Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Deep Purple In Rock Import

4.8 étoiles sur 5 60 commentaires client

Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle

Nos clients ont également consulté ces articles en stock

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Deep Purple


Détails sur le produit

  • Cassette (26 septembre 1983)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: EMI
  • ASIN : B00005PQ7E
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 60 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 411.172 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Lester Gangbangs TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 11 janvier 2006
Format: CD
Lorsque paraît ce disque, les Deep Purple sont au creux de la vague. Un début de carrière sans intérêt, des changements de personnel, une atroce tentative de fusion rock / musique symphonique (« Concerto for group and orchestra ») ; bref ils n’intéressent personne.
Et contre toute attente, ils vont sortir un des disques les plus importants de toute l’histoire du rock, un disque qui à lui seul invente et définit un genre (en l’occurrence le hard-rock), tant musicalement qu’esthétiquement (tout les clichés qui vont avec la musique : look crasseux, cheveux longs, bière, gonzesses faciles, …). Les disques qui ont réussi cette performance se comptent sur les doigts d’une main (« Nevermind the bollocks » des Pistols pour le punk, « Nevermind » de Nirvana pour le grunge, « Catch a fire » de Marley pour le reggae).
On trouve dans « In rock » une agressivité, une sauvagerie, une violence, une rage que Deep Purple ne retrouvera plus. Tout ce que le hard-rock a développé depuis plus de trente ans est là : la virtuosité instrumentale (les solos de guitare, d’orgue, de batterie et leurs mélanges), le guitar-hero (le ténébreux Ritchie Blackmore), le chanteur – hurleur (Ian Gillan), … Le tout au service d’une musique novatrice (on trouvait dans celle de Led Zeppelin l’autre pilier du genre des racines bluesy et rock’n’roll), sans référence au passé : tout est ici inouï, au sens littéral du terme.
Parmi tous les morceaux dont aucun n’est à jeter se détache l’épique « Child in time », porté par une performance vocale exceptionnelle de Gillan.
1 commentaire 39 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par jean-claude TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 23 janvier 2010
Format: CD
En matière de hard rock, nous avons affaire à l'un des plus grands groupes de tous les temps. En effet, Deep Purple est une figure inamovible de ce genre musical et In Rock (son quatrième disque sorti en 1970) l'a incontestablement aidé à avoir cette reconnaissance. In Rock est le quatrième opus du groupe de Gillan, Blackmore, Lord, Glover et Paice. Et un monstre du hard rock. Leur place, comme en atteste la pochette, est sur le Mont Rushmore. Ni plus, ni moins. Pourtant, ils sont au creux de la vague, les gaillards. La pochette, un tantinet prétentieuse, les met au même niveau que les Présidents des States qui se sont succédé dans l'histoire des Etats-Unis. Ces fortes personnalités se voient comme les Présidents du rock. A leur manière, ils vont marquer aussi l'histoire, mais celle du rock, celle qui nous intéresse. Pour ce faire, Deep Purple va donner le jour à un album intense, novateur et original, puissant et plein de finesse, un album fondateur du rock des seventies dans lequel les grands moments se succèdent : le furissimo Speed King (quel riff assassin et quelle voix ce Ian Gillan), Bloodsucker, plus lent mais tout aussi égal, l'extraordinairissimo Flight Of The Rat, Hard Lovin' Man lourd mais puissant en phase terminale. Et puis il y a cet épique et anthologique Child In Time, 10 minutes, calme dans ses couplets et déchaîné dans ses refrains, aux mélodies vocales géniales, au solo de guitare énormissimo. C'est le titre qui porte l'album à bout de bras et une pièce angulaire de la musique rock, un titre gigantesque qui fera de In Rock un album référence du genre et qui ouvrira les portes de la notoriété mondiale à Deep Purple (5 virtuoses) pour l'éternité.
2 commentaires 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Luc B. TOP 1000 COMMENTATEURS le 9 mai 2006
Format: CD
Tous les commentaires sur ce site sont unanimes : "In Rock" est un chef d'oeuvre de la pop musique, et certainement l'album le plus important de l'histoire du hard rock. C'est un cataclysme métallique de 43 minutes, avec une première explosion atomique ("Speed King"), et les 10 minutes phénomènales de "Child in time" dont les vocalises ne cesseront à jamais de nous chatouiller la george. J'ai une grosse faiblesse pour "Flight of the rat" et la transition entre le solo d'orgue et de guitare, qui me file des frissons à chaque fois (le meilleur passage de l'album ?), ainsi que "Hard lovin' man", deux titres moins repris sur scène par le groupe.

Mais la question que je pose est celle-ci : comment font-ils ? Comment Deep Purple a opéré cette métamorphose entre le groupe de rythme'n'blues psychédélique, ingénieux, lyrique, et gentillet (voir les trois albums précédants "In Rock") et ce magma, cette fusion, cet électro choc binaire ? Je ne me l'explique toujours pas. Chez Led Zep, il y a une cohérence entre les albums, une évolution musicale lisible. Avec "Deep Purple in Rock" c'est la rupture totale, et la naissance d'un nouveau genre musical, le hard rock ultra speedé et virtuose. Cela tient sans doute à l'arrivée de Ian Gillan au micro (voir l'interprétation originale de "Mandrake root" et ce que Gillan en fait après 70 !) mais les deux solistes Blackmore et Lord, étaient là depuis le début... Mystère... En tout cas, pour ceux (il y en a encore ?) qui ne connaissent pas "In Rock", plongez-vous dans cette débauche de décibels, de riff rageurs, de claviers survitaminé, de hurlements de bête, et vous remarquerez au passage, que Deep Purple "the loudest band in the world" écrivait avant tout de remarquables chansons !
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?