undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
68
3,8 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 août 2010
En refermant ce livre touffu, on a plutôt envie de l'intituler « Comment Jésus a divisé les premiers chrétiens ». En effet, les nombreuses querelles au sujet de la nature du Christ sont relatées à profusion. Il y a les arianistes, les adoptianistes, et surtout les nestoriens, qui « distinguent de manière exacerbée les deux natures du Christ, l'une humaine, l'autre divine ; seul l'homme est né de Marie, seul l'homme est mort sur la croix ».
Dans un premier temps, cet ouvrage s'adresse plutôt aux personnes connaissant peu le christianisme. Il relate en effet des éléments certes assez connus, mais intéressants sur le passage marquant de Jésus sur terre, et le développement du Christianisme lors des premiers siècles.
Dans sa deuxième et plus grande partie, il s'adresse cette fois-ci à des érudits curieux de connaître les nombreuses péripéties liées à l'interprétation diverses de la nature du Christ. Même s'il est intéressant de voir toutes les natures qui ont été données au Christ, cela devient cependant assez vite lassant de voir les mêmes théories développées à n'en plus finir - la part d'humain et de divin dans Jésus Christ -, au point de rendre moins clair le rôle des différents conciles historiques.
Ce livre contient énormément d'informations intéressantes. Mais pour être vraiment passionnant, il lui manque le talent littéraire d'un Denis de Rougement et son « Histoire de l'Occident », ou la verve narrative de l'historien René Grousset qui sait rendre l'histoire palpitante. Au contraire, ce « Comment Jésus est devenu Dieu » a parfois plutôt tendance à embrouiller et lasser le lecteur.
33 commentaires| 43 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2012
Qui remettrait en cause la compétence de Frédéric Lenoir ? Cet auteur a toujours le mot intelligent, accessible aux masses ! Érudit, il nous gratifie souvent d'ouvrages de qualité ; critique émérite de tout sujet qui touche aux religions, son point de vue est toujours intéressant... et pourtant ! Pourtant sur ce sujet, d'autres auteurs moins médiatiques méritent d'être entendus. Je pense à Didier Long, véritable exégète, cherchant honnête ! Lisez ses ouvrages : "Jésus de Nazareth, Juif de Galilée" et "l'Invention du Christianisme" (en vente chez Amazon), vous y trouverez sûrement ce que vous recherchez (et faîtes partager votre découverte à vos proches !). Car pour comprendre Jésus et la naissance du christianisme, il faut avant tout comprendre le contexte historique du monde juif de l'époque ! Redevenons des judéo-chrétiens, retournons à la Source. D'ailleurs, si ce retour à la Source, vous attire, lisez également la merveilleuse traduction de la Bible par André Chouraqui...Bien à vous.
0Commentaire| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2010
Je viens de terminer le livre récent de Frédéric Lenoir :« Comment Jésus est devenu Dieu » (Fayard, 2010). En lisant cet ouvrage, ce qui m'a le plus frappé c'est qu'il donne un relief saisissant à un trait étrange du fonctionnement psychologique humain, un trait qui est l'origine inconsciente des événements les plus importants qui marquent l'histoire des sociétés. Ce trait consiste dans ce vice inné qui fait que les hommes confondent leurs idées, leurs sentiments ou le produit de leur imagination avec la réalité. Confusion entre les mots et la chose, aurait dit Hobbes.
Comment se fait-il que tous ces hommes d'Église, les évêques de ce temps-là, réunis en de multiples congrès à l'appel de l'empereur Constantin et de ses successeurs au cours des 4e et 5e siècles, n'ont pas compris que leurs convictions divergentes sur la nature de Jésus n'étaient que des convictions dénuées de toute objectivité. Le seul point d'appui de ces convictions était des textes bibliques, supposés révélés, mais si peu clairs et certains qu'ils étaient susceptibles de diverses interprétations. Partant de ces interprétations différentes, le jeu d'une logique personnelle faisait le reste. Les cocktails explosifs qui résultaient de ces vues divergentes étaient défendus avec d'autant plus de passion et de violence qu'elles étaient incertaines et fragiles. La réalité étaient oubliée au profit de la passion et les conclusions des débats aboutissaient à des excommunications réciproques qui n'auraient été que comiques si elles n'avaient été accompagnées de destitutions et d'exils, sanctions infligées par les empereurs en fonction de leur propre option politiquement intéressée.
Quand on voit à quel point cette tempête culturelle de presque deux siècles fut imprégnée de fanatisme à base des sentiments les plus bassement humains qui soient, on se dit qu'il faut avoir la foi bien accrochée pour continuer à croire que la lettre du 'credo' qui en a été l'aboutissement émane de l'Esprit-Saint et représente donc la réalité telle que Dieu lui-même a voulu la révéler aux hommes.
Mais, comme l'auteur le rappelle dans ses dernières pages, les croyants actuels, rejoignant en cela ceux des débuts du christianisme, se soucient beaucoup moins des dogmes conciliaires que du message d'amour qui fonde leur attachement à la personne de Jésus.

Sur quelques détails de forme, ce livre souffre de la faiblesse qui frappent les auteurs aussi prolifiques que Frédéric Lenoir et donc qui écrivent vite. Sur le fond il faut lui être reconnaissant d'avoir eu le courage de rappeler à notre époque le bouillonnement incroyable des idées provoqué par le phénomène Jésus.
1212 commentaires| 63 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juin 2010
Livre intéressant pour avoir une première approche de la l'évolution du christianisme dans les premiers siècles de son histoire. Ce livre n'aborde pas en profondeur ces sujets, mais il permet de comprendre la lutte des différents courants du christianisme et comment l'actuel s'est imposé.
Pour des novices sur la religion, il permet aussi de définir de nombreuses notions religieuses.
Parfois des longueurs sur certaines théories mais bon globalement à recommander.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2012
Je l'ai lu en exactement deux journées.
J'avais quelque appréhension en tant que chrétien engagé avant d'en aborder la lecture. Mais ce livre peut être lu par tout croyant ou incroyant.
Il est essentiel de comprendre comment le christianisme est parvenu à s'enraciner dans l'Antiquité, à croître et à devenir la religion que l'on sait.
Au départ, le manque d'analyse théologique me gênait un peu, mais après tout, il s'agit d'un livre d'histoire et non de théologie.
La lecture des trois derniers chapitres me sembla un peu pénible, tant étaient également pénibles les querelles de clocher de l'époque, autour du sens qu'il fallait attribuer à l'existence de Jésus.
Le titre de l'ouvrage est bien ce dont il est question tout du long.
L'épilogue du livre est magnifique. Frédéric Lenoir semble enfin prendre position, et sa position est celle de quelqu'un de très respectueux de l'enseignement originel du Christ.

Un livre donc très recommandable, qui m'a permis de découvrir à quel point il a fallu quelques heureux concours de circonstance (l'empereur Constantin en fait partie), afin que s'établisse durablement le christianisme.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2015
"Comment Jésus est devenu Dieu" est à interpréter sous cette formulation "Comment les hommes ont cru que Jésus était Dieu" car il est nullement question des péripéties de Jésus et de quelle manière il est devenu véritablement Dieu. Le titre aurait du être tout simplement "La naissance du Christianisme" !

Frédéric Lenoir relate la naissance du Christianisme avec tous les protagonistes de cette époque, les différents conciles et synodes qui ont eu lieu, les différentes querelles sur la réelle identité de Jésus, qui reste toujours un mystère quelque soit les interprétations.

Finalement, ce que j'en retire, c'est qu'une religion pour réussir, doit obligatoirement s'imposer par la force et le pouvoir, bien que je m'en doutais déjà avant, ce livre vient confirmer ce que je pensais. Nous devons, chacun d'entre nous avoir nos propres exégèses en demandant à notre Dieu de nous guider. Car toute religion n'est en tout état de cause, qu'une poignée d'interprétation parmi tant d'autres, et qu'elle s'est imposée non pas parce qu'elle détenait la vérité mais parce qu'elle a usée de pugnacité et de hasard pour en arriver à un tel dogme. Conclusion, toutes les possibilités sont bonnes à prendre à partir du moment où elles vous donnent une bonne éthique, de l'amour et de l'harmonie dans votre vie. Moi je crois en Jésus comme étant une entité spirituelle très élevée très proche de Dieu, Fils de Dieu et j'en suis heureux !

Livre d'érudition pour qui veut en savoir plus sur la naissance du Christianisme, 4 étoiles parce que la fin a été pour moi un peu fastidieuse bien qu'enrichissante. Frédéric Lenoir cible parfois des éléments de faible importance et a tendance à trop s'éterniser dessus, cela dit cela reste subjectif.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 avril 2010
Excellente synthèse sur les querelles théologiques qui ont donné naissance à la religion chrétienne telle que nous la connaissons aujourd'hui. Le livre est pédagogique tout en étant précis et très documenté. Il faut s'accrocher à certains moments lorsque l'auteur explique les nombreuses controverses sur la Sainte Trinité, mais on apprend beaucoup sur la manière dont s'est construit le dogme catholique dans une relation étroite avec le pouvoir politique. Très instructif.
0Commentaire| 51 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 octobre 2010
C'est intéressant. Frédéric Lenoir possède une grande culture au sujet de l'histoire des religions mais c'est difficile d'éviter les redites quand on a une production en série sur le même sujet. Pas beaucoup de choses nouvelles par rapport aux autres livres, mais c'est agréable à lire. Parfois quand c'est difficile, comme la définition de la troisième personne de la trinité, il esquive un peu le sujet. Ce livre s'adresse à un vaste public et tout le monde y apprend quelque chose (il y a des notes en bas de page qui rappellent des définitions importantes).
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les passions sur la question abordée étant retombées de longue date, il est possible de la traiter de façon sereine, et les qualités pédagogiques de l'auteur ressortent avec brio: clarté dans la composition de l'ouvrage et dans l'exposé des diverses doctrines "orthodoxe" et "hérétiques". L'ouvrage constitue un vademecum des plus utiles pour tous ceux qui, s'intéressant au sujet, n'ont pas le loisir de lire les Pères de l'Eglise dans le texte.

La bibliographie, annoncée comme "sélective", est en fait assez sommaire.
On regrette l'absence d'un carte de l'Empire romain, d'une chronologie récapitulative et d'un index nominum, qui auraient rendu la consultation de l'ouvrage plus aisée.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2010
Ce livre décrit les conflits successifs entre les chrétiens et surtout leurs dirigeants (sans oublier les empereurs romains qui ont conduit à la définition de ce que les chrétiens doivent croire.
Pour ceux qui croient mais ne veulent pas douter, à déconseiller. Mais pour ceux qui veulent savoir et comprendre c'est essentiel. D'autant que cela ne s'est pas fait en douceur et que pas mal y ont laissé leur vie ou au mieux ont été lourdement persécutés ou bannis à vie.
Le livre est bien écrit et facile à lire.
Il me semble qu'un chrétien lucide n'en ressort pas incroyant (ou alors, il n'était pas très lucide). Pour ceux qui étaient déjà incroyants, ce livre est important pour comprendre les bases de la civilisation occidentale et comment on en est arrivé là. Et bien sûr très intéressant pour ceux que l'histoire des religions intéresse.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,10 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici