Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Comment j'ai réussi à nager le papillon avec un seul bras sans tourner en rond Broché – 19 février 2014

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 36,74

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

«Un parcours et une détermination admirables»

Par Alain Bernard, Champion olympique de natation en 2008 sur 100 m

«En septembre 2012, dans la foulée des Jeux, j'ai eu l'occasion de nager contre Charles. C'était lors des Alliances du sport, un projet élaboré par l'ancien nageur Christophe Kalfayan, une manifestation de partage et d'humanisme où des sportifs valides et handisport se sont lancé des défis. Le mien était donc de nager un 50 m avec le même handicap que Charles. En clair, de ne me servir que d'un bras. Mais j'avoue que j'ai triché. J'ai plongé avec les deux bras. J'ai fait ça pour ne pas perdre mes lunettes, ni être complètement ridicule. Ça m'a donné un peu d'avance, qui n'a pas complètement fondu ensuite...
Car, dans la nage pure, Charles allait sans doute plus vite que moi. Quand on parle de technique parfaite en natation, c'est assez relatif. La meilleure technique, c'est celle avec laquelle on peut s'exprimer. Celle de Charles passe par une ondulation et un battement de jambes, il l'a développée en s'adaptant à son corps et ses capacités. C'est aussi pour cela qu'il faut admirer ce qu'il a déjà réalisé.
J'ai eu la chance de connaître Charles avant son accident. Pas intimement, mais nous avions une amie commune. C'est un garçon qui a toujours été avenant, souriant, respectueux aussi. À l'époque, en 2005 ou 2006, on s'était trouvé quelques affinités : même si lui butait alors aux portes des Championnats de France, on nageait tous les deux et cela nous avait permis de mieux nous comprendre.
Je m'en suis voulu de ne pas lui avoir envoyé un mot de soutien, transmis toute ma compassion lorsque j'ai appris qu'il était à l'hôpital. C'était en 2008, et j'étais alors dans une bulle, en pleine préparation pour les Jeux de Pékin. Ce n'est pas une excuse mais on n'était pas si proches que ça non plus. Et je ne connaissais pas la nature exacte de ses blessures, les répercussions que cela aurait sur sa vie.

Plus tard, quand j'ai appris qu'il avait perdu l'usage de son bras, mais qu'il s'était remis à la natation, qu'il voulait entrer dans une démarche de haut niveau handisport, j'ai été épaté. Charles était un nageur en phase de développement, avec un potentiel pour atteindre la scène nationale, voire internationale chez les valides ; il a été victime d'un accident de moto dont le fautif s'est enfui...
C'était un cauchemar, un changement de vie radical. Mais il a eu la force de se battre, de travailler en rééducation pour rendre un aspect fonctionnel à son bras qui ne répondait plus. Il est retourné à l'entraînement, s'est impliqué comme un fou et, quatre ans plus tard, il est devenu champion paralympique. C'est un parcours et une détermination admirables.
J'ai moi aussi connu le grand bonheur de remporter les Jeux. Mais je crois qu'être sacré champion paralympique, c'est peut-être encore plus beau. Cela relève d'une telle démarche, d'une volonté de lutter, comme nous, contre les éléments et les adversaires, mais aussi contre le handicap. Ça ajoute une autre dimension et impose le respect. Je ne suis pas persuadé que, dans la même situation que Charles, j'aurais trouvé la force et la flamme pour réaliser ce rêve. Je ne sais pas comment j'aurais réagi, si je n'aurais pas tout simplement tourné la page du sport...

Un mot de l'auteur

Il est difficile et peu naturel de se raconter à travers un livre. C'est une démarche qui peut sembler valorisante mais c'est aussi une mise à nu éprouvante où il est très difficile de bien se faire comprendre. La fierté d'avoir réussi quelque chose peut vite passer pour de la forfanterie, un acte d'humilité pour de la fausse-modestie. Si je me suis pourtant fait violence pour livrer par écrit mon témoignage, c'est parce qu'il me semble qu'il peut faire écho à bon nombre de gens qui ont, comme moi, traversé des épreuves plus ou moins difficiles et ont cherché une voie pour s'en sortir.

Charles Rozoy

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 1 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 20 mai 2014
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique