Acheter d'occasion
EUR 66,90
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par worldofbooksfr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Votre article a déjà été utilisé mais il sera malgré tout en très bon état. Le disque se lira parfaitement, sans interruption mais il pourrait y avoir quelques signes d'usure sur le boîtier, la jaquette ou le livret.
1 d'occasion à partir de EUR 66,90
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Concerto Pour Violon;Concerto Pour Violon N 1 (Violin Concertos) Son numérique, Super Audio CD, Import

4.8 étoiles sur 5 5 commentaires client

1 d'occasion à partir de EUR 66,90
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Hilary Hahn


Détails sur le produit

  • Interprète: Hilary Hahn
  • Compositeur: Felix Mendelssohn & Dmitri Shostakovich, Marek Janowski
  • CD (14 février 2003)
  • : Requires SACD-compatible hardware
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Son numérique, Super Audio CD, Import
  • Label: Epic
  • ASIN : B00006NSFW
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 5 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 743.539 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par claude toon TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 21 janvier 2011
Format: CD Achat vérifié
Les albums de Mlle Hilary Hahn associent systématiquement un concerto du grand répertoire et un concerto moins connu, fréquemment du XXème siècle. Cela est vrai tant chez Sony que chez Dgg.

Le concerto de Mendelssohn retrouve une jeunesse parfois oubliée. Le jeu, rapide, dépasse la simple virtuosité pour une alacrité joyeuse. Hilary Hahn s'écarte avec bonheur d'un romantisme pesant même si on souhaiterait un peu plus de douceur et un legato plus souple dans l'andante. C'est jeune et fougueux là où A.S. Mutter et Karajan optaient pour la grandeur pour citer l'un des innombrables excellents enregistrements marquants.

Chostakovitch composa en 1947-48 son premier concerto pour violon ; ses années les plus noires sous la botte de Staline et Jdanov qui voulaient mettre aux pas les compositeurs. Très sombre, sarcastique et désespéré, l'ouvrage sera créé en 1955 par David Oïstrakh (dédicataire) et Evgeny Mravinsky (rien que ça). Il devrait logiquement porter le N° d'opus 77.
Se mesurer à 23 ans à ce chef d'œuvre de noirceur et d'ambiguïté honore la jeune artiste.
On reproche parfois à H. Hahn des tempos rapides. C'est assez vrai, mais, comme pour contredire ce jugement, les tempos sont ici plus amples que dans la belle version de Viktoria Mullova, violoniste pourtant réputée pour son souci de laisser aux notes le temps de s'épanouir, d'habiter l'œuvre. Par cette retenue, et le jeu détimbré et limitant le vibrato aux nécessités imposées par l'instrument de H.
Lire la suite ›
3 commentaires 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Mlle Hahn présente un style très appréciable et une maturité étonnante. L'interprétation du concerto de Mendelssohn est impressionnante, et s'affranchit d'une expressivité excessive. Juste ce qu'il faut mais pas trop. Un premier reproche que l'on pourrait faire et que je ferai également sur ces interprétations de Bach que j'ai entendu, c'est le tempo parfois un peu trop rapide. Techniquement elle est irréprochable cependant. Il manque néanmoins de l'implication dans ce qui est joué, peut-être est-ce dû à un manque de recul de la jeune interprète. Découverte sur internet par le plus grand des hasards sur le 24ème caprice de Paganini dans lequel, à mon sens, elle s'en sort plus honorablement que la plupart des violonistes qu'il m'ait été donné d'entendre et il me tarde de voir comment son style évoluera avec les années.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Hilary Hahn est une interprète géniale... Une douceur et une sensibilité incroyable qui peut se transformer en une rapidité tourbillonnante faites de maitrise et de brio. J'avais adoré son disque precedent sur Schoenberg et Sibelius celui ci est absolument génial...
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par claude toon TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 28 janvier 2011
Format: CD
Les albums de Mlle Hilary Hahn associent systématiquement un concerto du grand répertoire et un concerto moins connu, fréquemment du XXème siècle. Cela est vrai tant chez Sony que chez Dgg.

Le concerto de Mendelssohn retrouve une jeunesse parfois oubliée. Le jeu, rapide, dépasse la simple virtuosité pour une alacrité joyeuse. Hilary Hahn s'écarte avec bonheur d'un romantisme pesant même si on souhaiterait un peu plus de douceur et un legato plus souple dans l'andante. C'est jeune et fougueux là où A.S. Mutter et Karajan optaient pour la grandeur pour citer l'un des innombrables excellents enregistrements marquants.

Chostakovitch composa en 1947-48 son premier concerto pour violon ; ses années les plus noires sous la botte de Staline et Jdanov qui voulaient mettre aux pas les compositeurs. Très sombre, sarcastique et désespéré, l'ouvrage sera créé en 1955 par David Oïstrakh (dédicataire) et Evgeny Mravinsky (rien que ça). Il devrait logiquement porter le N° d'opus 77.
Se mesurer à 23 ans à ce chef d'œuvre de noirceur et d'ambiguïté honore la jeune artiste.
On reproche parfois à H. Hahn des tempos rapides. C'est assez vrai, mais, comme pour contredire ce jugement, les tempos sont ici plus amples que dans la belle version de Viktoria Mullova, violoniste pourtant réputée pour son souci de laisser aux notes le temps de s'épanouir, d'habiter l'œuvre. Par cette retenue, et le jeu détimbré et limitant le vibrato aux nécessités imposées par l'instrument de H.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
On dirait qu'Hilary est née pour jouer Mendelssohn. Superbe. Elle le fait avec une légèreté et une précision à la fois, qui donnent l'impression qu'elle ne pourra jamais manquer. Pour Chostakovich, c'est la preuve aussi que sa légèreté peut aussi laisser place à une passion plus sombre et plus cachée. Très bonne interprétation.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?