EUR 14,90 + EUR 2,99 Livraison en France métropolitaine
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 15 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par editions-cairn.
EUR 14,90 + EUR 2,99 Livraison en France métropolitaine
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Compas Flamenco Broché – 21 novembre 2006

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 14,90
EUR 14,90 EUR 28,31

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Compas Flamenco
  • +
  • Flamenco attitudes
Prix total: EUR 49,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

Extrait de la préface de Francis Marmande :

D'où vient que le monde du cante soit si photogénique ? De quelle âme d'image ? D'où vient cette photogénie incendiée : de son immédiateté ? De visages convulsés qu'on ne voit plus qu'aux moments où il faudrait cesser de voir (l'extase, le jouir, les peines, l'agonie) ? Du sentiment d'une très imminente disparition ? Ou plus subtilement de l'impérieuse obligation d'être là, de s'y trouver, de pouvoir y rester.
Car le monde du cante et de la guitare, ne cesse jamais d'être photogénique, quand tant de photographes échouent à l'atteindre. Autant on peut asphyxier la musique sous des avalanches de notes, la danse sous des simulacres de concepts, la pensée sous la compilation, autant on éteint, à force d'images, le monde du cante, l'univers du compas, celui de la guitare et l'enfer rieur des palmas. Ici, tout au contraire : question de rythme, de place juste, de présence, d'être-là. Etre photographe dans le monde du flamenco, c'est l'être au plus haut en se faisant oublier.
Le compas, ce rythme aux airs géométriques, cette géométrie hors la raison et l'espace sur fond noir, donne le sens de ce que vise Michel Dieuzaide : «l'être flamenco, le ser flamenco». Bien entendu, il ne s'agit ni de style, ni d'ontos, mais d'attitude, de permanence, de profondeur.
Flamenco, on l'est en noir et blanc ; en nouant sa cravate ou en la défaisant ; en sachant fermer les yeux et puis rire ; en fronçant les sourcils ou disputant des mains (Nano de Jerez, Rancapino, Miguel Alcalá, p. 20 ; on l'est d'un pli moqueur de bouche, ou piquant une olive ; on l'est devant un verre ou dans le lobby d'un palace ; on l'est en attendant l'autobus comme au détour d'une copia : «Tant est grand mon amour de toi/ Que toi, j'aimerais t'emporter/ Au fin fond de la poche/ Comme un quignon de pain»).
Ici se succèdent les plus beaux visages, les larmes, les expressions les plus hardies de l'histoire humaine, les plus défigurés, ceux allés le plus loin, avec le plus d'indécence, dans l'impossible du désir.

Présentation de l'éditeur

Michel Dieuzaide vit avec l'Espagne depuis plus de 30 ans. C'est donc naturellement qu'il a suivi les méandres souvent improbables du Flamenco qui se diffuse avec parcimonie des villages de la basse Andalousie jusqu'aux théâtres des capitales européennes. En un peu plus de 150 images, il tente de nous donner sa perception de ce qui est, non seulement un Art, mais aussi une manière de vivre. En parallèle à ces photographies des grandes «figuras» du flamenco, il nous livre quelques extraits de son carnet de voyages au coeur de la communauté flamenca. À ses textes, répondent ceux plus poétiques de certaines «coplas» choisies dans le répertoire écrit et oral. Francis Marmande, amateur averti et grand connaisseur de l'Espagne assure la préface de ce travail photographique qui s'échelonne de la fin des années 70 à nos jours. Après Afición, paru dans cette même collection, où il nous donnait son regard sur la tauromachie, rien n'était plus normal que Michel Dieuzaide, nous livre sa vision de cet autre aspect singulier de la culture espagnole.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires client

Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 1 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

23 août 2012
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?