D'occasion:
EUR 2,00
+ EUR 2,79 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par worldofbooksfr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Votre article a déjà été utilisé mais il sera malgré tout en très bon état. Le disque se lira parfaitement, sans interruption mais il pourrait y avoir quelques signes d'usure sur le boîtier, la jaquette ou le livret.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

The Conversation [Import USA Zone 1]

3.8 étoiles sur 5 9 commentaires client

Voir les offres de ces vendeurs.
10 d'occasion à partir de EUR 1,99
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Gene Hackman, Allen Garfield, Frederic Forrest, Cindy Williams, Michael Higgins
  • Réalisateurs : Francis Ford Coppola
  • Format : Closed-captioned, Couleur, Cinémascope, NTSC, Import
  • Audio : Anglais, Français
  • Région : Région 1 (USA et Canada). Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Paramount Studio
  • Date de sortie du DVD : 12 décembre 2000
  • Durée : 113 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5 9 commentaires client
  • ASIN: B00003CX9I
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 107.907 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Zarak TOP 500 COMMENTATEURS le 18 décembre 2008
Format: DVD
Le parallèle avec le "Blow Up" d'Antonioni est évident, on peut même citer le remake de ce dernier, le "Blow Out" de De Palma, qui était justement une transposition, après l'image, dans le domaine de la capture sonore. Un autre parallèle s'impose : le récent et mondialement acclamé "La vie des autres" de Von Donnersmarck.

En fait, Conversation Secrète ressemble étrangement à une fusion de ces deux références, puisqu'il s'agit à la fois d'une réflexion sur l'emprise de l'illusion et la non-unilatéralité du réel, et en même temps d'un cas de crise de conscience morale de la part d'un personnage névrosé qui, d'une soumission monomaniaque à une fonction (dans laquelle, d'ailleurs, il excelle, ce qui n'empêchera en rien le constat de son cuisant échec) va être amené à comprendre les terribles objectifs de ses activités.

Un grand Coppola, sa première palme d'or (je ne pense pas avoir besoin de préciser la deuxième) méritée, pour ce scénario très bien ficelé et sobrement filmé, dans lequel on prend plaisir à trouver une pléiade d'acteurs mythiques, rôles et sous-rôles confondus : Gene Hackman, Harrisson Ford (juste avant Star Wars), et Robert Duvall, excusez du peu.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Harry Cole est une sorte d'espion à titre privé, son métier consistant à enregistrer des conversations. Expert dans son travail, il va développer des scrupules par rapport à sa dernière commande.

À partir d'un dialogue qui semble anodin (un couple se baladant dans un parc), Coppola fait peu à peu monter le suspense, les personnages deviennent inquiétants. Quelles sont les motivations, les intentions cachées des commanditaires de cet enregistrement ? Pourquoi en veut-on à ce couple ? Harry Cole va se poser ces questions.
Une des grandes qualités du film réside dans la manière dont Coppola joue avec notre perception, qui suit celle de Harry Cole. Comment dénouer le mystère avec si peu d'informations ?

En prenant pour thème l'écoute, univers dans lequel il nous immerge rapidement et en détail, Coppola n'oublie pas de dresser un portrait ; Harry Cole est monomaniaque, très secret sur ses trucs, dont il tire toute sa fierté. C'est d'ailleurs cette fierté qui le conduira sur une bien mauvaise voie.
Le jeu de Gene Hackman est d'une très grande finesse ; on sent à chaque seconde le vide existentiel de cet homme aux petites maniaqueries, sa susceptibilité pour des affaires de rien, son terrible manque d'affection.

Le film est lent, il prend le temps de souligner en douceur, par des détails, l'homme et l'engrenage dans lequel il s'engage.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Blu-ray
Clairement issu d'une restauration assez récente, le film possède une image plutôt plaisante aux 1ers abords. L'image semble plutôt naturelle, souvent très précise et détaillée, et sa 1ere demi-heure semble avoir été filmée hier. Il reste bien quelques points blancs ci et là, mais la copie est globalement très propre.
Cependant, l'image présente un léger voile de bruit de scanner, qui donne parfois à l'image, quand il se fait visible, une sorte de piqué peu naturel, comme si l'image possédait un grain trop fin pour être vraiment du grain.
Cela ne devrait pas gêner ceux qui regardent le film sur une TV, mais en vidéo projection, il est possible qu'amplifié, le problème soit plus gênant. Quoiqu'il en soit, ce n'est rien de mortel en soi, et l'on est loin du carnage que l'on peut voir sur Django chez Blue Underground, mais les yeux les plus aguerris pourront être gênés.

Côté son, j'ai opté pour la VO 5.1. 2 pistes à la spatialisation plus faibles sont proposées : la piste mono originale, mixée extrêmement bas en volume, et qui sonne du coup fort étouffée et extrêmement plate, et une piste stéréo, un peu plus ample et plutôt recommandable. Le remixage 5.1 est, hormis de rares occasions comme cette petite soirée à la 59e minute où l'on se demande pourquoi ce bruit de glaçons est tant mis en avant, pas mal du tout, et heureusement pour un film pareil où le son a une si grande place.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Variation du theme de "Blow Up" d'Antonioni, "The Conversation" palme d'or en 1974 et un chef d'oeuvre. Film sur le point de vue donc, ici les bandes sonores remplacent les photos, et on peut admirer le travail sonore de Murch, simplement impressionant!!! La réalisation est parfaite, Gene Hackman est génial tout comme Harrison Ford, le scenario nous entraine dans un vrai cauchemard et même si il souffre d'un leger défaut(comme "Vertigo") la mise en scéne parvient à le faire passer innaperçu.
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique