Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_PHW217 Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dark city est l'exemple même de film SF passé progressivement au statut de culte et qui a influencé d'autres films de SF majeurs plus récents (Inception...). Encore aujourd'hui et malgré des moyens financiers moins conséquents, ce film n'a pris aucune ride bien au contraire et jouit toujours d'une belle tenue à l'écran. Bien entendu, ce transfert HD en blu ray était attendu par de nombreux fans d'autant que le director's cut est également compris dans cette édition. Le director's cut (avec scènes déplacées) modifie sensiblement l'approche narrative de l'œuvre par rapport à la version cinéma qui ménageait davantage la surprise finale.
Le transfert HD sur ce blu ray est une vraie réussite. Noirs très denses fondus dans les barres latérales du ratio 2.45 :1. Un exemple de transfert pour des scènes perpétuellement artificiellement éclairées et captées dans l'ombre ou l'obscurité. La définition est au top dans de telles circonstances de prises de vues. A titre d'exemple, la scène du couple attablé du director's cut à 38 :00 regorge de détails à tous niveaux et de couleurs tranchées. La définition purement HD n'a pour limite que les conditions d'éclairage précitées, quelques plans plus doux dus au tournage et les nombreux inserts numériques volontairement lissés pour passer inaperçus. Les partis pris artistiques sont complètement respectés par le transfert et notamment la gestion des contrastes qui est absolument merveilleuse (la robe verte de Jennifer Connely ou le carrelage vert de la scène d'ouverture éclatent à l'écran...). De même que toutes les scènes bleutées qui par nature font ressortir les détails apportent un lot de précision impressionnant. De bien beaux contrastes et une gestion des couleurs parfaite le tout sans aucun fourmillement et au grain cinéma quasiment invisible. Une section image de qualité.
Les encodages audios sont excellents en VO 7.1 DTS HDMA et VF en 5.1 DTS MDMA.
Cette édition comprend plus de deux heures de bonus : making of, modules techniques, commentaires...
Une édition blu ray signée Metropolitan est immanquable pour les admirateurs de l'oeuvre et constitue une excellent occasion de (re)découvrir ce très intéressant film de SF intelligente et graphique.
55 commentaires| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mai 2017
Un classique, je l'ai fait découvrir à mon fils de 14 ans qui le classe parmi ses meilleurs films! Génial même 20 ans après!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2016
Le Pitch: un amnésique qui cherche à savoir qui il est et d'où il vient, dans les méandres d'une ville obscure qui change de configuration toutes les nuits...Entre ''Total Recall'' et ''Metropolis''. Un scénario habile et fouillé, qui se déroule petit à petit au cours de cette errance labyrinthique où les pièces du Puzzle s'imbriquent progressivement les unes dans les autres. Une atmosphère opaque, aux accents rétros, nostalgiques et poétiques (la Quête du Paradis Perdu Shell Beach et de sa Lumière). Une allégorie sur le Temps qui passe (les Pendules aux murs sont omniprésentes), sur les Souvenirs qui s'évanouissent. A voir Absolument.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2016
Le Pitch: un amnésique qui cherche à savoir qui il est et d'où il vient, dans les méandres d'une ville obscure qui change de configuration toutes les nuits...Entre ''Total Recall'' et ''Metropolis''. Un scénario habile et fouillé, qui se déroule petit à petit au cours de cette errance labyrinthique où les pièces du Puzzle s'imbriquent progressivement les unes dans les autres. Une atmosphère opaque, aux accents rétros, nostalgiques et poétiques (la Quête du Paradis Perdu Shell Beach et de sa Lumière). Une allégorie sur le Temps qui passe (les Pendules aux murs sont omniprésentes), sur les Souvenirs qui s'évanouissent. A voir Absolument.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2016
Le Pitch: un amnésique qui cherche à savoir qui il est et d'où il vient, dans les méandres d'une ville obscure qui change de configuration toutes les nuits...Entre ''Total Recall'' et ''Metropolis''. Un scénario habile et fouillé, qui se déroule petit à petit au cours de cette errance labyrinthique où les pièces du Puzzle s'imbriquent progressivement les unes dans les autres. Une atmosphère opaque, aux accents rétros, nostalgiques et poétiques (la Quête du Paradis Perdu Shell Beach et de sa Lumière). Une allégorie sur le Temps qui passe (les Pendules aux murs sont omniprésentes), sur les Souvenirs qui s'évanouissent. A voir Absolument.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2013
Étonnamment, le director's cut est pour moi moins bon, moins pêchu que le montage du film sorti en salle. On ne se plaindra pas, le bluray propose les deux.
Libre à chacun du coup de se faire un avis. Ce film, qui a été un échec au cinéma, est devenu culte grâce à sa sortie DVD. Ne boudons pas le bluray, qui sans être particulièrement étonnant reste très propre et mets en avant les décors très spéciaux ce film.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2007
Un labyrinthe. Perdu au coeur d'un labyrinthe. Perdu au coeur d'un autre millier de labyrinthes.

Des ténèbres. Fondues à mille ténèbres. Fondues à mille autres rideaux de ténèbres.

Dark City se décline tout entier en nuances de noir, de sombre, de tortueux, d'indistinct et d'obscur. Film de genre multiréférencé, passionnant, inventif, élégant, original, Dickien (option "Philip.K.", excusez du peu), il sait se faire hommage autant qu'il sait se faire unique, policier autant qu'il sait se faire fantastique, parabole autant qu'il sait se faire divertissement. Sur le fil du rasoir, il explore les méandres de l'esprit humain comme un dédale de nuit peuplé d'ombres menaçantes, mises en scène et filmées avec un souci de recherche formelle confinant à la perfection (ceci, sans jamais tomber dans l'excès ou dans le mauvais goût). Ambiance, malaise, matière, souffle, réflexion, beauté fatale : tout y est, tout y brille (un paradoxe), magistralement mis en valeur par un casting de conte de fée.

Seuls les effets spéciaux accusent parfois un peu leur âge, c'est vrai, mais ceci mis à part, Dark City a (de sa toute première à sa toute dernière seconde) tout ce qui fait l'étoffe d'un grand classique : esthétisme, poésie, profondeur, intemporalité.

Une Oeuvre, donc.

A voir absolument.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2002
Dark City est l'un des meilleurs films de Science-fiction de ces 10 dernières années ! Ce qui le différencie des autres, c'est son mélange de genres : à la fois Film Noir, SF et Policier. L'interprétation de Rufus Sewell est bonne, mais je mettrai surtout l'accent sur celle de William Hurt. A la vision de ce film , on observe bien les sources d'inspiration du réalisateur : Blade Runner, Metropolis, Truman Show.
Les seuls points faibles seraient peut-être de ne pas avoir accentué le personnage de William Hurt et de ne pas montrer la vie quotidienne dans cette ville plus souvent.
Concernant la musique, elle est bonne sans plus.
Si vous voulez un peu réfléchir sur de la Science-Fiction (c'est rare !), vous pouvez l'acheter les yeux fermés.
22 commentaires| 34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2012
Voilà un film qui à forcément inspiré les réalisateurs de Matrix.
Un film d'anticipation, extrêmement bien réalisé, des décors et surtout une ambiance à coupé le souffle.
Un film vrai, dur et intelligent, des acteurs exceptionnels dans leur jeu, mention spécial à Kiefer Sutherland.

En ce qui concerne le Blu-Ray, l'image est très bonne et le son en DTS -HD.
Il est également conseillé de visionner d'abord la version réalisateur.

A voir, revoir et à conserver.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 janvier 2006
Bon public, moi ? non.
Mais je crois savoir reconnaître un film méritant le titre de chef d’œuvre lorsque j’ai le rare privilège d’en visionner un.
Ce film approche la perfection y compris dans sa version française qui m’a été imposée lors de ma première visualisation!
L’ intrigue, riche et tortueuse vous tiens en haleine jusqu’à l’instant ultime et se voit sublimée avec grand talent par des acteurs de la classe de William Hurt ou Jennyfer Connely mais aussi par un Kiefer Sutherland si juste, si intense que j’ai peine à le voir sous employé dans certaines séries à succès.
Les décors, autres grands « acteurs » de ce film atypique s'avèrent être absolument époustouflants.
Quant à la bande son…une musique venue d’ailleurs s’insinue dans nos tête avec la même force de persuasion que tout ce qui compose ce film superbe.
0Commentaire| 28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici