Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 25,24

Économisez
EUR 19,61 (44%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Publicité sur l'appli Kindle

Cities for People, Not for Profit: Critical Urban Theory and the Right to the City Format Kindle

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 25,24
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 116,31

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

The worldwide financial crisis has sent shock-waves of accelerated economic restructuring, regulatory reorganization and sociopolitical conflict through cities around the world. It has also given new impetus to the struggles of urban social movements emphasizing the injustice, destructiveness and unsustainability of capitalist forms of urbanization. This book contributes analyses intended to be useful for efforts to roll back contemporary profit-based forms of urbanization, and to promote alternative, radically democratic and sustainable forms of urbanism.


The contributors provide cutting-edge analyses of contemporary urban restructuring, including the issues of neoliberalization, gentrification, colonization, "creative" cities, architecture and political power, sub-prime mortgage foreclosures and the ongoing struggles of "right to the city" movements. At the same time, the book explores the diverse interpretive frameworks – critical and otherwise – that are currently being used in academic discourse, in political struggles, and in everyday life to decipher contemporary urban transformations and contestations. The slogan, "cities for people, not for profit," sets into stark relief what the contributors view as a central political question involved in efforts, at once theoretical and practical, to address the global urban crises of our time.


Drawing upon European and North American scholarship in sociology, politics, geography, urban planning and urban design, the book provides useful insights and perspectives for citizens, activists and intellectuals interested in exploring alternatives to contemporary forms of capitalist urbanization.

Biographie de l'auteur

Neil Brenner is Professor of Urban Theory at the Graduate School of Design, Harvard University. He formerly served as Professor of Sociology and Metropolitan Studies at New York University. He is the author of New State Spaces: Urban Governance and the Rescaling of Statehood (Oxford University Press, 2004); co-editor of Spaces of Neoliberalism (with Nik Theodore; Blackwell, 2002); and co-editor of The Global Cities Reader (with Roger Keil; Routledge, 2006). His research interests include critical urban theory, sociospatial theory, state theory and comparative geopolitical economy.

Peter Marcuse, a planner and lawyer, is Professor Emeritus of Urban Planning at Columbia University. He is the co-editor of Globalizing Cities (Blackwell, 2000) as well as of States and Cities: The Partitioning of Urban Space (Oxford University Press, 2002) and Searching for the Just City (Routledge, 2009). His fields of research include city planning, housing, homelessness, the use of public space, the right to the city, social justice in the city, globalization, urban history, the relation between cultural activities and urban development, and, most recently, solutions to the mortgage foreclosure crisis. He is beginning work on a book on critical planning, and a companion volume including analytic cases culled from past writings.

Margit Mayer teaches comparative and North American politics at the Freie Universität Berlin. Her research focuses on comparative politics, urban and social politics, and social movements. She has published on various aspects of contemporary urban politics, urban theory, and (welfare) state restructuring, much of it in comparative perspective. She is co-editor of Politics in European Cities (with Hubert Heinelt; Birkhäuser, 1993), Urban Movements in a Globalising World (with Pierre Hamel and Henri Lustiger-Thaler; Routledge, 2000) and Neoliberal Urbanism and its Contestations – Crossing Theoretical Boundaries (with Jenny Künkel; Palgrave, 2011).


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1820 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 297 pages
  • Utilisation simultanée de l'appareil : Jusqu'à 4 appareils simultanés, selon les limites de l'éditeur
  • Editeur : Routledge (25 juin 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Anglais
  • ASIN: B0076XCKM0
  • Synthèse vocale : Activée
  • X-Ray :
  • Word Wise: Activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°452.998 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

click to open popover

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Résumé: La crise financière mondiale a produit des ondes de choc qui se traduisent par une accélération des processus de restructuration économique et par l'émergence de conflits socio-politiques dans de nombreuses villes du globe. La crise a donné un nouvel élan aux luttes et aux mouvements sociaux urbains qui dénoncent les injustices et le caractère destructeur et insoutenable des formes de l'urbanisation capitaliste. Les contributions et analyses présentées dans cet ouvrage se s'ajoutent aux efforts qui cherchent à opposer les formes d'urbanisation basées sur la recherche exclusive du profit, tout en favorisant la mise en oeuvre d'alternatives radicales, démocratiques et plus durables. Les auteurs de cet ouvrage proposent des analyses novatrices pour appréhender les restructurations urbaines contemporaines. Ces travaux s'intéressent aux processus de néolibéralisation, gentrification, colonisation, à l'idéologie de la 'ville créative', aux liens entre architecture et pouvoir, aux saisies hypothécaires massives liées à la crise des subprimes et enfin aux luttes et mouvements émergents qui revendiquent le 'droit à la ville'. En parallèle, cet ouvrage explore les différents cadres interprétatifs, critiques ou pas, qui sont couramment mobilisés dans des discours scientifiques, dans des luttes politiques et dans la vie quotidienne, afin de déchiffrer les transformations urbaines contemporaines et les contestations qu'elles génèrent.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique