• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Les Derniers Siècles de B... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par chapitre_libraire
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Spécialiste du livre. Service professionnel. Expédition en 24 heures des Pays de la Loire (France) en colis suivi. Confirmation de l'expédition par mail. Suivi de commande en ligne. 200 000 clients satisfaits.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les Derniers Siècles de Byzance, 1261-1453 Broché – 1 octobre 2005

3.8 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 1 octobre 2005
EUR 29,50
EUR 27,52 EUR 15,98
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Les Derniers Siècles de Byzance, 1261-1453
  • +
  • Chute et mort de Constantinople
Prix total: EUR 38,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

"admirable ouvrage! Limpide, vivant, solide, il présente l'une des pages les
plus passionnantes de l'histoire du monde occidental." (Valeurs Actuelles 2006-01-27)

"Les deux derniers sicles de Byzance sont ceux d'une agonie, la fois lumineuse et dsespre, que Donald M.Nicol analyse avec sobrit et finesse." (Historia 2007-02-01)

"Un classique. Clair et agréable à lire." (Le Soir 2006-01-13)

"Ecrit dans une langue simple, vivante, sans ce jargon académique inutile, ce travail est un magnifique témoignage du talent de l'école historique anglaise." (Le Figaro 2006-01-05)

"Cet ouvrage savant, remarquablement documenté et donc d'une grande richesse..." (Notre Histoire 2006-01-01)

Présentation de l'éditeur

L'empire byzantin est le nom donné par les historiens à la partie orientale de l'empire romain qui, au contraire de la partie occidentale, parvint au Ve siècle à contenir la poussée des barbares.

Il se développa autour de Constantinople pour devenir au Xe et XIe siècles la plus grande puissance du monde chrétien et la plus civilisée. Mais sa richesse suscita la convoitise des hommes de la quatrième croisade qui, oublieux de leur mission initiale, s'emparèrent de sa capitale en 1204 et se partagèrent une grande partie de ses territoires. L’empire byzantin se reconstitua cependant après la reconquête de Constantinople par Michel Paléologue en 1261, mais il ne se releva jamais du coup qu’il avait reçu.

Ce livre raconte l’histoire de l’empire restauré, de 1261 jusqu’à sa conquête par les Turcs Ottomans en 1453. Il décrit les combats qu’il fut amené à livrer contre les Chrétiens d’Occident désireux de rétablir leur domination à Constantinople, contre le mercantilisme des républiques italiennes, contre les colonisateurs francs, génois et vénitiens qui continuèrent d’occuper des îles de la Grèce et de la Mer Egée, contre la puissance montante des Turcs en Asie mineure, contre l’expansion serbe dans les Balkans, tandis que les grandes familles se livraient à des querelles suicidaires pour la possession du trône. L’empire byzantin, affaibli et meurtri, manifesta pourtant au XIVe siècle une remarquable vitalité tant au point de vue culturel que religieux, mais l’institution qu’il représentait se désagrégea lentement, cependant que les Turcs s’emparaient de ses provinces d’Asie mineure, puis de celles d’Europe et enfin de sa capitale.

Donald M. Nicol a enseigné le grec moderne, ainsi que l'histoire, la langue et la littérature byzantines au King's College de Londres de 1970 à 1988, et dirigé la bibliothèque Gennadios d'Athènes de 1988 à 1992. Il a publié de nombreux ouvrages parmi lesquels: Byzantium: Its Ecclesiastical History and relations with the Western World (1972), The Immortal Emperor: The Life and Legend of Constantine Palaiologos, Last Emperor of the Romans (1992), The Reluctant Emperor: A biography of John Cantacuzene, Byzantine Emperor and Monk, c. 1295-1383 (1996).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Pour qui s'intéresse à la fin de l'Empire Byzantin, c'est LA référence! Dans cette histoire passionnante (quoique très touffue) l'auteur nous promène clairement entre les Empereurs Byzantins, l'Occident avec ses papes et ses princes, les marchands Génois et Vénitiens, et surtout les Turcs avec le Sultan! Mais aussi les Bulgares, les Hongrois et la Macédoine...

En particulier, la vision "Byzantine" des monarchies médiévales d'Occident est particulièrement frappante et intéressante, quoique très méconnue chez nous!

J'aime tellement la lecture de ce livre magnifique qu'au fur et à mesure que je la termine (j'en suis au tout dernier chapitre) je relis déjà le livre (500 pages!) en repartant simultanément du premier chapitre. Eh bien le second passage est encore plus enrichissant que le premier, apportant une compréhension plus approfondie. Alors le rapport qualité prix est imbattable: De vraies émotions historiques, intenses, à un prix de l'heure de lecture défiant toute concurrence!!!!
8 commentaires 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Un ouvrage très complet, surtout au plan factuel, sur le destin de Byzance.

Les acteurs sont l'occident, les Turcs ottomans, et Timur, mi-mongol, mi-turc. Au-delà des faits, on découvre que l'histoire est tissée de nécessité et de hasard. Les choix des hommes ont souvent des conséquences inattendues, qui retardent ou accélèrent l'histoire.

Si hier les historiens ne voulaient plus des faits, aujourd'hui c'est un peu l'inverse. Ils sacrifient soit les idées (ce n'est pas le cas ici heureusement) soit la dimension sociale, si importante naguère. Le style de la traduction est un peu plat, mais les événements se suffisent à eux-mêmes pour conférer un souffle tragique à cette histoire.

L'empire gréco-romain est mort deux fois, en Occident, et plus de dix siècles plus tard seulement, en Orient! Henri Dilberman
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Ce livre est construit autour de sources fiables que vous pourrez aisément remonter pour vous instruire encore davantage sur les derniers siècles de l'Empire et ça, c'est vraiment un point très positif. Ceci-dit, je déplore le manque de lisibilité des cartes qui ne nous permettent pas de situer convenablement toutes les actions lorsqu'elles se déroulent (par exemple) dans les nombreuses îles de la mer Égée.

Je ne me suis pas ennuyé même lorsque l'auteur aborde L'hésychasme (qu'il ne fait que survoler). Par contre, « Les derniers siècles de Byzance » est lacunaire sur quelques points plutôt fâcheux à commencer par la renaissance culturelle des romains d'orient. L'auteur s'aperçoit de son erreur vers la fin de son ouvrage en nous expédiant rapidement quelques pages sur l'effervescence intellectuelle et culturelle dans le dernier grand bastion de l'Empire au XVe siècle (c-à-d : Mistra). De même, il omet de parler de l'influence religieuse, diplomatique et politique croissante exercée par l'Église sur les principautés de l'Est de l'Europe jusqu'à la fin du XIVe siècle (le patriarche ira jusqu'à arbitrer avec succès certains conflits dans ces régions très éloignées.). Ces derniers étaient bien incapables d'aider militairement l'Empire mais la fuite « des cerveaux » ne s'est pas uniquement opérée en direction de l'Italie à la chute de Constantinople. L'on sous-estime grandement l'influence des romains orientaux dans la construction de l'Empire de toutes les Russies.

Pour conclure : c'est un très bon livre MAIS il n'entre pas suffisamment dans le détail. Multipliez donc les lectures sur le sujet ;)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus