Acheter d'occasion
EUR 9,26
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

La Chute de Berlin Broché – 17 septembre 2002

4.5 étoiles sur 5 26 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 8,27
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 62,00 EUR 9,26
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 14,98

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Amazon.fr

Peu de choses sont plus révélatrices des hommes et des systèmes politiques que les circonstances de leur chute"... C'est à partir de ce postulat que l'historien britannique Antony Beevor a construit un récit plein de bruit et de fureur sur l'une des plus grandes tragédies humaines et militaires de la Deuxième Guerre mondiale : la chute de Berlin le 30 avril 1945.
Pour Antony Beevor - déjà auteur d'une impressionnante somme sur la bataille de Stalingrad - il ne s'agit pas d'expliquer les causes ou les conséquences de l'événement. L'historien a pris le parti de relater les circonstances de cette effroyable tragédie, par le menu, en s'appuyant sur des documents d'archives pour la plupart inédits. Point fort de cette évocation, brillamment représentative de l'école anglo-saxonne : son double focus, côté allemand et côté soviétique. D'où l'impression d'objectivité, qui place le lecteur au cœur des ténèbres, comme s'il assistait en direct à l'effondrement du IIIe Reich.
Au-delà du sentiment d'horreur et d'absurdité qui s'en dégage - pages apocalyptiques sur la capitale allemande en ruines, livrée à la peur et la paranoïa, aux flammes et aux rats, dignes du célèbre film de Rossellini Allemagne année zéro - Berlin apparaît comme le théâtre des passions humaines, où se mêlent la cruauté de l'Armée rouge, l'auto-aveuglement de la Wehrmacht, la folie meurtrière de Hitler, la ruse tactique de Staline, le courage des populations civiles. Index, illustrations et cartes complètent ce terrible document aux accents shakespeariens. --Yves Fraillont

