Quantité :1
Dans la maison a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 9,99
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Smartphones & DVD
Ajouter au panier
EUR 11,99
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : videophil95
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Dans la maison

4.3 étoiles sur 5 32 commentaires client

Prix : EUR 9,98 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock.
Vendu par KAPPA MEDIA et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
12 neufs à partir de EUR 5,00 8 d'occasion à partir de EUR 2,99

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Dans la maison
  • +
  • Alceste à bicyclette
  • +
  • Les Femmes du 6e étage
Prix total: EUR 23,13
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Fabrice Luchini, Emmanuelle Seigner, Kristin Scott Thomas
  • Réalisateurs : François Ozon
  • Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 5.1)
  • Audio description : Français
  • Sous-titres : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : France Télévisions Distribution
  • Date de sortie du DVD : 20 février 2013
  • Durée : 168 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5 32 commentaires client
  • ASIN: B00A2536UO
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 19.933 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Making of (52')
Scènes coupées (12')
Bêtisier (11')
Essais costumes (3')
Projets d'affiches (2')
Avant-première au Grand Rex (6')
Bande-annonce

Descriptions du produit

Description du produit

Un garçon de 16 ans s'immisce dans la maison d'un élève de sa classe, et en fait le récit dans ses rédactions à son professeur de français. Ce dernier, face à cet élève doué et différent, reprend goût à l'enseignement, mais cette intrusion va déclencher une série d'événements incontrôlables.

Synopsis

Un garçon de 16 ans s'immisce dans la maison d'un élève de sa classe, et en fait le récit dans ses rédactions à son professeur de français. Ce dernier, face à cet élève doué et différent, reprend goût à l'enseignement, mais cette intrusion va déclencher une série d'événements incontrôlables.

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Semper Victor COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 6 mars 2013
Format: DVD Achat vérifié
« Dans la maison » est une nouvelle et éclatante manifestation du talent original et de la place hors norme de François Ozon au sein d'un cinéma français trop souvent conformiste.

Ce film, porté par des acteurs impeccables - notamment Fabrice Lucchini (Germain, le professeur de français), Kristin Scott Thomas (son épouse) et Ernst Uhamuer (Claude, son élève) - évoque par l'image et par la voix, le pouvoir de la littérature et de l'écrit.

L'histoire est-celle de la fascination d'un professeur, pas assez doué pour avoir été un écrivain de talent, et de ses relations avec un élève assez doué pour le devenir. Dans la droite lignée des thèses de René Girard sur les vérités romanesques, Ozon cultive dans son scénario le désir mimétique, les relations triangulaires et le rôle du médiateur externe. On retrouve avec « Dans la maison » quelques procédés narratifs déjà employés dans « Swimming Pool », les réalisateurs jouant sur le registre de réalités plurielles, de situations alternatives et de la transposition à l'écran d'un texte en train de s'écrire. En filigrane, le film égratigne avec humour et dérision la vacuité d'un certain art contemporain et les abaissements du système éducatif pour mieux valoriser la puissance intemporelle de la véritable littérature.

Le film et son scénario fonctionnent à merveille et débouchent sur une œuvre finalement inventive, convaincante, plaisante, captivante et drôle. On regrettera simplement une légère baisse d'intensité dans son épilogue. « Dans la maison » en tout cas démontre les ressources immense du cinéma lorsqu'il s'ait s'affranchir de certains carcans.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Une famille normale, sous un président normal (c’est moi qui ajoute), dans une maison normale ; la femme de la classe moyenne. Voici pour le décor.
Mais qu’est-ce qui est « normal », en ce bas-monde ?

Entre réalité et illusion, rêve et désespoir, un jeune lycéen, sous couvert de son professeur, lui-même engoncé dans la situation rendue normale de l’enseignant confronté à des « apprenants » normaux, dans un système éducatif dont on perçoit la critique acerbe, comme il en va de l’art moderne ou contemporain, jouant du normal ou au contraire de l’irréel pour prétendre transformer une réalité fantasmée, semble se détacher du lot des élèves, par la qualité de ses compositions de français.

De quoi laisser pantois notre professeur normal, l’intriguer et le perturber jusqu’à remettre en cause la situation normale qui est la sienne, adulte ayant perdu une bonne partie de ses illusions et s’étant installé dans une sorte de confort moral bien fragile, où les apparences tiennent bien souvent lieu de réalité.
Or, en fait de composition il est plutôt question d’histoire à suivre. Réelle ou factice ? Et qui apprend le plus à l’autre ? L’élève ou le professeur ?
Lire la suite ›
5 commentaires 44 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Pour tous ceux qui, comme moi, ont fini par renoncer à suivre François Ozon le long d'une filmographie erratique et souvent maladroite, "Dans la Maison" est une bonne nouvelle : ce film nous ramène en effet au trouble qui nous avait fait aimer son beau "Sous le Sable", avec une différence de taille, qui en frustrera certains, puisque au lieu de nous parler d'émotions, d'amour, Ozon nous parle ici de littérature, et de la manière la plus cérébrale qui soit. Tout en utilisant les références cinématographiques les plus évidentes - Hitchcock et De Palma - pour traiter un sujet qu'il reconnaît directement inspiré du "Théorème" de Pasolini, Ozon s'éloigne pourtant de ces modèles, quitte les rives du thriller anxiogène, et joue avec des codes parodiques qui désamorcent un peu les enjeux, mais enrichissent considérablement la palette du film, et séduiront tout spectateur qui n'est pas trop attaché à une fiction efficace et bien "bouclée". Les thèmes se multiplient, s'empilent, se contredisent aussi, sans qu'aucune conclusion facile puisse en être tirée : parle-t-on ici de filiation et de transmission, de perversité amoureuse, de voyeurisme, de l'hypocrisie inhérente au lien amoureux comme au lien social ? Du ridicule de l'Art quand il est détaché du monde (la galerie d'Art Moderne) par rapport à sa dangerosité quand il s'en nourrit (la littérature comme manipulation du réel, telle que pratiquée avec talent par le jeune Claude) ?Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?