• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Contes a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Contes Poche – 7 janvier 1993

4.1 étoiles sur 5 74 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 1,99
Poche, 7 janvier 1993
EUR 7,00
EUR 4,20 EUR 0,30
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 27,80
Cartonné
"Veuillez réessayer"
EUR 1,63
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Contes
  • +
  • Contes de Grimm
  • +
  • La petite sirène et autres contes
Prix total: EUR 13,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Peau d'Âne, La Belle au bois dormant, Le Petit Chaperon rouge ou encore Cendrillon : qui aurait cru que ces contes de notre enfance, lus et relus, mille fois racontés, cent fois adaptés, ont été composés par un contemporain de Racine, figure éminente des milieux littéraires du siècle de Louis XIV ? C'est la magie des contes de fées : universels et intemporels, ils finissent par n'appartenir à personne et ceux qui les racontent disparaissent finalement sous le poids de la tradition populaire.

Art naïf et puéril ou conte pour adultes ? Comme les Fables de La Fontaine ou les récits des Mille et une nuits, les Contes de Perrault voguent entre plaisir du texte, instruction édifiante et divertissement ludique. C'est cette ambiguïté qui leur a permis de nourrir notre imaginaire collectif, et nous y replongeons avec bonheur, toujours surpris par les trésors d'ingéniosité qui se cachent derrière ces histoires que l'on connaît pourtant par coeur. --Karla Manuele --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Extrait

Le Petit Chaperon rouge

Il était une fois une petite fille de village, la plus jolie qu'on eût su voir : sa mère en était folle, et sa mère-grand plus folle encore. Cette bonne femme lui fit faire un petit chaperon rouge, qui lui seyait si bien, que partout on l'appelait le Petit Chaperon rouge.
Un jour sa mère ayant fait des galettes lui dit :
«Va voir comme se porte ta mère-grand, car on m'a dit qu'elle était malade ; porte-lui une galette et ce petit pot de beurre.»
Le Petit Chaperon rouge partit aussitôt pour aller chez sa mère-grand, qui demeurait dans un autre village. En passant dans un bois elle rencontra compère le loup, qui eut bien envie de la manger ; mais il n'osa, à cause de quelques bûcherons qui étaient dans la forêt. Il lui demanda où elle allait ; la pauvre enfant, qui ne savait pas qu'il est dangereux de s'arrêter à écouter un loup, lui dit :
«Je vais voir ma mère-grand, et lui porter une galette avec un petit pot de beurre que ma mère lui envoie.
- Demeure-t-elle bien loin ? lui dit le loup.
- Oh ! oui, dit le Petit Chaperon rouge, c'est par-delà le moulin que vous voyez tout là-bas, là-bas, à la première maison du village.
- Eh bien, dit le loup, je veux l'aller voir aussi ; je m'y en vais par ce chemin-ci, et toi par ce chemin-là, et nous verrons qui plus tôt y sera.» --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Maël Morin MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 17 août 2008
Format: Poche Achat vérifié
Voici un livre qu'il faut absolument posséder. Chacun ici est capable de dire qu'il connaît le petit chaperon rouge, la barbe bleu et autres petit poucet, Cendrillon et compagnie.
Mais chacun connaît-il réellement chacune des plus belles histoires de Perrault ? Vous souvenez-vous par exemple que l'histoire du Petit Chaperon Rouge se termine au moment où, après s'être déshabillée, le petit Chaperon Rouge monte dans le lit où se trouve le loup et se fait manger ?
Pas de chasseur, pas de tout est bien qui finit bien. Ce sont les histoires originelles qui sont restituées en l'état, avec des annotations pour nous aider à comprendre ce vieux français. Les ravages de Walt Disney n'auront eu aucun effet sur les textes, juste sur les souvenirs que vous en gardez. Alors prenez quelques minutes pour redécouvrir ces joyaux et pour les lire avec vos enfants. Après tout c'est pour eux qu'ils ont été écrits à la base ; et les messages véhiculés sont aujourd'hui on ne peut plus d'actualité.
1 commentaire 43 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Comme tout le monde (ou presque), j'ai toujours cru que je connaissais par coeur les contes de Perrault. Parce que je croyais les avoir lus quand j'étais enfant. Parce que j'avais vu des dessins animés de Disney. Parce que ma professeure de philosophie de terminale nous avait raconté la vraie fin et le vrai sens des contes en guise d'introduction à son cours. Je pensais que cela suffisait. Mais à presque 25 ans, j'ai eu l'occasion de faire de nombreuses découvertes : Perrault a rédigé certains de ses contes en vers et non en prose (et ça ne fait pas du tout le même effet à la lecture), ses écrits sont riches en humour et en phrases à double-sens, et enfin la morale est extrêmement explicite à la fin de chaque conte. Ces " moralités ", comme l'auteur les appelle, sont encore plus claires que dans les fables de la Fontaine, elles tiennent en quelques phrases et sont souvent indiquées dans un paragraphe intitulé " moralité ", voire " autre moralité " pour les contes dont on peut tirer plusieurs enseignements. Difficile de les râter dans la version originale.
Et oui, car notre problème à tous (ou presque) c'est que nous n'avons jamais lu la version originale de ces contes, nous nous sommes contentés de transcriptions et d'inspirations. Alors bien sûr, ces contes et leur morale ont tous quelque chose d'un peu vieillot (et d'un peu misogyne aussi) : les filles y sont belles et coquettes (et des fois même " intelligentes comme des anges " !), et on leur enseigne la vertu.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 10 novembre 2005
Format: Poche
Et non et non, les contes de perrault ne sont pas uniquement réservés aux petits enfants... Des textes où le 2nd, voire Xème, degré est omniprésent. Un hic : une édition très "serrées", caractères assez petits qui rendent la lecture parfois difficile. A défaut d'avoir une édition des contes de perrault illustrée par Gustave Doré...
Remarque sur ce commentaire 27 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Un classique que l'on connait trop (via Disney), sans vraiment l'avoir lu... Ce qui est bien dommage car nous manquons le style de Charles Perrault (1628-1703) qui fut un homme de lettre de talent, au siècle du Roi-Soleil.

Une langue remarquable, de nombreuses morales en vers : de magnifiques conclusions pour "Le chat botté", "La belle au bois dormant", "Le petit Poucet", "Cendrillon" ou encore "Le petit chaperon rouge" et des contes en vers (dans une délicate poésie que l'on ne retrouve pas dans les contes d'Andersen ou de Grimm).

D'ailleurs, comme dans "Les Fables" de La Fontaine, les leçons morales en vers de Perrault s'adressent presque autant aux adultes qu'aux enfants, exemple dans la moralité du "Chat Botté" :

" Quelque grand que soit l'avantage
De jouir d'un riche héritage
Venant à nous de père en fils,
Aux jeunes gens, pour l'ordinaire,
L'industrie et le savoir-faire
Valent mieux que des biens acquis. "
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jean LE GOFF COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 29 mai 2010
Format: Poche
Les Contes de Perrault ont ceci de merveilleux qu'ils s'adressent aussi bien aux enfants qu'aux adultes et que chacun peut y trouver son miel. Ils ont baigné notre enfance mais peuvent se relire à tout âge. Perrault a écrit des contes merveilleux sur le schéma méfait initial/réparation, un conte d'avertissement (Le petit chaperon rouge) et un conte facétieux (Les souhaits ridicules). On peut en faire une lecture au premier degré: il faut bien réfléchir avant de faire un voeu, fuir tout désir incestueux, attendre le prince charmant, se méfier du loup et des séducteurs, s'entourer d'un auxiliaire rusé, penser que l'honnêteté l'emporte toujours et que la gentillesse l'emporte sur la beauté, que l'amour finit toujours par triompher ou que le plus faible peut se révéler le plus fort par son intelligence. On peut s'amuser des détails érotiques dont sont truffés les Contes, bien plus que ceux des Frères Grimm qui ont édulcoré leurs textes au fur et à mesure de leurs éditions successives. On peut y trouver une morale qui dépasse la morale annoncée: on ne doit par exemple jamais s'opposer au pouvoir quand on est faible, il faut le prendre à son propre piège, avoir des relations sert toujours, etc. Perrault lui-même a pris un malin plaisir à semer le trouble en rajoutant des morales surprenantes à la fin de ses textes et en laissant dans ses Contes de multiples détails susceptibles d'en modifier le sens. La vrai morale de Perrault est un rappel à la lucidité et au réalisme.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?