undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

2,5 sur 5 étoiles
4
2,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
2
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:8,49 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 mars 2015
Il n’est pas de mon habitude de faire des commentaires sur un livre mais la lecture de 2 des 3 commentaires publiés me surprend et m’attriste. Le troisième est insultant et ne mérite pas réponse quant au premier que veut dire sa phrase « Laissons la mathématique aux polytechniciens et la philosophie aux philosophes ». Si je peux dire clairement ce qu’est un polytechnicien, il me semble plus difficile de dire de quelqu’un qu’il est philosophe ou non. En tout état de cause, il me semble que chacun a le droit d’exprimer sa vision sur la vie, la mort et de définir l’âme comme il l’entend.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2009
L'âme, tout le monde en parle... Mais de quoi parle-t-on lorsqu'on utilise ce mot ? S'agit-il d'une entité qui réside dans notre corps et qui s'en sépare après la mort de celui (conception de Platon puis chrétienne) pour vivre éternellement ? L'auteur défend une conception matérialiste de l'âme : l'idée d'une âme qui survie à la mort physique du corps est compatible avec l'affirmation que tout est matière "diversement modifiée". Une conception très originale à propos d'un concept empreint d'opacité exposée de façon claire et concise.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 janvier 2011
Au détour d'une phrase, l'aveu : page 123 "point n'est besoin d'attendre le sommeil de la mort". Si donc c'est un sommeil, c'est qu'on attend l'éveil

Tout le livre en fait est un appel, une tentative presque désespérée pour donner du sens, pour sortir du nihilisme et de l'absurde. Les raisonnements font sourire, voire parfois rire (selon que l'enfant est conçu en toute connaissance de cause où se trouve être là par accident, son âme débutera avant où après etc... c'est navrant !)

Ce matérialiste pur et dur mais qui oublie que la matière se réduit in fine à des équations mathématiques termine son opuscule sur le rêve et le théatre, soit l'imaginaire ! le dernier mot du livre est d'ailleurs le mot "songe"

Comme quoi on peut être polytechnicien et élucubrer un maximum sur des sujets qu'on n'a pas voulu approfondir. Et quand à 70 ans, l'évidence de la fin s'impose, on commence vraiment à se demander "quelle fin" et on essaie de se consoler plus où moins bien, l'égo qui s'agite dans son bocal lançant les dernières flèches de son combat perdu d'avance.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2011
page 21 il est écrit
"Mais mon propos n'est pas de ramener les croyants dans le droit chemin du matérialisme,
de l'agnosticisme ou de l'athéisme ! Je leur reconnais pleinement le droit de croire à l'éternité de leur âme..."
Philosophie ou propagande ?
Que penser si la phrase est inversée :
Mais mon propos n'est pas de ramener les matérialistes, les athées ou les agnostiques dans le droit chemin de la croyance.
Je leur reconnaît le droit de ne pas croire à l'éternité de leur âme.
On admettrait, dans le meilleur des cas, beaucoup de condescendance dans le propos.

Laissons la mathématique aux polytechniciens et la philosophie aux philosophes.
La confusion des genres engendre malheureusement la confusion dans les esprits.
On peut facilement ne pas recommander la lecture d'un tel galimatias.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)