• Tous les prix incluent la TVA.
Temporairement en rupture de stock.
Commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu'il sera disponible. Nous vous enverrons un e-mail avec une date d'estimation de livraison dès que nous aurons plus d'informations. Cet article ne vous sera facturé qu'au moment de son expédition.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Contre Sainte-Beuve a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Contre Sainte-Beuve (Anglais) Poche – 22 septembre 1987

4.5 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,70
EUR 8,07 EUR 2,63
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

--Ce texte fait référence à l'édition Broché.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Contre Sainte-Beuve
  • +
  • Le démon de la théorie : Littérature et sens commun
Prix total: EUR 18,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Dans Pour la critique, Sainte-Beuve expose sa vision d'une critique protéiforme qui se doit de faire comprendre l'oeuvre de manière intime et de faire office d'intermédiaire entre l'élite intellectuelle et l'ensemble des lecteurs. Lorsqu'il se prononce Contre Sainte-Beuve, ce sont à la fois ces ambitions déclarées et la manière de Sainte-Beuve que Proust met au pilori. Pour lui, ce ton qui se veut détaché est en réalité une vertu mondaine qui s'apparente au morceau de bravoure recherché. Quant à faire de la critique une activité mimétique au point d'en arriver au pastiche, adopter le style de l'auteur au point d'en oublier le sien, cela équivaut à n'en avoir aucun. Au-delà d'une querelle de méthode qui transgresserait les frontières temporelles, cet ouvrage offre une manière de comprendre la beauté non pas intellectuelle et catégorisante, mais sensorielle et spirituelle. La beauté s'impose comme une vérité, elle se manifeste par une impression. Ce plaidoyer illustré pour une libération de la sensation, dans la création comme dans la critique littéraire, se présente donc tout naturellement comme un entrelacement d'analyses et d'impressions qui laisse libre cours à la mémoire. --Sana Tang-Léopold Wauters

Présentation de l'éditeur

A la fin de l'automne 1908, Proust rentre de Cabourg épuisé. Depuis longtemps il a renoncé à son oeuvre. Profitant d'un répit que lui laisse sa maladie, il commence un article pour Le Figaro : "Contre SainteBeuve". Six mois plus tard, l'article est devenu un essai de trois cents pages. Conversant librement avec sa mère, l'auteur entrelace, autour d'une réflexion sur Sainte-Beuve, les souvenirs personnels, les portraits d'amis, les impressions de lecture. Voici le château de Guermantes ; voici M. de Quercy et Mme de Cardaillac, grands lecteurs de Balzac, mais qui ressemblent à s'y méprendre à Charlus et à Gilberte. Sans le savoir, Proust venait de libérer son génie. Cet extraordinaire document est beaucoup plus qu'un document. Proust ne voulait pas qu'on mît des idées dans un roman. Toutes les analyses qu'il a écartées d'A la recherche du temps perdu, on les trouvera ici. Nerval, Chardin, Balzac, Goethe, Joubert et Chopin sont étudiés en des pages d'une intelligence et d'une sensibilité également profondes. Elles nous confirment ce dont on se doutait déjà : que Proust, le plus grand romancier de son siècle, pourrait bien en être aussi le plus grand critique. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Ce livre se présente un peu, surtout dans le premier tiers, comme un carnet d'esquisses dont « A la recherche du temps perdu » serait le tableau final.

Comme Monet dans ses séries de meules de foin ou ses cathédrales de Rouen... Proust nous propose ici, des variations sur les mêmes thèmes que dans son grand oeuvre... Son style présente davantage de ramifications, ici, et les longs rubans d'étoffe soyeuse seront tissés dans l'écriture de la Recherche...

Dès la préface, il annonce qu'il privilégie l'intuition par rapport à l'intelligence : la vie plutôt que l'analyse !

Or, dans ce livre, il nous offre l'opportunité de découvrir ce qu'il a « peint » par touches, évoqué par métaphores dans la Recherche et, ce, d'une façon beaucoup plus explicite et détaillée.
Par exemple, la « madeleine » est déjà là mais sous la forme du pain grillé ou de la biscotte que son grand-père lui offrait tendrement de goûter, trempé dans du café...
L'épisode de la publication de son article dans le Figaro est relaté très précisément, surtout la fébrilité avec laquelle il savoure la parution...

Proust, ici, nous livre des « clés » pour apprécier son oeuvre et la « comprendre » mais sur ce mot, il ne serait pas d'accord... puisqu'il fait la chasse au « raisonnement »...

A propos de Proust, le philosophe Michel Onfray parle de « psychologie littéraire » et l'on voit la vision du monde de Proust à l'aeuvre partout dans cet ouvrage y compris ou surtout dans sa critique drôle et caustique de Sainte-Beuve...
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Cuir/luxe Achat vérifié
mais pas contre Sainte Beuve, pour le lecteur la lecture et la littérature. En prime les pastiches (L'affaire Lemoine) : Balzac, Flaubert, Saint-Simon prodigieux -et la critique de l'Affaire Lemoine de Flaubert par Sainte-Beuve irrésistible.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
les commentaires de Sainte Beuve contre tout les écrivains qui lui était contemporains, ont été acerbes, un juste retour des mots. Mais, avec la finesse de Marcel, un véritable régal. Mais il vaut mieux avoir lu Jean Santeuil

;
1 commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?