• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Comme dans un miroir: Une... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par LuronStore
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: EXPÉDITION DE FRANCE SOUS 24H plus de 20000 clients satisfaits
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Comme dans un miroir: Une enquête de Varg Veum, le privé norvégien Poche – 12 septembre 2013

3.7 étoiles sur 5 9 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,20
EUR 7,78 EUR 4,00
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Comme dans un miroir: Une enquête de Varg Veum, le privé norvégien
  • +
  • L'écriture sur le mur: Une enquête de Varg Veum, le privé norvégien
  • +
  • Les chiens enterrés ne mordent pas: Une enquête de Varg Veum, le privé norvégien
Prix total: EUR 24,60
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Je l'avais vue bien avant que nous nous croisions.
Nous allions chacun dans sa direction sur la portion de montagne que les Berguénois appellent Vidden, le haut plateau, comme s'il n'y en avait qu'un. Elle arrivait d'Ulriken, en direction de Floien. Je venais de faire l'ascension de Trappefjellet, et je longeais l'alignement de cairns sur ce qui s'appelle depuis très longtemps Alfjellet. C'était un jeudi de la mi-avril, et la température hésitait encore entre des valeurs à un ou deux chiffres. Plus bas, sur Midtfjellet, j'avais entendu le cri strident caractéristique du bécasseau. Sous les nuages qui filaient dans le ciel, la première formation d'oies sauvages volait vers le nord, mystérieusement attirées par le More. Le printemps arrivait. Mais sur Vidden, il restait des névés. Du côté des marais en face de Hyttelien, on s'enfonçait sérieusement dans la boue quand on quittait le sentier.
Tout à coup, elle disparut, telle une fée des forêts. Sur le dernier tronçon avant le Borgaskar, un coup d'index de géant en travers de Vidden, je la perdis de vue. Je m'arrêtai un instant, bouche bée, et elle réapparut après le col pour se diriger à grands pas vers moi. Je lui laissai le passage sur le chemin.
Elle était équipée pour ce genre d'activités ; sac à dos léger, knickers marron, coupe-vent vert et bonnet blanc. Elle passa devant moi avec un sourire rapide et un «Bonjour !» joyeux, comme il est d'usage entre randonneurs.
«Mais... ! l'entendis-je s'exclamer après m'avoir croisé. Ce ne serait pas...»
Je me retournai vers elle.
«Veum ?
- Si.»
J'analysai en vitesse ma première impression. Ses yeux étaient gris-vert, son regard clair. Elle était plus grande que moi, environ 1,85 m. Pourtant, il y avait un côté des plus féminins dans ses traits réguliers, ses lèvres pulpeuses et sa peau lisse. Le vent vif de la montagne lui avait laissé une jolie tache rouge sur chaque oue. Quelques rares gouttes de sueur s'étaient formées dans le duvet clair de sa lèvre supérieure. Hormis cela, elle affichait une grande décontraction, et son souffle était léger comme celui d'un marathonien dans une descente.
Elle fit un ou deux pas vers moi, comme pour réduire l'écart de tailles, ôta l'un de ses gants en laine grise et tendit la main.
«Berit Breheim.
- Bonjour, répondis-je en lui serrant la main.
- Je suis avocate, dans un cabinet dont fait partie Vidar Waagenes, entre autres.
- D'accord. Mais je ne crois pas que nous...
- Non, mais je sais qui vous êtes.
- Je voudrais pouvoir prétendre la même chose.
- En fait, j'avais prévu de vous appeler.
- Drôle de coïncidence, alors. Que nous nous rencontrions ici, je veux dire.»
Elle fit un sourire en coin. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Après Anges déchus, meilleur roman édité au Danemark en 1990 et prix des Libraires norvégiens 1989, Comme dans un miroir est le dixième roman de Gunnar Staalesen à paraître en Folio Policier.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par clochette le 3 novembre 2012
Format: Broché Achat vérifié
J'ai lu toute la série des Varg Veum et ce dernier m'a moins "emballée".
L'histoire se tient mais je ne l'ai pas dévorée comme d'habitude,peut-être parce que le personnage de Varg est moins présent.
C'est le narrateur ,certes,mais j'aimais ses failles,son humour,ses anecdotes sur Bergen qui faisaient la chair des précédents livres et là
il est "moins"Varg .....
1 commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Sur un fond de trafic en tous genre, la Norvège des année 90.
en 1957 une femme sublime se tue en voiture avec son amant saxophoniste dans un pacte macabre, laissant deux filles, trente cinq ans plus tard lorsqu'une des fille disparaît avec son mari, sa soeur fait appelle à Varg Veum . Entre le passe et le présent, beaucoup de recoupements, comme dans un miroir ...
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par LOSTRAS le 11 décembre 2014
Format: Poche Achat vérifié
L'intrigue n'est pas passionnante ni très complexe (rien à voir avec Camilla Lackberg ou Arnaldur Indridasson) mais on lit facilement ce policier norvégien. Le détective Varg VEUM est sympathique, c'est assez drôle.
Pour les vacances...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
ts maritimes impliquée dans différents trafics ? Ou, comme le croit Berit, se sont-ils suicidés, comme la mère des filles l'a fait avec son amant, quelques trente-cinq années auparavant ?

Ambiance jazzy pour cette enquête du privé Varg Veum qui va puiser son origine dans les années 50. Une rousse incendiaire, un saxophoniste, un coup de foudre, un mari jaloux et forcément un drame avec la mort tragique des deux amants. Un pacte macabre selon les familles, un meurtre peut-être selon l'instinct de Veum. Mais si sans cesse il replonge dans ce passé funeste, le détective sait qu'il ne doit pas se laisser influencer par une vision des choses trop romantique. Les deux fillettes orphelines de mère sont devenues des femmes qui n'ont rien à voir avec les amours tumultueuses de leur génitrice. Aussi se concentre-t-il sur le présent et les problèmes du disparu, impliqué peut-être dans un trafic de déchets toxiques. Pourtant, le couple s'était violemment disputé, Bodil avait revu un amour de jeunesse...Entre écologie et jalousie, Veum navigue à vue, se perd, cherche encore et toujours, et finit par dévoiler les secrets d'une famille marquée par le drame.
Une très bonne enquête du privé de Bergen, toujours cynique, toujours humain et toujours amoureux de sa ville. Une certaine lenteur, beaucoup de fausses pistes, mais toujours le même plaisir de lecture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par OK le 11 décembre 2013
Format: Poche Achat vérifié
Tout y est, comme d'habitude, le cadre, le climat, les personnages. On se retrouve en terrain de connaissance avec un Veum plutôt apaisé. On se laisse emporter et perdre dans les soubresauts de l'intrigue. Solide et diaboliquement menée.
Une série à réserver à ceux que n'effraient pas les patronymes nordiques toutefois!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?