Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Correspondant 17

4.4 étoiles sur 5 5 commentaires client

Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Nos clients ont également consulté ces articles en stock

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Joel McCrea, Laraine Day, Herbert Marshall, George Sanders, Albert Bassermann
  • Réalisateurs : Joel McCrea, Laraine Day, Herbert Marshall, George Sanders, Albert Bassermann
  • Format : Noir et blanc, Plein écran, PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono), Français (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.33:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Studiocanal
  • Date de sortie du DVD : 4 septembre 2012
  • Durée : 103 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 5 commentaires client
  • ASIN: B008B8EACC
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 56.934 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Présentation par Noël Simsolo (historien du cinéma)
Galerie photos
Documentaire : "Jeux avec l'invisible" (26')

Descriptions du produit

Description du produit

Correspondant 17 (Foreign Correspondent), 1 DVD, 103 minutes

Synopsis

A la veille de la Seconde Guerre Mondiale, un jeune journaliste américain tente de mettre à jour des agents ennemis inflitrés dans Londres...

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Zarak TOP 500 COMMENTATEURS le 3 novembre 2009
Format: DVD
Un savoureux mélange de politique/espionnage/action pour ce cru du grand Hitch, peu connu et pourtant insigne. Sorti en 1940, il annonce prophétiquement l'entrée des États-Unis dans la deuxième guerre mondiale. Hitchcock se montre peu amène avec ses nouveaux concitoyens (il s'était installé aux E-U l'année précédente) dont il fustige les journalistes, bouffons, crâneurs et indifférents au sort du monde.

Quelques scènes fameuses : le meurtre de Van Meer sur les escaliers suivi de la fuite à travers les parapluies et toute la scène de poursuite qui s'ensuit - pure virtuosité ; la scène des "moulins indicateurs" qui semblent annoncer "La mort aux trousses" (près de 20 ans avant) et enfin le crash de l'avion où, comme dans la fin de "L'inconnu du Nord-Express" (entre autres), Hitch se révèle époustouflant dans les scènes catastrophes.

Le discours final à la radio londonienne (très gaullien finalement !) appelant à la fin de l'indifférence de l'Amérique face à l'enténèbrement du vieux continent est un grand moment de l'œuvre du maître.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Le film est très bon, tout le monde le dit. Ce DVD présente la version française écourtée du film avec un générique en français. Toutefois, on peut choisir la bande son en anglais. Cela dit, les dialogues en français sont fort bien faits comme souvent à cette époque. La vraie version anglaise dure 12 minutes de plus, elle est disponible en DVD zone 2 mais non sous-titrée (rechercher Foreign Correspondent ou B00008Z78D)
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par NMN le discophage TOP 500 COMMENTATEURS le 23 novembre 2009
Format: DVD
Correspondant 17 (1940) est le 25è film d'Hitchcock et le second tourné aux États-Unis.

C'est un film d'espionnage brillant, aux multiples rebondissements, tourné dans un but de propagande antinazie mais qui a très bien vieilli grâce aux talents du cinéaste et des acteurs. Il mêle avec brio humour et suspens. L'efficacité de certaines scènes est remarquable :

- le faux assassinat du diplomate : assez courte, cette scène se déroulant sur des escaliers est une merveille visuelle avec les parapluies noirs luisants cachant le meurtrier

- les moulins à vent, ma scène préférée, d'un grand suspens : en partie muette, la caméra virtuose suit en mouvements de ballet les plongées/contre-plongées, entrées/sorties, montées/descentes du héros à l'intérieur du moulin, véritable ventre où grondent sourdement les roues dentelées en perpétuel mouvement métaphorique d'une nation en train de se faire broyer de l'intérieur par les espions allemands; les profondeurs de champ, les poutres, les zones d'ombres et de lumières, les escaliers, la poussière, tout fait penser à l'influence de l'expressionnisme allemand qui marqua Hitchcock dans sa jeunesse

- l'échappée sur les toits de l'hôtel : le héros fait sauter par mégarde des néons de l'enseigne de l'Hôtel Europe qui devient alors Hot... Europe !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Puisque je porte un grand intérêt pour les films relatifs à la seconde guerre mondiale, j'ai porté mon choix sur ce film parce qu'il a été créé quelques mois avant les bombardements allemands sur Londres. A travers des intrigues et des tribulations rocambolesques, Hitchcock nous fait part de ses appréhensions, de ses inquiétudes et de ses craintes sur la vertigineuse ascension militaire de l'Allemagne et d'un possible déclenchement de la guerre. A cet effet, je relaterais la dernière scène mémorable du film dans laquelle un journaliste américain en reportage à Amsterdam et à Londres appelle de la BBC le peuple américain pour soutenir les anglais et les français dans leur lutte contre l'ennemi allemand tandis que les bombardements font rage et qu'en réalité cette scène a été tourné une semaine avant les véritables bombardements ce qui montre bien les pressentiments avisés du réalisateurs Alfred Hitchcock en exil au Etats-Unis.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jean LE GOFF COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 21 février 2011
Format: DVD
Foreign Correspondant (Correspondant 17) est un grand film d'Hitchcock. Celui-ci confirme bien entendu ses talents de maître du suspense en développant crescendo une intrigue aux multiples rebondissements dans un film d'espionnage plein d'idées formidables donnant lieu à autant de scènes d'anthologie: la rencontre fortuite du héros avec l'homme politique qu'il est chargé d'interviewer, la scène du meurtre du sosie, celle des moulins, la révélation progressive du double jeu de Fisher,la tentative d'assassinat au sommet de l'église et la scène de l'avion abattu en pleine mer et des aufragés au cours de laquelle chacun des protagonistes va jusqu'au bout de lui-même. Le jeu des acteurs sert merveilleusement le scénario et Joel Mc Crea, qui n'était pas initialement pressenti pour le rôle et que Hitchcock trouvait un peu "relax" se bonifie au fur et à mesure du film.

Mais Hitchcock est aussi un maître du sentiment amoureux. Il y a peu de réalisateurs qui savent aussi bien rendre le sentiment amoureux féminin ou masculin dans leurs films. C'est peut-être le plus beau legs d'Hitchcock au 7è art. On trouvait déjà cette belle peinture dans les 39 marches en 1935, il est merveilleusement rendu ici dans le jeu de Laraine Day notamment, de la part d'un homme qui pesait 140 kg lors du tournage de ce film mais qui a très bien su rendre le merveilleux du sentiment amoureux à travers les acteurs qu'il dirigeait.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?