• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
A Crow Left of the Murder... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Greener Books FR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: ** EXPEDIES DE UK ** Nous croyons que vous serez entièrement satisfait de notre service rapide et fiable. Toutes les commandes sont expédiées le plus rapidement possible! Achetez en toute confiance!
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 7,39
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : DVD Overstocks UK
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

A Crow Left of the Murder...

3.9 étoiles sur 5 13 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
36 neufs à partir de EUR 2,60 19 d'occasion à partir de EUR 0,01
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Incubus


Produits fréquemment achetés ensemble

  • A Crow Left of the Murder...
  • +
  • Light Grenades
  • +
  • Morning View
Prix total: EUR 22,94
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (2 février 2004)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Epic
  • ASIN : B00013PHEA
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5 13 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 55.673 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
4:54
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
2
30
3:30
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
3
30
3:52
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
4
30
3:48
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
5
30
3:48
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
6
30
6:23
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
7
30
4:22
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
8
30
3:40
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
9
30
4:06
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
10
30
3:52
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
11
30
3:38
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
12
30
3:59
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
13
30
4:19
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
14
30
4:19
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 

Description du produit

Description du produit

C'est là  le grand retour d'Incubus après de nombreux déboires qui auraient pourtant pu plomber ce septième album. Outre deux procès, le départ du bassiste Dirk Lance les avaient quelque peu perturbé. Mais ce dernier étant désormais remplacé par l'excellent Ben Kenney, un transfuge de Bubba Sparxxx, Blackalicious et The Roots, Incubus repart de plus belle, avec un détonant mélange de funk et de rock épais au groove hypnotique. De son côté, le chanteur Brandon Boyd n'est pas en reste, dont la voix déchirante évoquera par endroits Mike Patton (Faith No More, Fantômas). De l'ensemble se détachent sans problèmes les percutants "Priceless" et "Pistola". Puissant ! --Hervé Comte

Amazon.fr

C'est là le grand retour d'Incubus après de nombreux déboires qui auraient pourtant pu plomber ce septième album. Outre deux procès, le départ du bassiste Dirk Lance les avaient quelque peu perturbé. Mais ce dernier étant désormais remplacé par l'excellent Ben Kenney, un transfuge de Bubba Sparxxx, Blackalicious et The Roots, Incubus repart de plus belle, avec un détonant mélange de funk et de rock épais au groove hypnotique. De son côté, le chanteur Brandon Boyd n'est pas en reste, dont la voix déchirante évoquera par endroits Mike Patton (Faith No More, Fantômas). De l'ensemble se détachent sans problèmes les percutants "Priceless" et "Pistola". Puissant ! --Hervé Comte


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Et de 5... Après un premier album "découverte" plutôt moyen (l'endiablé "Sink Beneath The Line" s'en dégage malgré tout !), c'était la claque avec S.C.I.E.N.C.E, le bonheur brut avec "Make Yourself" et un plaisir terrible quoique peut être moins intense avec "Morning View".
Incubus nous revient avec un grand album... qu'il s'agira de savoir apprivoiser. La première écoute est en effet plutôt perturbante, le son est bien plus brut que sur les précédents, la production moins léchée ; au final, on se croirait presque parfois avec les musiciens dans le studio, c'est live, c'est bon. Les compositions semblent peu accrocheuses au premier abord, difficiles à cerner, à assimiler... Mais quand vous avez dompté la Bête, quel plaisir ! Il est alors impossible de s'en lasser : les survitaminés "Pistola", "Priceless" (quel solo de guitare !), "Leech" ; d'autres titres plus ambigus comme "A Crow Left Of The Murder" titre de l'album qui au passage signifie Un corbeau "abandonné" par la nuée, toujours de belles mélodies calmes et enchanteresses avec "Southern Girl" et "Here In My Room"... En clair, des teintes et atmosphères multiples qui rendent cet album indispensable.
Le titre "Sick Sad Little World" résume bien cela : déroutant au début, tellement jouissif et percutant ensuite !
Le nouveau bassiste est impeccable, le batteur est toujours aussi inspiré c'est un vrai bonheur, le DJ discret mais indispensable, la guitare plus recherchée encore et la voix de Brandon Boyd maîtrisée à merveille.
Immergez vous, vous ne le lâcherez plus...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Quel changement radical !!!!!
Mais où sont passés la puissance du son et le groove ? Les éléments clés d'Incubus !!!
Ils sont malheureusement partis avec Dirk Lance qui a préféré quitter le navire avant qu'il ne coule. Son remplaçant ne s'en tire pas trop mal (sauf en concert car il ne gère pas du tout le côté funky et joue catastrophiquement les anciens morceaux funky) avec son style rock plus à l'image qu'est le groupe aujourd'hui mais je regrette quand même qu'il joue surtout avec les guitares au lieu d'être en adéquation avec le batteur.
L'ensemble sonne donc plus rock avec une tendance grunge, on n'a plus du tout le groove funky et surtout les ballades un peu aériennes des Make Yourself et Morning View. Les compos ne sont plus aussi travaillées qu'avant surtout au niveau des arrangements, le dj n'a plus sa place dans le groupe en tant que dj mais pose quelques ambiances sans plus. Le chanteur est toujours égal à lui même (sauf quand il pousse trop sa voix dans les aigus, c'est naze) et le guitariste nous sort des arpèges un peu mielleux par moment.
J'ai été dégoûté au début surtout après le départ de Dirk Lance, puis aux 1ères écoutes car après Megalomaniac, ça sonnait vraiment pourri.
Maintenant, je trouve qu'une moitié de l'album est sympa mais pas transcendante du tout, on peu dire aussi que le groupe évolue en testant d'autres horizons sonores...
On est donc bien loin des sommets qu'a atteint le groupe avec Science et Make Yourself, et malheureusement le groupe continuera de couler et toucher le fond avec Lights Grenades qui est franchement pourri, quel gâchis, dommage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par battouse le 10 janvier 2006
Format: CD
album pas facile a ecouter du premier coup, néamoins quand on se plonge dans les morceaux on voit bien que le travail est autant fait sur le jeu que par les jeux d'ambiance et de sonorité, mais c'est aussi un groupe de rock donc ca bourre bien aussi quand il le faut, quand au nouveau bassiste le contraste est dans le feeling et la retenue moins brute et envahissant que le précedent, "un bon musicien sait aussi ne NE PAS jouer quand il le faut"
quand a l'ami josé derriere les futs, toujours tres créatif,les fills sont tres refléchis et impecc, parfois meme trop tirés par les cheveux et manquant de naturel, il n'empeche que c'est un cador!
bref album indispensable
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Benjamin Lab MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 17 janvier 2007
Format: CD
Après s'être fait la main sur ses albums précédents, tout d'abord en faisant la preuve de son originalité (cf. "SCIENCE") puis de sa propension à générer des hits en puissance (cf. "Morning View"), Incubus démontre qu'il est capable du meilleur aliage avec ce "Crow Left...". L'album démarre en fanfare avec un 'Megalomaniac' mené à tambour battant pour ne plus s'arrêter. A travers cet album, on devine qu'Incubus a peut être atteint son everest. C'est d'ailleurs ce que semble confirmer leur dernière livraison ("Light Grenades"), on attendra quand même la suite pour en avoir la confirmation.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Sixième album du groupe (si on compte toutes leurs galettes), et nouveau style encore, comme presque à chaque nouvel album du combo californien. Alors arrêtons de le comparer avec les précédents, car c’est clair que ça n’a plus rien à voir avec la fougue de « enjoy incubus » ou la puissance de « SCIENCE », jugeons plutôt de la qualité intrinsèque de ce nouvel opus.
L’album débute avec « mégalomaniac » dans la pure lignée de Morning View ou Make Yourself, c’est à dire puissante et mélodique à la fois. S’enchaînent ensuite des chansons mélodiques («talk shows on mute », « southern girl »), du pur rock dans la lignée d’un Pearl Jam (« Agoraphobia ») et des envolées psychés où le groupe s’est vraiment fait plaisir (« Sick Sad Little World » dont la partie du milieu est superbe, « pistola » ou encore « priceless »). La fin de l’album est un peu moins interressante car les chansons finissent pas se ressembler et les morceaux ne sont pas de la même qualité que les 1ers.
Cet album est aussi le premier avec leur nouveau bassiste Ben Kenney (que certains ont déjà pu entendre dans Time Lapse Consortium, le projet Parallèle de Mike Einziger et Jose Pasillas), remplaçant de l’hallucinant Dirk Lance. La tâche était rude mais force est de constater qu’il s’en sort avec plus que les honneurs et certainement que son style convient mieux à la nouvelle voie prise par le groupe, beaucoup plus rock et donc moins propice au slaps fous de Dirk Lance.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique