undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Damnation And A Day
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Damnation And A Day

10 mars 2003 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 7,85 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
2:03
30
2
5:56
30
3
5:23
30
4
6:12
30
5
1:57
30
6
6:11
30
7
5:10
30
8
4:43
30
9
2:35
30
10
6:19
30
11
6:03
30
12
5:37
30
13
1:34
30
14
4:26
30
15
6:13
30
16
5:00
30
17
1:24
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par Un client le 3 avril 2003
Format: CD
Malgré toutes les critiques qui planent au-dessus de ce groupe, il reste leur musique, qui elle prend une nouvelle dimension sur cet album. 17 titres pour près de 80 mn, un orchestre symphonique , un son pour une fois d'excellente qualité... On sent tout de suite qu'un énorme travail a été réalisé. Les compositions sont plus sombres et un peu plus violentes dans l'ensemble que dans Midian, même si ce disque regorge de passages mélodiques et envoûtants. Les interludes orchestraux sont particulièrement réussis et renforce l'ambiance infernale qui ce dégage de ce disque. Les textes sont une nouvelle fois excellent, ainsi que le livret. Ceux qui détestent COF détesteront surement encore plus ce disque, mais je trouve certaine notes un peu ridicules vu le travail accompli. Cradle of filth continue dans la même voie que celle qui a été entamée il y a dix et ceux qui aiment ce groupe ne peuvent pas passer à côté d'un tel chef d'oeuvre.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Il est inutile de dire que le groupe était attendu au tournant, aussi bien par ces détracteurs avides de le descendre en flèche (ont-ils besoin d’un album pour ça) que par ces fans impatients d’avoir leur dose de Black symphonique. En effet, ces derniers temps c’était un peu tout et n’importe quoi chez cradle : entre le live, le best of, le faux vrai album avec reprises et remix inutiles ; la dernière vraie sortie du groupe était donc Midian. Ajoutez à cela des changements de line up incessants, il y avait de quoi douter sérieusement. L’attente est terminée, l’album qui va alimenter les polémiques des prochains mois est là. Le groupe nous offre un pavé de 77 minutes de black symphonique magistral.
La production tout d’abord, celle ci est claire et puissante et permet au groupe de rendre enfin justice à sa musique. La basse est audible (ce qui n’a pas toujours était le cas) la batterie remplie bien l’espace sonore (on se souvient tous du gâchis sur cruelty) bref, rien à dire de ce coté là qui est resté pendant longtemps un des points faibles du groupe (surtout en live).
Pour ce qui est de la musique à proprement parler, l’album comporte dix-sept pistes. Ce dernier se décompose en trois parties, séparées par des intermèdes instrumentaux, qui suivent le concept de l’album (la déchéance d’un être sur fond biblique). Ce coup ci les anglais ont eu des moyens à la hauteur de leurs ambitions, ils ont pu se payer un orchestre symphonique au grand complet avec des violons, des cuivres mais surtout une vraie chorale. Avoir un orchestre c’est bien mais encore faut-il rentabiliser l’investissement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par fifi59 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 15 avril 2003
Format: CD Achat vérifié
Le nouvel album de Cradle of Filth est le chef d'oeuvre du groupe. Tout a été fait pour qu'il en soit ainsi : Un orchestre travaille en parfaite symbiose avec le groupe, ce qui apporte un "plus" non négligeable, les instrumentaux sont superbes, les compositions black/death épique, avec des éléments heavy, thrash et atmosphériques, n'ont jamais été aussi riches et passionnantes et Dani est en grande forme, prouvant encore, si besoin est, qu'il est un chanteur hors normes.
Enfin, la production est excellente, ce qui n'a pas toujours été le cas chez Cradle. Indispensable !
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Emperor est classé dans le black, mais c'est avant tout de l'Emperor. Et il en est de même pour Cradle of Filth ! Arrêtons de catégoriser les groupes qui se démarquent et de dire qu'ils ne respectent pas certaines conventions et jugeons plutôt la qualité de leur musique indépendamment d'un quelconque courant musical. Cradle of Filth a indéniablement créé son propre style, inimitable, et n'a cessé de progresser et de peaufiner ses réalisations depuis le mythique "The principle of evil made flesh". Certes, on a le droit de ne pas aimer, mais musicalement, ils font partie des grands et ce nouvel album est là pour le prouver à nouveau après la série bien dispensable des live, best-of, etc. Tout ce que le groupe a fait au travers de ces 5 précédents opus est ici réuni dans une fresque monumentale au concept finement élaboré : "Damnation and a day" se veut plus violent et torturé, et le résultat est tout simplement grandiose. Les mélodies puissantes des guitares et le duo basse / batterie, infernal, sont en parfaite harmonie avec les éléments orchestraux qui donnent une incroyable ampleur à l'œuvre et Dani n'a jamais aussi bien maîtrisé ses divers registres vocaux. Quant aux textes, il manie toujours aussi bien la plume : ils sont d'une beauté littéraire inégalée à ce jour. Bien que l'album dure environ 77 minutes - ce qui est (très) long dans le metal extrême -, les morceaux tiennent en haleine jusqu'à la fin et on en redemande. Bref, au-delà des genres et des controverses, j'affirme, en tant que musicien perfectionniste, que Cradle of Filth a réalisé un véritable chef d'œuvre et qu'il n'a pas vendu son âme... à Dieu !
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique