Acheter d'occasion
EUR 11,85
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Livre lu en excellent état.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Confession d'une ex-Femen Broché – 29 janvier 2015

Découvrez toutes nos idées cadeaux livres pour Noël !

3.0 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 11,85

Retrouvez toutes nos idées cadeaux livres
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Extrait du prologue

Je connaissais déjà Femen. Comme tout le monde, j'avais découvert leurs actions seins nus dans les médias. Féministe, militante «en errance», je recherchais un mode d'action plus fort, différent, novateur et implacable, qui tranche avec les sempiternelles discussions théoriques et les réunions fleuves. Après un passage éclair par Osez le féminisme !, dont les connivences politiques initiales avec le Parti socialiste m'importunaient, et plusieurs mois à La Barbe, qui avaient titillé mon envie de militantisme parodique, les Femen faisaient figure de providence. En octobre 2011, la performance de trois d'entre elles devant le domicile de Dominique Strauss-Kahn place des Vosges, attifées de couronnes fleuries, plumeau et serpillère en main, brandissant des pancartes «DSK fuck me in Porsche Cayenne», («DSK, baise-moi en Porsche Cayenne») «L'ivresse du pouvoir» et «Ta honte ne part pas au lavage» m'avaient fascinée. Cette rencontre hybride, entre le cliché porno détourné de la soubrette dépravée et les figures de combattantes infrangibles soviétiques, suscitait également ma curiosité. Je trouvais leur action courageuse, juste, drôle et de si mauvais goût qu'elle en devenait délicieuse. Ce pop féminisme incarné par une jeune génération de femmes jetait les débats féministes dans la rue et remettait l'activisme à l'ordre du jour en France. J'avais suivi avec intérêt les actions du groupe politico-artistique Voïna, notamment leur performance scandaleuse de février 2008 au Musée national de biologie de Moscou, au cours de laquelle plusieurs membres du groupe, dont la future Pussy Riot Nadejda Tolokonnikova, alors enceinte de huit mois, s'étaient livrés à une orgie filmée pour protester contre l'élection de Medvedev. À mes yeux, les Femen, provocantes, ironiques et modernes, incarnaient ce néo-féminisme, à mi-chemin entre Marcel Duchamp et Lady Gaga, auxquels elles empruntaient l'outrance et l'irrévérence esthétique, et déconstruisaient tout, en jouant cependant avec des codes rebattus.
Anna Hutsol - prononcez Goutsol - fonde Femen en 2008 à Kiev avec Oksana Chatchko et Alexandra «Sasha» Shevchenko. Influencée par la lecture de La Femme et le Socialisme d'August Bebel et imprégnée d'une forte culture marxiste, Anna souhaite défendre les droits des femmes ukrainiennes et les replacer au coeur du militantisme politique. Le nom «Femen», qui signifie «cuisse» en latin, est choisi pour sa consonance efficace. La première action du mouvement en 2008 dénonce la prostitution qui gangrène le pays, ses liens avec les milieux mafieux et la marchandisation du corps des femmes. Les activistes déguisées en prostituées arborent des tenues roses, encerclées de ballons, et scandent des slogans. Elles manifestent seins nus pour la première fois en 2009. Ce choix suscite de vives protestations chez certaines militantes, dont Inna Shevchenko, étudiante en journalisme originaire de Kherson qui a rejoint le mouvement depuis peu. Elles décident toutefois d'adopter ce mode d'action quand elles réalisent l'engouement médiatique qu'il engendre et cherchent ainsi à dénoncer la domination masculine, le tourisme sexuel et le harcèlement permanent auxquels sont confrontées les femmes ukrainiennes. Le corps est perçu comme une arme, un instrument militant et un capteur d'attention. Selon elles, les hommes ne veulent pas écouter les femmes et s'intéresser à leurs problèmes, mais souhaitent seulement les regarder, surtout quand elles sont nues. Elles développent alors l'idée que la nudité contrôlée par les femmes ne renvoie plus forcément à une notion d'exploitation sexuelle ou de prostitution. (...)

Présentation de l'éditeur


Première Française à rejoindre Femen, Éloïse Bouton a milité pendant deux ans au sein de cette organisation radicale venue d'Ukraine. Happenings en équipe ou solitaires, gardes à vue, procès, agressions verbales et physiques, surexposition médiatique, Éloïse a tout connu durant cette période d'investissement total au sein d'un mouvement qui suscite à la fois de l'engouement chez des milliers de jeunes femmes mais aussi de violentes polémiques. Dans ce livre écrit d'une plume haletante et épurée, Éloïse Bouton, journaliste professionnelle, a décidé de ne rien cacher aux lecteurs sur Femen : pourquoi la nudité est-elle un puissant levier politique ? Qui finance l'association ? Y a-t-il des castings destinés à choisir des jolies filles pour attirer les caméras ? Comment l'extrême droite l'a prise pour cible en l'accusant de faire " féministe le jour et escort girl la nuit " et pourquoi ses compagnes de lutte ne l'ont pas soutenue dans cette épreuve ? Dans son fonctionnement interne, Femen s'apparente-t-elle à une secte dont le gourou serait la très charismatique Inna, fondatrice du mouvement ?
Démissionnaire en février 2014, Eloïse Bouton poursuit le combat féministe autrement, sans rien renier des ces actions commandos qui ont bouleversé sa vie.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Retrouvez toutes nos idées cadeaux livres

Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


4 commentaires client

3,0 sur 5 étoiles

Évaluer ce produit

Partagez votre opinion avec les autres clients

Affichage de 1-4 sur 4 commentaires

10 février 2015
Format: BrochéAchat vérifié
3 personnes ont trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus
29 janvier 2015
Format: Format KindleAchat vérifié
3 personnes ont trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus
21 mars 2015
Format: Broché
1 mai 2015
Format: Broché

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?