Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
83
4,5 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:69,18 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 août 2011
[spoilers probables]

D'entrée il faut dire que le livre est bien écrit, intéressant, que c'est un bon divertissement. Ci-dessous je mets l'accent seulement sur les points qui me paraissent négatifs. Il ne faut pas comparer la note d'ensemble à ce qui suit.

Très intéressant et très bien écrit donc (malgré quelques phrases gimmicks qui finissent par taper sur le système). Mais l'histoire patine dans la choucroute.

Après 500 pages de lecture il ne s''est encore rien passé. Là, je me suis dit que les éditions Pygmalions qui sont censées sortir le bouquin, divisé en trois tomes répartis sur un an, vont avoir beaucoup de mal à remplir les deux premiers volumes. Du moins à les remplir avec autre chose que du 'chit-chat'.

Les trois personnages principaux (Daenerys, Jon, Tyrion) font du surplace.
- L'histoire de Jon est la plus intéressante, quoi que la fin du dernier chapitre soit assez frustrante (surtout si on doit attendre cinq ans de plus) mais je n'ai pas trop peur pour lui, vu l'évolution des personnages.
- Celle de Daenerys par contre est relativement ennuyeuse. J'aime découvrir le monde que George R. R. Martin a créé, mais à un moment on se dit que si ses personnages continuent sans cesse de s'égarer (toujours plus loin. Qu'est-ce qu'il y a à l'est de Meereen, tiens ?...) ça sera difficile de donner une issue au synopsis de base. J'avoue une très (très) grande préférence pour les évènements qui se passent à Westeros.
- Quant au voyage de Tyrion, ça ferait un joli conte mais je trouve dommage de gâcher le meilleur personnage de la série en vaines pérégrinations.

De manière plus générale, les deux derniers tomes se sont un peu égarés, pour moi. L'idée de base dans A Song of Ice and Fire, c'est que personne n'est en sécurité, que le monde est cruel et sans pitié, qu''il n'est surtout pas manichéen. Le tout dans un style on ne peut plus réaliste. Je trouve qu'au fil des romans certains de ces traits se sont perdus.
- Depuis "les noces pourpres", j'ai l'impression qu''aucun des personnages "Point of Vue" ne peut mourir (ils peuvent être battus, mutilés, exilés, pendus, égorgés mêmes, mais ne meurent jamais),
- L'aspect réaliste s'est un peu perdu. C'est peut-être parce que j'ai eu la prétention de le lire en anglais, mais je n'ai toujours pas compris où GRRM veut en venir avec l'histoire d'Arya (par exemple),
- Avec ce tome arrive le premier lot de personnages foncièrement mauvais que rien ne rachète (les Bolton père et fils, les Yunkai'i).

De plus, les persos PoV se perdent dans la foule. Une partie d'entre eux sont morts dans les précédents tomes. Avec GRRM, quand on croit que rien de pire ne peut arriver aux personnages, et ben si ! Ce qui est un très bon ressort scénaristique, qui m'a vraiment fait apprécier les premiers tomes. Sauf qu'à force on se dit que si l'auteur tue tous les persos attachants on va vite se faire chier. Les PoV morts sont donc remplacés par d''autres qui sont malheureusement beaucoup moins intéressants. En tout cas on ne leur laisse pas le temps et l''espace pour être intéressants. Le meilleur exemple pour moi : le retour du prince Aegon (bon, il arrive comme une mouche dans le potage alors que ça fait dix ans qu'on nous dit qu'il est mort, m''enfin pourquoi pas !). Ou encore le prince Quentyn Martell. Ou encore Victarion Greyjoy. Ou sa nièce Asha. Ou Mélisandre. Ou Jon Connington. Bref, autant de personnages qui pourraient être très intéressant s'ils étaient développés sur plus de deux ou trois chapitres, mais là, ça a un arrière-goût de remplissage. De fait : il y a trop de PoV. Je me demande vraiment comment l'auteur va agencer ses deux derniers bouquins pour que l'on puisse suivre la chronologie des évènements.

Trop de personnages tout court d'ailleurs. C''est un monde qui fourmille de persos, un monde complexe avec son Histoire, ses histoires, la tonne de personnages et d''anecdotes rendent l''ensemble plus vrai et plus profond. Mais j'ai un doute sur l'utilité de connaitre (pour oublier assez vite) l'ensemble de l'histoire de chaque généalogie de "petty lords", de chaque bourgade, de chaque tradition (/de chaque repas / de chaque tenue vestimentaire).

Bref, six ans d''écriture, pour 1000 pages où l'auteur déplace les pions sur son échiquier et prépare ses futurs coups. En gros, les deux derniers volumes ont cette même fonction : poser les bases qui laissent espérer un très bon scénar dans les deux livres suivants. Mais c'est tellement long. GRRM ouvre sans cesse de nouvelles portes scénaristiques sans n'en refermer aucune. On osait espérer que dans un livre de cette taille, un certain nombre d'intrigues allaient trouver leur aboutissement, et un certain nombre d'autres joueraient le rôle de cliffhanger pour nous attirer vers la suite. De cliffhangers, y a la dose, mais de résolutions je cherche encore.

J'espère que Martin ne s'est pas trop répandu sur les produits dérivés (série télé -très bonne 1ère saison, ceci dit-, jeux vidéo, cartes, etc.), et n'en a pas oublié l'essentiel. De toute façon les fans des précédents tomes achèteront celui-ci, et pour beaucoup, liront les suivants !
66 commentaires| 49 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« A Dance With Dragons » est le cinquième tome tant attendu de la série du « Trône de Fer ». Que les lecteurs n'ayant pas lu les 4 tomes précédents passent leur chemin, ils ne comprendront rien à l'avis...

Alors ?

Et bien çà m'a fait l'effet du deuxième tome du « Nom du Vent » : beaucoup de pages (très bien écrites, comme toujours) pour pas grand-chose au final. On tourne en rond, si ce n'est que Jon prend de plus en plus l'épaisseur d'un meneur d'hommes (ce qui était attendu par tous les lecteurs je pense...) et que certaines familles semblent (définitivement ?) se retirer du jeu...

Mais je me suis beaucoup divertie et je n'ai pas eu vraiment conscience de l'épaisseur du volume, tant les histoires sont multiples (du coup je doute qu'on passe plus de quelques centaines de pages avec chaque personnage...).

Le roman est tout aussi noir que les précédents, avec des traîtrises, du sang, des tortures et avec son lot de personnages passés à trépas d'une manière ou d'une autre (dont un méchant qui hantait la série depuis un bout de temps et qui passe enfin à trépas, oufffff). Ce tome raffermit le côté fantastique de la série, avec la magie de plus en plus présente.

Dans ce tome on retrouve donc :
- Jon Snow :
Bien loin du falot qui l'incarne dans la série éponyme, il prend ici de plus en plus d'épaisseur et c'est de loin son histoire (qui est d'ailleurs la plus développée) que j'ai préférée. D'un côté on avance peu, d'un autre une décision capitale est prise (quoique la fin de son dernier chapitre laisse envisager des retournements de situation).
Comme le résume très bien Master Aemon au début, « Kill the boy within you [...]. It takes a man to rule. An Aegon, not an Egg. Kill the boy and let the man be born". On retrouve Jon en tant que Commandant de la Garde de Nuit, isolé, sans officiers valables à ses côtés, avec dans les pattes le roi Stannis, sa femme (une vraie punaise et une cruche, je ne sais pas ce qui prédomine), Mélisandre (qui à l'occasion peut faire preuve de bonté gratuite, si si, c'est elle qui demande à un des fils du chevalier de l'Oignon de rester avec elle plutôt que de retourner à la guerre, contre l'avis du chevalier et du principal intéressé- sans le dire ouvertement elle trouvait qu'avec 4 fils déjà morts le chevalier avait déjà assez souffert comme cela) et les wildings.

- Tyrion Lannister :
Hélas, pour la première fois je n'ai guère pris de plaisir à lire ses aventures. Ayant tué son père dans le volume précédent, il s'enfuit et est en plein spleen durant de nombreux chapitres. J'aimais le Tyrion querelleur, bravache, insolent, aimant, violent, machiavélique etc. Mais un Tyrion dépressif... Heureusement il finit par se ressaisir, toute la famille Lannister ne se laisse pas abattre facilement.
Tyrion découvre ce que tramait l'Araignée depuis le début. Ca, au moins, çà fait du bien. Il peut encore y avoir de nombreux retournements de situation mais pouvoir mettre l'Eunuque dans une case m'a fait du bien.

- Davos, le chevalier de l'Oignon :
Une poignée de chapitres lui sont consacrés. Il m'ennuyait déjà auparavant, cela n'a pas changé...

- Bran :
Grosse avancée de ce côté-là, inversement proportionnelle au nombre de chapitres qui lui sont consacrés. La magie qui l'entoure devient essentielle.
Il va trouver le corbeau à trois yeux, qui ne ressemble pas vraiment à ce qu'il imaginait...

- Daenerys :
Après Jon, c'est elle qui prend le plus de place dans le roman. Elle devient de plus en plus convoitée, y compris par certains seigneurs des Sept Royaumes, qui ont bien compris que dans le jeu du trône elle était une pièce maîtresse. Ses dragons évoluent aussi beaucoup...

- Théon Greyjoy :
Malgré les actes odieux qu'il avait accomplis auparavant, je ne lui souhaitais absolument pas le sort qui lui est tombé dessus, aux mains du sadique Ramsey Snow et de son père. Et je ne parle pas de ce qui va arriver à la fausse Arya Stark...
Ce qui est un peu dommage pour les Bolton (surtout le fils), c'est qu'ils sont tellement tellement sadiques et fous que pour la première fois dans la série, je n'ai pas compris leurs motivations. Tous les autres personnages « noirs », on comprenait leurs motivations, ce qui amenait une finesse psychologique que n'ont pas ces psychopathes.

- Il y a aussi une poignée de chapitres consacrés à des personnages périphériques comme Asha Greyjoy, la Dornish Arianne...

- Deux nouveaux personnages font leur apparition : le prince Quentyn (maison Martell) et Victarion Greyjoy (décidément il ne fait pas bon naître dans cette maison..)

- Cerise sur le gâteau, on retrouve brièvement Arya (trop brièvement !), Jaime (passage encore plus furtif) et surtout Cersei (je la croyais à terre, mais elle va encore plus en baver... pour mieux renaître de ses cendres dans les tomes suivants ?).
1212 commentaires| 33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mai 2014
Demarrage dificile pour une lecture en anglais car j'avais commence par les tomes en francais. C'est le prix de la version française qui m'a fait change et je ne suis pas decue! Je lis sur le kindle, j'ai donc accès au dictionnaire instantanément et ce n'est pas du luxe car j'en avais aussi besoin pour la lecture en francais (vocabulaire parfois avec des mots anciens).
Pour l'histoire: je ne serai pas la source de spoiler, mais il me tarde de lire la suite!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2014
...mais faut vraiment s'accrocher, parce que c'est du bon anglais; Pas le même niveau que la version originale de Harry Potter.

Mais pour ne pas se faire enfler par P********, qui s'amuse à couper les livres en trois pour vendre chaque tiers 15€, je me suis attelé à la version anglaise, et je ne suis vraiment pas déçu.
Comme toujours, des personnages plein de profondeur, des dénouements, de nouvelles intrigues, de nouveaux personnages ou des anciens, que l'on retrouve avec plaisir (ou non).

