EUR 8,48
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 8 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Vendu par Expédition sous 24H et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Dallas Buyers Club (Oscar... a été ajouté à votre Panier
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 8,49
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Smartphones & DVD
Ajouter au panier
EUR 9,00
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Art Cub
Ajouter au panier
EUR 12,04
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Dallas Buyers Club (Oscar® 2014 du meilleur acteur) [Blu-ray]

4.6 étoiles sur 5 37 commentaires client

Vendu par Expédition sous 24H et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
11 neufs à partir de EUR 5,68 6 d'occasion à partir de EUR 4,99
Logan
Cars 3
(Re)Découvrez la boutique Cars sur Amazon.fr.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Dallas Buyers Club (Oscar® 2014 du meilleur acteur)  [Blu-ray]
  • +
  • Her [Blu-ray] (Oscar® 2014 du meilleur scenario original)
  • +
  • Gone Girl [Blu-ray]
Prix total: EUR 36,46
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Matthew McConaughey, Jennifer Garner, Jared Leto, Denis O'Hare, Steve Zahn
  • Réalisateurs : Jean-Marc Vallée
  • Format : Couleur, Cinémascope
  • Audio : Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Région B/2 (Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.)
  • Rapport de forme : 2.40:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : TF1 Vidéo
  • Date de sortie du DVD : 4 juin 2014
  • Durée : 117 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 37 commentaires client
  • ASIN: B00IXJFK2S
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 17.757 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?


Contenu additionnel

Making of (16')
Scènes coupées (5')

Description du produit

Description du produit

Dallas Buyers Club, 1 Blu-ray, 117 minutes

Synopsis

1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, des bottes, un Stetson, c'est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l'impuissance du corps médical, il recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d'autres malades en quête de guérison : le Dallas Buyers Club est né. Mais son succès gêne, Ron doit s'engager dans une bataille contre les laboratoires et les autorités fédérales. C'est son combat pour une nouvelle cause... et pour sa propre vie.

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD Achat vérifié
J'attendais de recevoir le DVD avec impatience et je n'ai pas été déçue. Le sujet est très bien traité et montre bien toutes les idées préconçues sur le Sida et ses malades. La performance des acteurs est remarquable.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
1986, ce sont les prémices de la pandémie de SIDA…Mais les USA se croient intouchables, invulnérables : pour l’Oncle Sam, le HIV est réservé aux drogués et aux homosexuels. En choisissant donc comme victime de la maladie un cow-boy, symbole de l’indépendance et de la virilité Américaine, le réalisateur frappe fort d’entrée : ce virus est insidieux, et personne n’est à l’abri. F ace à la peur et à l’inconnu, c’est la panique, les traitements sont mis sur le marché malgré leur toxicité : qu’importe le rapport bénéfice/risque, il faut tenter d’endiguer la propagation au plus vite. Désespéré, le héros n’a plus rien à perdre et profite de la situation en se lançant dans la contrebande de médicaments (personnage peu réaliste du toubib empathique trop proche des pestiférés, avec un transfert patient/soignant exagéré). Au final, ce qui démarre comme un documentaire larmoyant se poursuit comme une comédie axée sur la dérision, allant jusqu’à transformer un simple vacher un peu paumé en Business-man averti !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Les moutons de Panurge de l'anti-capitalisme y verront sans doute une charge contre l'horrible industrie pharmaceutique. Les loups solitaires du libéralisme y trouveront plutôt une critique des armadas de régulation étatique, en l'occurrence la toute puissante FDA américaine. D'autres pointeront une satire de l'homophobie ou au contraire celle de l'invraisemblable faune de junkies et de dépravés parmi laquelle le SIDA fit tant de ravages dans les années 80.
Mais ce film très original n'est rien de tout cela en définitive. Il s'agirait plutôt d'un éloge déjanté du système D qui a tendance à se mettre en place dans toute période de crise.
Et son vrai point fort c'est le talent du réalisateur et des comédiens pour mettre en scène des personnages auxquels, malgré leurs tonnes de défauts, il est vraiment difficile de ne pas s'attacher. S'il faut souligner la prestation époustouflante de Matthew McDonnaughey, tous les rôles sont soignés, et font de cette burlesque et tragique "struggle for life", une fable aussi captivante que mémorable.
1 commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par BMR TOP 1000 COMMENTATEURS le 24 avril 2014
Format: DVD
Il est des films comme ça qui ne nous attirent pas. Mais alors pas du tout.
Dallas buyers club était de ceux-là : un titre à la noix, une bande annonce foutraque, une histoire de sida pas bien folichonne, le tout en mode rétro avec les moustaches …
Et puis ce Matthew MacConaughey méconnaissable depuis Mud ?
Bof. Franchement, non.
Et puis y’a quand même des supers critiques presque partout. Depuis la sortie.

Dans les années 80, c’est le début de la reconnaissance de l’épidémie du Sida. Aux États-Unis, la FDA autorise les expérimentations à hautes doses d’AZT. Un médicament antirétroviral, contesté depuis, aux effets secondaires parfois plus importants que le sida lui-même. Et surtout, la FDA (sous la pression des labos qui gagnent des fortunes avec ce médicament) se refuse à homologuer toute autre thérapie.
Alors à l’époque, pour les malades souvent en phase terminale, tous les moyens sont bons pour prolonger la survie de quelques mois et tenter d’autres médecines que l’on est prêt à aller chercher jusqu’au Mexique, au Japon ou en Israël.
La vente de ces médicaments restant illégale, les “clubs” fleurissent qui, moyennant une adhésion, fournissent leurs “adhérents” (d’où le titre) en diverses substances : protéine miracle, interféron, …
La tri-thérapie n’arrivera que bien longtemps plus tard.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 35 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Francisco TOP 500 COMMENTATEURS le 18 juin 2014
Format: Blu-ray
Philadelphia, sans les violons.
Dallas Buyers Club dénonce les pratiques scandaleuses des Lobbies pharmaceutiques et agences de Santé dans la prise en charge des malades du Sida durant les premières années de l'épidémie. L'AZT, véritable bombe atomique pour l'organisme fut longtemps administré à trop forte dose, précipitant le décès de dizaines de milliers de patients.
L'histoire vrai de Ron Woodroof est édifiante. Un premier diagnostique ne lui laissait que trois mois à vivre. Il s'éteignit sept ans plus tard... Son secret, des médicaments "alternatifs" à l'efficacité aujourd'hui avérée dont il fit un véritable business.
Le tour de force de ce film est de ne jamais faire de Ron un héros. Présenté d'abord comme un sale type ce personnage charismatique s'humanisera progressivement au fil de son combat. Parcours et récit incroyable d'un homme que la maladie détruit physiquement autant qu'elle l'élève "humainement".
Encore une fois l'acteur prodigieux de Killer Joe, Mud et True Detective, s'affirme comme l'acteur américain le plus "habité" du moment. A l'égal du Robert De Niro des années 70 et des prestations hallucinées d'un Daniel Day Lewis. Matthew McConaughey livrait déja cette année la prestation la plus tétanisante du Loup de Wall Street de Scorsese.
Ici son "incarnation" est renversante, douloureuse, inoubliable. Un oscar amplement mérité.
A ses cotés, Jared Leto n'est pas en reste.
Lire la suite ›
1 commentaire 21 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique