undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
 
Copland: Piano Concerto / Britten: Piano Concerto in D Major

Copland: Piano Concerto / Britten: Piano Concerto in D Major

1 septembre 2006
3.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Téléchargement MP3, 1 juin 2003
EUR 8,99
EUR 8,99
Plus d'options
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).

  

  • Ecouter les extraits
    0:00 / 0:00
1
17:15
Album uniquement
2
12:38
Album uniquement
3
5:06
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,89 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
4
8:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,89 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
5
8:25
Album uniquement

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Aaron Copland est né en 1900 à Brooklyn, New York (USA). Né dans une famille d'émigrés russes, il étudia le piano dès son plus jeune âge avec les célèbres pianistes Victor Wittgenstein et Clarence Adler. De 1921 à 1924, il suivit l'enseignement de Ricardo Viñes (1875-1943) au Conservatoire américain de Fontainebleau en France. C'est là qu'il rencontra Nadia Boulanger (1887-1979), dont il dira : « Je compris immédiatement que j'avais trouvé mon maître ». De retour aux États-Unis en 1924, il fonda en 1928 les Copland-Sessions Concerts à New York, séries de concerts destinés à promouvoir la jeune musique américaine puis, de 1932 à 1933, dirigea le Festival de musique contemporaine de Yaddo (New York), tout en continuant une carrière de pianiste, de chef d'orchestre et de professeur. En 1938, il accepta d'écrire pour la troupe de Lincoln Kirstein, le « Ballet Caravan » (« New York City Ballet ») un ballet retraçant la vie de Billy the Kid, premier western exprimé en langage musical. Dans les années 1950, il fut l'une des victimes du maccarthisme, et inscrit sur la Liste Noire du cinéma américain ; Copland, qui avait écrit en 1930 des « Variations pour piano » dans un style d'écriture dodécaphonique, s'intéressa alors à nouveau au sérialisme, en prenant « les grandes lignes de la théorie pour les adapter à mes propres besoins » (Copland), et beaucoup d'oeuvres de Copland de cette époque seront marquées par l'écriture sérielle.Lire la suite ›
1 commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus