Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Construction romaine. Matériaux et techniques Relié – 1995

Quelle est votre résolution pour 2018 ? Découvrez notre sélection de livres pour vous aider à tenir vos bonnes résolutions 2018, pour bien démarrer la nouvelle année !

4.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié, 1995
EUR 370,47

Galette des Rois 2018 Galette des Rois 2018

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction :

L'architecture romaine est, de toutes celles qui virent le jour et s'élaborèrent sur la planète depuis quelque cinq millénaires, la plus étonnamment riche, en techniques comme en programmes et pour ces raisons celle qui nous est la plus perceptible et la plus proche. Pour un architecte, la contemplation, l'analyse et la restitution de l'art monumental romain, mêlent la stupéfaction de la perception d'une manière de concevoir la construction qui est celle de notre siècle, à la familiarité qui nous unit si rapidement à nos confrères de l'Antiquité et à leurs réalisa­tions.
Cette proximité que vingt siècles n'ont pu altérer, nous la devons en très grande partie à un couple exceptionnel parfaitement complé­mentaire, réunissant la conception à la réali­sation, les conseils aux applications, ou aux erreurs, bref l'esprit à la matière, couple qui a pour noms Vitruve et Pompéi. Deux noms que l'on croit trop connus ; un auteur d'abord, sur lequel tout a été dit (croit-on chaque fois), en premier lieu par lui-même puis par tous ceux, ou presque, qui s'efforcent de le retrouver dans le plan du forum le plus grandiose comme dans les plus modestes listels du plus humble édicule. Vitruve, tel César à qui l'on prête les «ponts» ou les «camps» de toute la Gaule, doit son universelle renommée à la rédaction de ses Dix Livres d'Architecture, le seul traité sur ce sujet dont le texte nous soit parvenu complet, malheureusement sans l'illustration des réali­sations architecturales. Par chance, Pompéi, lieu commun et lieu sublime de l'archéologie, nous fournit cette illustration, parce que, victime d'une odieuse saute d'humeur de la Nature faisant d'une riche cité campanienne une ville ensevelie vive, elle est devenue, pour notre émerveillement, le Conservatoire de la civilisation romaine.
Dès lors, on comprend que la prétention de faire oeuvre nouvelle et personnelle en parlant de l'architecture romaine est tempérée par le simple fait que l'enseignement que l'on peut proposer est tout entier contenu, ou presque, dans le texte de Vitruve et dans les réalisations pompéiennes. Les unir dans une présentation qui se veut logique et chronologique et les évoquer en permanence n'est pas seulement une honnêteté intellectuelle c'est une précaution évidente et obligatoire.
Cette attitude, que l'on peut suspecter de contemplative à l'excès, est née, certes, d'une certaine intimité avec l'illustre victime du Vésuve, intimité ressentie par tous ceux qui l'ont auscultée, mesurée et dessinée à la lumière de toutes les heures et de toutes les saisons.
Le regard, alors, sans qu'on le veuille, pour se reposer des univers fantastiques ou des jardins au perpétuel Printemps de ses parois peintes, se laisse accrocher par les subtils sillons laissés dans la pierre par l'outil qui l'a façonnée ou par les coups de truelle marqués dans le mortier frais par le maçon enduisant son mur. Ce qui n'est qu'une remarque amusante au début, devient une quête organisée, et la forme conduit ainsi à l'outil, l'outil au geste, le geste à l'homme qui l'exécute ; de même, le choix d'une solution technique entraîne la recherche du motif qui l'a imposée et de la démarche intelligente qui l'a conçue.
Ainsi contemplée, puisque le mot demeure, l'architecture romaine n'est plus seulement un décor de théâtre à l'épiderme prestigieux et au squelette de briques, mais le résultat de réflexions, de conceptions, d'efforts, d'ensemble de gestes élaborés et accomplis souvent dans la contrainte et la souffrance et devenant, dans la cité campanienne comme en d'autres lieux, un chantier vivant dont la préhension nous devient aisée. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

L'architecture romaine est, de toutes celles qui s'élaborèrent sur la planète, la plus étonnamment riche, en techniques comme en programmes, et celle qui nous est la plus perceptible et la plus proche. Depuis les ouvrages, essentiels, de A. Choisy (1873), G. Giovannoni (1925), G. Lugli (1957) et J. Crema (1959), la documentation sur cette architecture, et plus précisément les techniques constructives des Romains, s'est considérablement enrichie, tant par les découvertes archéologiques que par les interprétations nouvelles. Il convenait d'actualiser ces informations sans pour autant occulter l'acquis des premiers grands auteurs, en accentuant et en développant les aspects les plus techniques de cet art de bâtir, et en adoptant un plan qui suive, dans le détail, chaque étape conduisant de la carrière au mur et de l'arbre à la charpente. Grâce à la fréquentation des artisans, surtout en France et en Italie, mais aussi dans les différents pays méditerranéens, l'auteur a pu préciser le rôle et la tenue des outils, et rendre évident l'effort des gestes. L'archéologie rejoint alors l'ethnographie dans la collecte de documents, démontrant tout à la fois l'étonnante pérennité des techniques manuelles et l'urgence de leur enregistrement.
L'illustration - plus de 750 photographies et dessins, pour la plupart œuvres personnelles de l'auteur - a été choisie en fonction d'une approche typologique. Mais il convient aussi de considérer ces images comme une orientation du regard et une excitation de la curiosité architecturale. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 2 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

4 mai 2012
Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
29 janvier 2010
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?