undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
43
4,6 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:9,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 janvier 2014
OSS117, incontournable et mine de répliques à servir réchauffées dans vos soirées.

Les BR contiennent des bonus très appréciables notamment les bêtisiers, barre de rire garanties.

Recommandable sans hésiter, le patron vous en servira un blueray vous vous ferez une idée.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce coffret regroupe les deux « OSS 117 » réalisés par Michel Hazanavicius qui invente ici un nouveau genre d'adaptation cinématographique des aventures d'Hubert Bonnisseur de La Bathe, alias OSS 117, que l'on pourrait qualifier « d'hommage parodique ».

« OSS 117 - Le Caire nid d'espions » se déroule principalement en Egypte pendant les années 1950. La photo, le soin extrême porté aux tenues, les décors et le « style » très marqué de la réalisation (écran éclaté, musique) rappelle les classiques du genre. Mais la parodie dans le traitement des personnages nous transporte dans un univers bien différents. OSS 117 est un agent résolument franchouillard, inconditionnel défenseur des valeurs des pays occidentaux des années 50 comme du Président Coty. Hubert Bonnisseur de La Bathe est courageux, sûr de lui, mais souvent maladroit et il serait presque ridicule s'il ne sortait finalement toujours avec brio des situations les plus farfelues. Il est aussi macho, misogyne, séducteur, conservateur, traditionaliste, anti-communiste et convaincu des bienfaits de la colonisation. Jean Dujardin semble être fait pour ce rôle tant il trouve le ton juste pour incarner ce Français typique de la IVe République. En contrepoint, le personnage de Larmina (Bérénice Béjo), toute en finesse et en féminité et intelligence vient incarner la modernité qui ne semble même pas devoir simplement effleurer OSS 117. « OSS 117 - Le Caire nid d'espions » doit sa réussite à des dialogues ciselés et ahurissant de drôlerie au second degré. Hubert étale son absence de culture historique en s'interrogeant sur le « monde-arabo quoi ? ». Son regard sur la religion est un joli clin d'aeil à des événements plus contemporains et la manière décomplexé dont il va étourdir le muezzin qui le réveille par son appelle à la prière en dit long sur sa connaissance des us et coutumes du monde musulman. Le film compte aussi quelques scènes cultes, dont la mémorable interprétation de « Bambino » par un OSS 117 aux talents très bien cachés. Plaisant, hilarant, surprenant, « OSS 117 - Le Caire nid d'espions » parvient à créer un univers qui rappelle les grands succès du jeune Belmondo, comme dans « L'homme de Rio » par exemple, tout en inventant son propre style, totalement original. Aure Atika ou François Damien ressortent dans leurs seconds rôles respectifs d'un casting d'une grande qualité qui permet au film de trouver le ton juste.

Avec « OSS 117 - Rio ne répond plus », Michel Hazanavicius reprend presque à l'identique tous les ingrédients qui ont fait le succès phénoménale de son adaptation parodique des aventures d'Hubert Bonisseur de La Bathe dans son premier film. OSS 177 (Jean Dujardin) est désormais plongé dans les années 1960, il est maintenant au service du Général De Gaulle et se lance dans la chasse aux Nazis au Brésil, avec l'aide du Mossad, en la personne de la charmante Dolorès (Louise Monot), et des agents chinois aux trousses. Hubert est toujours aussi réac, macho, misogyne et franchouillard. Dolorès reprend à l'identique le positionnement du rôle de la Larmina du premier film. Cette fois la parodie et l'humour au second degré portent sur les juifs et les nazis en lieu et places des musulmans. Le sujet aurait d'ailleurs pu être délicat s'il n'était traité avec autant de naturel et de dérision décalée. Les scènes d'anthologie se succèdent à un rythme effréné, la meilleure étant sans doute celle sur la plage avec le groupe de Hippies, leçon de morale à la clé. La scène à l'ambassade d'Allemagne et le bal masqué de Brasilia ne sont pas mal non plus. Avec le même soin dans l'esthétique, cette fois parfaitement année soixante, qui rend hommage aux films d'espionnage de cette décennie, « OSS 117 - Rio ne répond plus » est une parfaite réussite à cela près que l'effet de surprise et l'originalité du premier film ne jouent plus à plein. Au contraire on trouvera vite des redites voire de simple copier-coller dans cette seconde aventure de Jean Dujardin en OSS 117.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2012
Ce coffret comprend les deux films "OSS 117". Il faut se souvenir qu'à la sortie du premier Opus (Le Caire nid d'espions) personne n'aurait cru que ce film serait aussi réussi. Car c'est avant tout un hommage aux films d'époque, reprenant les mêmes techniques (utilisation des transparences lors des scènes de voiture dans le 1, split screens dans le 2, par exemple) que les films de l'époque, et reprenant surtout les mêmes clichés.
Disons le tout de suite : ces deux films sont très drôles, et reposent sur un humour -en général- assez fins. Ils sont aussi assez différents : le premier est un vrai film, alors que le second repose plus sur des dialogues extraordinaires (et politiquement très incorrects), mais connaît un creux de 10 minutes vers la fin. Certaines scènes sont déjà cultes (la chanson dans le 1, l'ambassade d'Allemagne dans le 2...).
Enfin, Jean Dujardin est tout simplement fabuleux : honnêtement, je l'ai découvert dans ces films, où son talent d'équilibriste de l'humour fait des merveilles.
A voir entre amis.
22 commentaires| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2015
qui ne connait pas hubert bonnisseur de la bath? célébre éspion d'une nullité et d'un aplomb sans failles, très français pour le coup! c'est drôle ;humour décalé pour le second opus, tout aussi bien mais très référencé.... les deux sont truffés de calembours plus ou moins fins ( le soviet éponge ou l'histoire du kiki de coty) enfin bon une bonne soirée
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2015
... c'est qu'il est en confiance.

Je ne reviens pas sur les deux films, qu'on aime à la folie ou que l'on apprécie pas du tout.

Les blurays sont d'excellente qualité : image et son parfaits.

Les bonus, bien que peu nombreux, sont très biens et me suffisent amplement.
Les personnes préférant avoir plus de bonus que de film resteront sur leur faim mais bon...
22 commentaires|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2015
OSS 117, une bouffée d'oxygène, ce film n'évite aucun cliché, tape sur à peu près toutes les petites lois du politiquement correct. Et c'est bon. Une préférence énorme pour le deuxième, et écoutez les commentaires du réalisateur et Dujardin, ils sont sympas.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2015
J'adore ! C'est de l'humour au 24 degré mais Jean Dujardin est formidable en en espion réactionnaires, arriéré est macho. Tout est bon dans le film jusqu'au second rôle. Pour passer une bonne soirée en famille.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juillet 2013
Passons sur la qualité des deux films qui sont excellents et passons sur les Blu-Ray. La boite est simple, mais d'une excellente qualité, on ne sent pas que c'est juste un carton pour réunir deux films déjà sortie mais une vrais édition intégrale. L'image et le son sont pratiquement parfait et le menu retranscrit parfaitement le charme des films en plus d'être bien pratique. Les bonus sont sympa sans être transcendantale. Par contre, c'est un peu c** que les scènes en Arabes du premier film ne soit pas sous titré en français, on est obligé d'activer les sous titre anglais pour comprendre ce qu'ils disent, donc il faut connaitre l'anglais pour comprendre l'arabe, surtout qu'en plus, ça rend plus clair les gags de ces scènes. M'enfin, ça reste un bon achat pour tout fan de cette série de films.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2015
Oss 117, un culte, un bon franchouillard plein de préjugés sur tout le monde persuadé de tout savoir sur tout à l'aventure du monde.
Des répliques franchement culte, un jean DUJARDIN excellent dans sont rôle, Bérénice BEJO sublime en Larmina.
Bref on adore, vivement que ce soit les nouveaux films d'avant noël sur la TV Française.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 novembre 2010
l'idee de se projeter dans le passe est excellente pour pouvoir critiquer l'esprit francais et etre l'oppose du "political correct" sans etre voue au pilori..
c'est drole et iconoclaste, et un bon mirroir de nos limitations.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)