR 18,50
  • Économisez : EUR 8,56 (46%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par DROLES.DEDAMES.
EUR 9,94 + EUR 2,99 Livraison
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Livre lu en excellent état.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 15,00
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Dica
Ajouter au panier
EUR 18,50
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Chronique d'une revanche annoncée Broché – 3 juillet 2014

3.5 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 9,94
EUR 9,94 EUR 0,77

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Extrait du préambule

LA STATUE : Arrêtez, Dom Juan, vous m'avez hier donné parole de venir manger avec moi.
DOM JUAN : Oui, où faut-il aller ?
LA STATUE : Donnez-moi la main.
DOM JUAN : La voilà.
LA STATUE : Dom Juan, l'endurcissement au péché traîne une mort funeste, et les grâces du Ciel que l'on renvoie ouvrent un chemin à sa foudre.

Nicolas Sarkozy pense-t-il parfois à la statue du Commandeur ? Ce colosse de pierre qui revient du monde des morts pour venger sa fille, punir celui qui l'a déshonorée et rétablir l'ordre d'une main de fer ? Cette ombre dont le moindre pas fait trembler les murs.
Sans doute aurait-il aimé, durant cinq ans, incarner la statue du Commandeur de la politique française. Être là sans l'être, flottant au-dessus. Veillant la France, surveillant les traîtres, sans mot dire. Jetant son ombre tutélaire sur la droite orpheline. Il aurait aimé être convoqué en cas de péril. Revenir du monde des morts pour rétablir l'ordre moral. La Statue du commandeur, c'est ainsi que Max Gallo intitula le dernier tome de sa biographie du général de Gaulle. Dommage, le titre est déjà pris. Nicolas Sarkozy ne sera pas celui qu'il aurait rêvé d'être et c'est un peu l'histoire de sa vie.
Comme tous ceux qui ne s'apprécient pas beaucoup, l'ancien locataire de l'Élysée a toujours voulu être un autre. Jamais heureux dans son costume, parfois trop grand, souvent trop petit. Et c'est ainsi qu'il avance, qu'il vit son ambition.
À Neuilly déjà, alors que le week-end il travaille chez un fleuriste pour gagner un peu d'argent de poche, Nicolas Sarkozy s'imagine ailleurs, fuyant cette vie anonyme qui lui pèse. Moins aisé que les adolescents qu'il fréquente, il choisit la politique parce que c'est le seul domaine accessible quand on ne connaît personne et que l'on est trop impatient pour suivre de longues études. Faute d'argent, le pouvoir. Le débat d'idées, en revanche, n'est pas alors sa préoccupation première. «Je ne me suis pas engagé parce que je serais tombé en arrêt devant les Mémoires d'espoir du général de Gaulle, confie-t-il en 1995. Je me suis engagé parce que j'avais besoin de faire quelque chose de ma vie. [...] Je voulais sortir du destin qui m'était tracé, échapper à un milieu défini, ne pas m'occuper de petites choses.» Être un autre. Déjà. Échapper au milieu défini.
Sans doute s'imagine-t-il encore ailleurs lorsque, ce 7 mai 1995, à 20 heures, il assiste, silencieux, au triomphe de Jacques Chirac. Les gaullistes renouent avec le pouvoir suprême pour la première fois depuis Georges Pompidou ; le peuple de droite est en liesse et il n'est pas invité à la fête. En choisissant de soutenir Édouard Balladur, il s'est trompé. Le Premier ministre a perdu, ses proches sont devenus des parias, des traîtres. Et pour longtemps. Les chiraquiens auront la mémoire longue. Nicolas Sarkozy entame une traversée du désert. Après sa défaite aux élections européennes de 1999, il quitte la présidence du RPR et se replie à Neuilly pour un long, très long hiver. Un hiver qui va durer trois ans. Durant cette retraite, encore une fois il s'imagine sous d'autres deux. Il se voit, pénétrant dans une vaste cour, Cécilia à son bras. Sous ses pas, les pavés de Matignon. En 2002, Nicolas Sarkozy veut être le Premier ministre de Jacques Chirac. Pour mériter ces galons, il mène campagne, tambour battant. Il se montrera le plus zélé, le plus efficace, faute d'avoir été le plus fidèle. Le 6 mai 2002, Nicolas Sarkozy rêve d'être Jean-Pierre Raffarin...
Jamais là où il faut. Et pourtant, il avance. D'autres que lui auraient calé au milieu du guet. D'autres que lui se seraient satisfait de devenir le premier flic de France, le ministre le plus populaire du gouvernement. Lui non. Faute d'être nommé Premier ministre, il finira par se tailler un costume de Premier ministre bis, piétinant les plates-bandes de Jean-Pierre Raffarin et, plus franchement encore, celles de Dominique de Villepin. C'est cette éternelle insatisfaction qui finalement le propulse à l'Élysée, un dimanche de mai 2007.

Présentation de l'éditeur

Ce soir-là il est le seul à ne pas craquer. Autour de lui, on pleure. Étrangement, Nicolas Sarkozy, lui, est serein. Apaisé même, diront certains. Pas une larme en tout cas, pas un noeud dans la gorge. Ce soir du 6 mai 2012, après avoir fait ses adieux aux Français, il console à tour de bras. " Allez, ne sois pas triste ", lance-t-il aux proches qu'il croise, à l'issue de son discours, dans les coulisses de la Mutualité. " Qu'est-ce qui te fait pleurer ? Tu as peur de trop me voir à partir d'aujourd'hui ? " Il plaisante parce qu'il sait que, dès le lendemain, il sera en campagne. Une campagne de cinq ans. Il s'apprête à réaliser ce que personne n'a jamais fait : revenir après une défaite. Séduire à nouveau après le rejet. Nicolas Sarkozy aime les défis autant que la France. Celui-là l'enthousiasme, plus que d'autres. Il confiera à une amie : " Ils ont voulu Hollande, ils vont voir. Ce type est un sucre dans un verre d'eau, il va fondre au contact du réel. Dans un an et demi je serai à nouveau l'homme politique le plus populaire du pays. " Nicolas Sarkozy n'avait prévu ni les attaques de François Fillon, ni le retour d'Alain Juppé, et encore moins l'appétit des quadras prêts à lui barrer la route. Il ne s'imaginait pas cerné par les juges, trahi par son gourou, Patrick Buisson, vieilli par son clone, Manuel Valls. Il n'avait pas rêvé non plus que son épouse, Carla, devienne son principal soutien.
Chaque jour, depuis mai 2012, Nicolas Sarkozy réécrit ses plans de retour, recrute ses équipes. C'est cette volonté irrépressible de revanche que l'auteur décortique, nourrissant son récit de témoignages inédits. Christelle Bertrand a rencontré les membres de la " firme 2.0 " du candidat annoncé qui, jusqu'à présent, sont sagement restés dans l'ombre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 3 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

16 août 2014
Format: Broché|Achat vérifié
Une personne a trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
22 décembre 2016
Format: Broché|Achat vérifié
16 juillet 2014
Format: Broché
4 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cets pages pour voir plus : fayard biographies, biographies fayards, biographies fayard

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?