Je conseille donc!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2014
Après avoir terminé ce volume mon impression c'est qu'il est, ainsi que le volume précédent, un volume de remplissage pour un projet de saga en cinq volumes qui a été étiré en sept. Sur l'ensemble aucune des trois principales intrigues (les Targaryens, Le Mur, Westeros) ne progresse à la hauteur de 1000 pages. Au moins une ligne comprenant plusieurs chapitres mène à ce qui, par mort accidentelle du personnage, est de toute évidence une impasse. Encore s'agit-il là de chapitres où au moins il se passe quelque chose d'excitant même s'ils ne font pas avancer l'histoire mais que dire de celui sur l'humiliation de Cersei et surtout de celui, sur la vie de Daenerys dans la steppe avec son dragon? Vingt ou trente pages dans lesquelles à part dans la première et dans la dernière il ne se passe rien. Elle maigrit à force de ne manger que les restes du dragon, chope une diarrhée carabinée pour avoir mangé des baies qu'elle ne connait pas et qui d'ailleurs ne sont pas mûres, elle a ses règles et écoute chanter les petits oiseaux. A part ça rien. Il ne se passe quelque chose, elle ne rencontre quelqu'un, qu'à la dernière page. Pendant 28 pages elle est seule avec son dragon, ses baies pas mûres et ses petits oiseaux.

A part ça le livre se lit sans déplaisir, les chapitres sont presque tous individuellement intéressants et puis les volumes quatre et cinq seront nécessaires pour comprendre les deux derniers. Et puis à 5 ou 6 euros pour l'édition Kindle on aurait tort de se priver. C'est juste que ce que George RR Martin a fait en 4 volumes aurait dû être fait en 2. Et que vu son âge, son surpoids et le rythme où il publie on en vient à craindre qu'il ne décède avant d'avoir fini.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2013
Ayant été dissuadé de me ruiner pour acheter la v.f. grâce aux commentaires clients sur amazon, je me suis procuré la v.o. et je n'ai pas été déçu ! Même sans expérience de lecture en anglais, il ne m'a fallu que 5 semaines pour venir à bout de l'ouvrage (vivement la suite !!). Avec quelques recours au dictionnaire et un surtout bon sens de l'inférence, on suit facilement l'histoire, toujours aussi passionnante. Ah, les retrouvailles de *** et de *** dans la forêt profonde !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2016
Histoire absolument au top, comme d'habitude George RR Martin nous emporte dans son univers pleins de coups tordus et de retournements de situation.

Je recommande, même si je suppose que vous n'avez pas besoin de mon avis pour le commander.
allez-y les yeux fermés
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 janvier 2014
Martin is a cruel author but after a deceiving Tome 4 this 5th one pushes forward the plots and we get to widen the experience.
Treachery, politic, suspens and blood in the pure Martin's tradition.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2011
The book was something that I have waited for for six years. I have been really hungry to learn about what happened in westeros and across the sea. It is masterfully written but could not warrant the six year wait. Also, not a lot happens in this book. Only in the end do we see a real bit of plot action, and that is only a murder done in the shadows of someone supremely insignificant in all of the other books. Tyrion and theon bounce around a lot. The only good part of this book was learning what happens with a rya, but even that is not a real piece of plot development.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2016
Est-il possible d'écrire mieux que le roman précédent? eh bien oui! Je fais partie de ceux qui ont adoré "a feast for crows", je ne me suis pas ennuyée une seule seconde tant j'adore lire cet écrivain et je trouve que cela est encore plus vrai avec "a dance with dragons". La prouesse narratologique est là, c'est indéniable mais en plus l'action est encore plus présente et surprenante que dans le tome précédent. Les points de vue sont ceux des personnages que tout le monde préfère et George Martin continue de nous éblouir avec des chapitre si bien écrits qu'il pourrait nous faire aimer n'importe quel personnage! Même les chapitres avec les Greyjoys (à mon sens les moins prenants) deviennent mystiques et époustouflants dans cet opus! Continuez d'écrire M. Martin, il faudrait plus de gens comme vous dans le monde littéraire!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus