• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Les Cultes orientaux dans... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Belles Lettres Histoire 1989. in-8. 397 pages. Nb de volume : 1. Couverture beige de l'édition de 1989. Au IIe siècle de notre ère, Rome domine le bassin méditerranéen. Mais ses fonctionnaires et ses soldats adorent Isis, Attis, Mithra, les Baals de Commagène et d'Héliopolis. Les dieux de souche égyptienne, syrienne, anatolienne ou même iranienne occupent les sept collines. En occident, ces divinités orientales sont présentes dans les ports fluviaux et maritimes, dans les camps et les villes de garnison, de l'Ecosse aux lisières du Sahara, et même dans certains bourgs de la " Gaule profonde ". Qui sont ces dieux venus d'ailleurs ? Comment sont organisés leurs cultes et leurs clergés ? Que signifient-ils pour leurs fidèles ? Robert Turcan répond à toutes ces questions, en étudiant l'ensemble de ces dévotions immigrées, sans négliger les cultes marginaux ou sporadiques, traitant également des courants gnostiques occultistes et théosophiques (comme l'hermétisme et les oracles chaldaïques). Déesses-chattes, - serpents ou - poissons ; mères à l'enfant ou maîtresses des fauves ; reines du ciel, de l'amour ou de la mer ; dieux sacrifiants ou sacrifiés, souffrants et sauveurs, morts et renés, ophidiens ou cavaliers, à tête de chien, de chacal, d'âne, de coq ou de lion, souverains du monde sidéral ou infernal : Robert Turcan nous guide dans cet extraordinaire panthéon polymorphe où la piété des Romains s'est dépaysée, avant de se convertir à une autre religion grandie sur un surgeon de l'Orient sémitique.. Planches de reproductions hors texte . Couverture à rabats, excellent état .
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les Cultes orientaux dans le monde romain Broché – 19 mai 1989

4.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 28,40
EUR 28,40 EUR 22,00
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Les Cultes orientaux dans le monde romain
  • +
  • Mithra et le Mithriacisme
  • +
  • Chronique des derniers païens. La disparition du paganisme dans l'Empire romain, du règne de Constantin à celui de Justinien
Prix total: EUR 84,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Au IIe siècle de notre ère, Rome domine le bassin méditerranéen. Mais ses fonctionnaires et ses soldats adorent Isis, Attis, Mithra, les Baals de Commagène et d'Héliopolis. Les dieux de souche égyptienne, syrienne, anatolienne ou même iranienne occupent les sept collines. En Occident, ces divinités orientales sont présentes dans les ports fluviaux et maritimes, dans les camps et les villes de garnison, de d'Écosse aux lisières du Sahara, et même dans certains bourgs de la « Gaule profonde ».

Qui sont ces dieux venus d’ailleurs? comment sont organisés leurs cultes et leurs clergés? Que signifient-ils pour leurs fidèles? Robert Turcan répond à toutes ces questions, en étudiant l’ensemble de ces dévotions immigrées, sans négliger les cultes marginaux ou sporadiques, traitant également des courants gnostiques, occultistes et théosophiques (comme l’hermétisme et les oracles chaldaïques).

Déesses-chattes, -serpents ou –poissons mères à l’enfant ou maîtresses des fauves reines du ciel, de l’amour ou de la mer dieux sacrifiants ou sacrifiés, souffrants et sauveurs, morts et renés, ophidiens ou cavaliers à tête de chien, de chacal, d’âne, de coq ou de lion, souverains du monde sidéral ou infernal: Robert Turcan nous guide dans cet extraordinaire panthéon polymorphe où la piété des Romains s’est dépaysée, avant de se convertir à une autre religion grandie sur un surgeon de l’Orient sémitique.

Ancien élève de ENS, ancien membre de l’École Française de Rome, membre de l’Institut, Robert Turcan, professeur émérite à la Sorbonne, a publié, tant en France qu’à l’étranger, de nombreux ouvrages qui font autorité sur l’Antiquité romaine. On lui doit notamment Héliogabale et le sacre du soleil, Mithras Platonicus, Religion romaine, aux Belles Lettres, Vivre à la cour des Césars et Mithra et le mithriacisme.

Biographie de l'auteur

Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, ancien membre de l'Ecole française de Rome, professeur émérite (Paris IV), membre de l'Institut (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres), Robert Turcan a travaillé sur l'art romain, les sarcophages, le dionysisme et les cultes orientaux du monde romain. Il a publié Firmicus Maternus et trois Vies de l'Histoire Auguste dans la Collection des Universités de France. Aux Belles Lettres on lui doit Vivre à la cour des Césars (2009), Les Cultes orientaux dans le monde romain (2004 pour la 3e ed) et Mithra et le mithriacisme (2004 pour la 4e ed).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Au IIe siècle de notre ère, Rome domine le bassin méditerranéen. Mais ses fonctionnaires et ses soldats adorent Isis, Attis, Mithra, les Baals de Commagène et d’Héliopolis. Les dieux de souche égyptienne, syrienne, anatolienne ou même iranienne occupent les sept collines. En Occident, ces divinités orientales sont présentes dans les ports fluviaux et maritimes, dans les camps et les villes de garnison, de d’Écosse aux lisières du Sahara, et même dans certains bourgs de la « Gaule profonde ». Qui sont ces dieux venus d’ailleurs ? comment sont organisés leurs cultes et leurs clergés ? Que signifient-ils pour leurs fidèles ? Robert Turcan répond à toutes ces questions, en étudiant l’ensemble de ces dévotions immigrées, sans négliger les cultes marginaux ou sporadiques, traitant également des courants gnostiques, occultistes et théosophiques (comme l’hermétisme et les oracles chaldaïques). Déesses-chattes, -serpents ou –poissons ; mères à l’enfant ou maîtresses des fauves ; reines du ciel, de l’amour ou de la mer ; dieux sacrifiants ou sacrifiés, souffrants et sauveurs, morts et renés, ophidiens ou cavaliers à tête de chien, de chacal, d’âne, de coq ou de lion, souverains du monde sidéral ou infernal : Robert Turcan nous guide dans cet extraordinaire panthéon polymorphe où la piété des Romains s’est dépaysée, avant de se convertir à une autre religion grandie sur un surgeon de l’Orient sémitique.
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
D'une écriture rapide et parfois un peu trop compacte, mais d'une maîtrise parfaite - et avec l'œil ouvert sur les parallèles qu'offre notre situation actuelle.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?