Présentation de l'éditeur

Avec son magistral Stalingrad, rapidement devenu un best-seller mondial, Antony Beevor avait réussi à donner toute son ampleur tragique à l'une des plus terribles batailles de l'histoire de l'humanité. Le récit de la chute de Berlin, qui consacre, en 1945, l'effondrement du Troisième Reich et du rêve hitlérien de domination mondiale, était, comme il le souligne dans sa préface, la suite logique de cet ouvrage, en même temps que l'évocation d'un drame humain à peu près sans précédent. C'est, en effet, avec une terrible soif de vengeance, après les exactions commises par les Allemands en Russie, que l'Armée rouge atteint les frontières du Reich puis s'approche inexorablement de Berlin, devenu pour elle " l'antre de la bête fasciste ". Et cette vengeance sera effroyable : villes et villages anéantis, civils écrasés par les chenilles des chars, viols et meurtres en série, pillage systématique. Des centaines de milliers de femmes et d'enfants vont périr, souvent de faim ou de froid, et plus de sept millions de personnes s'enfuiront vers l'ouest pour tenter d'échapper à la mort et à la terreur. Mais, en même temps qu'il est assailli par un ennemi à l'incroyable férocité - encore que quelques traits d'humanité viennent parfois éclairer une fresque digne de Goya -, le peuple allemand est souvent sacrifié par des gouvernants que l'orgueil et le fanatisme conduisent à l'aberration la plus meurtrière. S'appuyant sur des archives souvent inédites, Antony Beevor nous livre non seulement un document historique capital, mais aussi un grand récit tragique et poignant, où l'on voit se déchaîner, portées à leur paroxysme, toutes les passions humaines, où l'orgueil rejoint la folie, la ruse côtoie la bêtise, l'héroïsme cohabite avec la peur, l'abnégation avec la cruauté.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par Jean. MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 2 novembre 2004
Format: Broché Achat vérifié
Après un Stalingrad magistral, voilà la Chute de Berlin en version française. Décidément les livres d'Anthony Beevor sont tous d'une poignante vérité et d'une force inroyable. On voudrait qu'il ne s'agisse pas de faits réels tant l'ampleur du drame humain qui se jouera lors de l'une des plus terribles batailles de l'humanité nous apparait avec une telle précision à la lecture de cet ouvrage. Jour après jour, l'inéductable avancée de l'armée rouge nous est racontée avec force au travers d'un grand récit historique parfaitement documenté et construit. A lire absolument.
Remarque sur ce commentaire 24 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par ALIBERT Michel MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 10 mars 2005
Format: Broché Achat vérifié
Le titre est trop restrictif puisque l'auteur nous offre bien plus: un récit de la fin du Reich depuis l'offensive de l'Armée Rouge sur la Vistule.
Comme souvent avec les historiens anglo-saxons, les faits l'emportent sur l'idéologie et la psychologie et c'est tant mieux: moins le chercheur s'implique lui-même dans son texte, plus les résultats approchent de l'objectivité. En conséquence de quoi le tableau n'est plus tout rose et à sens unique: stalinisme et national-socialisme apparaissent étrangement proches dans leurs méthodes et les Américains eux-mêmes n'ont pas toujours le beau rôle comme lorsqu'ils empêchent les réfugiés de franchir l'Elbe pour échapper aux exactions de l'Armée Rouge. Et cette quête inexorable du fait brut en laissera plus d'un pensif sur la nature humaine en constatant, qu'après avoir tenté de fuir avec horreur les viols des soldats soviétiques, il y aura des femmes allemandes, qui pouvaient être les mêmes, pour se prostituer à ces mêmes combattants après leur victoire...
Cartes à l'appui, les opérations militaires sont rapportées avec tous les détails et précisions souhaitables. De nombreux témoignages sont cités pour illustrer le quotidien et les enjeux politiques sont nettement définis. Dommage que l'index des sources ne fasse pas apparaître les références exactes pour ne citer que les organismes d'archives concernés.
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Livre très bien documenté et précis comme il est de l'habitude d'Anthony Beevor. J'ai lu, juste avant, D day, la Bataille de Normandie, que je recommande également pour ceux qui veulent comprendre dans le détail comment a débuté la libération de notre sol. Les passages alternent la stratégie politico-militaire et le destin des personnes prises dans la nasse de l'avancée Soviétique. A recommander pour les passionnés d'histoire contemporaine.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Pour l'écrivain de livres de guerre, c'est difficile à balancer les faits du grand tableau avec le petit tableau de la vie des individuels dans la tragédie. Beevor soutient l'intérêt du lecteur par cette mélange difficile. Les charactères NAZI et les géneraux allemands et russes deviennent intéressantes mais il n'y a pas assez de temps ou de peinture sur la brosse en ce genre littéraire de les développer en personalités complexes et colorés comme on voit dans un roman historique. Neanmois les figures ne sont pas faits de cire ou de caoutchou et ne sont pas stéreotypiques comme on voit dans les livres de guerre de beacoup des auteurs soviétiques. Beaucoup des NAZI's, même Goebbels, devient humaines par examples quand Goebbels doit tuer ses enfants (aussi sa femme et lui-même)avant l'arrivée des russes.
En fin, il y a des fautes sur les cartes (viz. Numéro 1 et 9) eg L'Elbe, Hambourg etc. Il y a un besoin d'améliorer les cartes qui manque un système numérique sur les pages et aussi des titres.
Je lisais ce livre aux petites heures du matin parce qu'il y en a un élan littéraire dans les événements qui me retient l'attention. J'ai lu ce livre en français mais Stalingrad en anglais. Je préfère le premier parce qu'il est plus complexe. J'ai écrit un commentaire en anglais pour Amazon.fr sur La Chute de Berlin aussi.
Je regrette que ma langue française ne soit pas parfaite. Quoique je sois australien, je suis toujours francophile.
1 commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 6 mars 2003
Format: Broché
Oui, très impressionnante la somme d'informations et de details que l'on peut trouver dans ce document. Vous pourrez suivre, tout au long de ces pages, l'avancée de l'armée Russe en direction de la capitale du Reich.
Toutes les grandes phases de l'avancée vers berlin sont expliquées, documentées et surtout contées avec une très grande rigueur qui, malgrés tout, ne participent pas à rendre le texte "illisible".
Seul petit bemole : on aurait aimé avoir quelques details supplémentaires sur l'avancée des armées de l'Ouest mais, compte tenu que ce livre est la suite de Stalingrad, on comprendra donc aisement la volonté de l'auteur de ne s'attacher principalement qu'au front Russe.
A lire absolument pour ne pas oublier ce qu'à pu être l'Histoire et ne pas être aveugle face aux eccessifs dscours actuels de l'Amerique liberatrice ...
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?