undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
108
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 août 2001
"Le cercle des poètes disparus" est l'un de mes films préférés. Il a marqué à jamais ma jeunesse... Mais ce DVD est une véritable honte. Il n'y a pas de sous-titres français et le doublage français est québécois ! En comparant avec la VHS que je garde précieusement, il y a des répliques qui ont été traduites tout à fait différemment, sans compter la voix française de Robin Williams. Bref, amateurs s'abstenir, gardez vos cassettes vidéos et un zéro pointé pour l'éditeur Buena Vista qui nous prend pour des imbéciles !
11 commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ô! Capitaine, mon Capitaine, combien tu nous manques !
Merveilleux rôle que nous avait interprété l'inoubliable Robin WILLIAMS qui hélas n'est plus, en incarnant John KEATING.
Il avait encouragé ses élèves à laisser aller leur imagination parfois jusqu'à l'absurde et su apprécié "le fou avec les dents qui transpirent".
Dans ce lieu austère où le rire est banni, où la présence des filles est interdite, le professeur KEATING va bousculer les règles établies,
épanouir la poésie, faire place au rêve. L'homme se libère par son imaginaire...
Humour, charme, émotion, sans oublier le fameux "Carpe Diem": cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie...
Que dire de plus sinon que ce film est un chef-d'oeuvre !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2004
Il ne faut pas oublier que la vie est faite pour la recherche du bonheur. Ce film qui ne vieillira jamais le rappelle opportunément, à l'heure où les économistes veulent nous condamner à un avenir inhumain, et où de nombreux chercheurs et pédagogues en littérature (justement épinglés dans le film par R. Williams, alias Keating) s'ingénient à mettre leur discipline en équations, et affectent d'y voir tout sauf l'essentiel : la beauté, l'émotion, l'aspiration à l'amour et à la réalisation de soi.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Carpe diem (quam minimum credula postero) est une locution latine extraite d'un poème de Horace qui est habituellement traduite par "Cueille le jour présent, en te fiant le moins possible au lendemain".

C'est le moto du professeur de lettres qui prend en charge l'éveil intellectuel de ses étudiants de la prestigieuse académie américaine de Welton, réputée dit-on pour être l'une des plus fermées et austères des États-Unis.

Ce professeur va révolutionner son monde. Celui des professeurs, celui des étudiants. Son mode de pensée est fondé sur l'éveil. Le théâtre, l'expression de soi, ou comment se sortir de ses limites de l'adolescence. Très grand idéal. Le drame est pourtant inscrit dans ce film brillant. En effet, diriger des étudiants, les libérer, dans un contexte d'étude rigide, c'est prendre l'éminent risque de les manipuler. Le professeur de lettres, très bien interprété par Robin Williams, en prend conscience après.

Quel bonheur personnel ! Par rapport au tunnel qu'il est obligatoire - fortement recommandé - de prendre en prépa HEC pour réussir les brillants concours, un tel discours avait toutes les chances de marquer les points hauts. Les limites de la manipulation mentale sont connues dans une classe prépa. Mais celles d'une libération, sous contrainte, ne sont-elles pas plus destructrices ? Le risque est grand. Ce film défend une thèse honnête. J'ai apprécié sa rigueur, parfois, pour les raisons du spectacle, sublimée dans l'émotion.

"Carpe Diem"; qui ne signifie pas "Profite du temps présent". Le site wikipedia donne une version érudite de cette citation.

"C'est un hédonisme d'ascèse, une recherche de plaisir ordonnée, raisonnée, qui doit éviter tout déplaisir et toute suprématie du plaisir."

Les étudiants, dans ce film, étaient-ils tous aptes à le comprendre ? La question est non seulement posée, mais traitée.
33 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2009
Ce film m'avait fait une grande impression à sa sortie, j'avais 16 ans, et je dois dire que j'hésitais à le regarder à nouveau, à tort, parce que c'est vraiment un excellent film. Avec le recul, il y a déjà le plaisir de revoir nombre d'acteurs qui sont aujourd'hui connus avec un paquet d'années de moins... à l'époque où ils étaient encore jeunes et innocents!

L'histoire, c'est celle d'un professeur de littérature, John Keating, merveilleusement interprété par Robin Williams, qui bouleverse le conformisme d'une institution privée pour apprendre à ses élèves à penser par eux-mêmes... et à profiter du jour présent. Carpe Diem. Les conséquences seront tragiques et vont changer à tout jamais la vie de ces adolescents qui découvrent ce qu'est la liberté d'opinion sans pouvoir l'exercer...

Je pense que si l'on faisait un sondage, une grande majorité serait capable de citer ce Carpe Diem qui a réconcilié avec le latin toute une tranche d'âge. Vivre la vie que l'on veut, profiter du temps présent, essayer d'obtenir ce que l'on souhaite même si on doit pour cela prendre le risque de ne pas réussir ... les messages de ce film n'ont pas pris une ride, mais aujourd'hui, en tant que maman, ce qui me touche particulièrement, c'est cette inquiétude de risquer un jour perdre complètement le contact avec mon enfant. Un échec merveilleusement dépeint dans ce film au travers de deux jeunes garçons, l'un qui reçoit deux années de suite le même cadeau pour son anniversaire et l'autre qui veut être acteur et non médecin. Et j'ai évidemment peur qu'un jour nos souhaits d'avenir ne soient plus en phase du tout, qu'ils ne veulent plus devenir pilotes, par exemple mais surtout que l'on arrive plus à communiquer. Quoi de plus terrible que de ne plus être capable de comprendre son enfant, de ne même pas chercher à le comprendre? Quoi de plus terrible que d'avoir uniquement des conversations à sens unique, toutes terminées par un ordre? Quoi de plus terrible que d'interdire à un enfant de réaliser ses désirs, surtout quand il arrive à le faire sans que ce soit au détriment de quoi que ce soit d'autre? Quoi de plus terrible pour un enfant que ses parents ne soient pas fiers de lui? Qu'ils ne le soutiennent pas?

Regardez-le à nouveau... vous ne serez pas déçu.
11 commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2003
Rarement un film ne m'aura tant fait réfléchir sur ma vie... Cueille le jour, Carpe Diem, c'est le message que nous laisse Robin Williams dans le rôle du grand Monsieur Keating... C'est dans ses rêves que l'homme trouve la vérité, cela fut, est, et restera la vérité... Si je ne devais avoir qu'un seul film dans ma DVDthèque, je crois que c'est celui-ci que je choisirais, pour continuer à rêver, à pleurer, et à ouvrir mes yeux sur le monde...
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2003
"Et ne pas, quand viendrait la vieillesse, découvrir que je n'avais pas vécu".Tout le film est peut-être dans cette simple phrase lue par John Keatings, 20mn avant la fin du film,seul dans cette classe où chacun s'est rêvé poète.Peut-être que ce film raconte simplement ce qu'est un poème:un morceau de vie qui ne se résigne pas à l'inertie du papier.Peut-être que tout est là dans ces bribes de vers...et découvrant cela, peut-être que l'étudiant ennivré par cette vie réalise tragiquement que tout ce qu'il est sur terre ne peut prendre vie qu'au-delà des mots,au-delà de la vie elle-même et de ses cadres conformistes.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mars 2006
Et oui, parce que je suis naïve et adolescente, et pas née au bon moment pour avoir assisté au succès de ce film... Parce que je l'ai découvert tard mais quand même au bon moment...
C'est le premier film devant lequel j'ai pleuré. Je suis plus du genre à avoir des frissons... pendant un beau film. Mais c'est sûrement que je n'en avais jamais vu d'aussi... indéfinissablement splendide.
Suis-je plus sensible aux élucubrations de Keating que les autres ? En raison de mon romantisme adolescent ?
Ce film est magnifique. Et je ne sais pas vraiment quoi en dire. Vision subjective. Les acteurs sont magnifiques. La musique parfaite. Je n'y vois qu'un défaut, du moins quelque chose que j'ai détesté : le ralenti sur le père de Neil... Quand il hurle "Noooooo" "vous savez bien quand". ben voilà. C'est peu, mais c'est tâche.
Sur ce...
Voyez-le...
En version originale...
Et dites-moi !
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2012
Je viens de revoir ce film après plus 20 ans, rien a réclamer, tout y est !!! Le charme opère toujours Robin Williams y est formidable, les jeunes acteurs Ethan Hawke et Robert sean leonard aussi.
Petite remarque concernant Robert sean leonard: il finira finalement par faire médecine avec le Docteur house,c'est son méchant papa du film qui va être content...:)

Juste un Bémol pour la qualité de l'image qui n'est pas souvent à la hauteur d'un Blu ray (d'où le 4 étoiles et non cinq); le son, lui est bien.

Je reste satisfait de cet achat, je n'attendrai sans doute pas 20 ans pour le revoir...
11 commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2002
Ce film que j'avais vu au cinéma quand j'avais 18 ans est LE film culte de ma jeunesse... Certes, certains pourraient trouver que le théme est naivement traité surtout lorsque l'on sort de l'adolescence... mais, il m'a marqué à jamais... car en tout honnêteté, il m'a permis de réfléchir beaucoup sur la beauté de la vie et sa raison d'être! Je n'ai jamais vu un film aussi émouvant et même si j'ai adoré l'autre film culte "Amélie Poulain", ce chef d'oeuvre de Peter Weir aura été LE film de mes 18 ans !!!
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici