Acheter d'occasion
EUR 13,55
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Livre lu en excellent état.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Devenir juriste : Le sens du droit Broché – 15 juillet 2011

A la recherche d'une idée cadeau ? Découvrez notre boutique idées cadeaux livres, organisée par tendances et catégories. Une large sélection pour tous les goûts !

4.3 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 10,00 EUR 13,55

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

1. - Le mot «droit» est employé, dans la langue commune et dans la langue juridique, avec des sens multiples. Il désigne un ensemble - le droit français -, mais aussi des sous-ensembles - le droit privé, le droit civil, le droit de la preuve... -, et encore des règles - les règles de droit, distinguées des règles de politesse et des règles morales -, des hommes - juges, avocats, notaires, huissiers, juristes d'entreprises, greffiers... -, des méthodes...
Le mot «droit» est aussi indicateur d'une direction. C'est celle qu'emprunte celui qui reste dans le «droit chemin», ou encore le juge qui tranche «à bon droit» un litige sur le fondement de la règle appropriée ; l'image de la ligne droite, dont il ne faut pas dévier, s'impose à l'esprit. Tout raisonnement juridique semble ainsi orienté ; il s'efforce de prendre la direction qui mène à la solution de droit. Il ne l'évoque pas toujours clairement et les juristes ne la recherchent pas tous de la même façon ; pour les uns, elle est dans le respect des règles, dans une sorte de discipline sociale, tandis que, pour les autres, elle a nécessairement quelque chose à voir avec la justice.
Pour être juriste, pour se présenter comme tel et raisonner comme tel, il faut sans doute avoir acquis certaines connaissances. Tout un chacun pressent qu'elles ne suffisent pas. Leur mise en oeuvre dans des circonstances concrètes, dans la vie quotidienne, demande une disposition particulière, une aptitude qui se cultive, mais qui pourrait être refusée à certains. Le juriste a le sens du droit, comme d'autres ont le sens de la politique ou de la musique. Du moins, l'espère-t-il ! Nul ne peut être assuré d'en être doté.
2. - Le droit a un sens qui lui est propre. Il appartient à un monde de spécialistes, un monde étrange qui n'est certainement pas celui du commun des mortels ; telle est Tassez décevante conclusion à laquelle le citoyen se résoudrait volontiers devant la complexité du droit, devant le nombre des dispositions légales et réglementaires à consulter et qui paraissent parfois inconciliables entre elles, devant la multitude de dérogations et d'exceptions dont les principes sont assortis, devant les multiples nuances et subtilités des réponses apportées à des questions qui semblaient simples, et face à des décisions de justice qu'il peine trop souvent à comprendre.
Pour être éclairé, rassuré, il s'adresse à un juriste : «personne qui a de grandes connaissances juridiques». La définition pourrait étonner ; le médecin, l'architecte, le mathématicien ne sont pas définis comme des personnes qui ont de grandes connaissances en médecine, en architecture ou en mathématique. Dans ces domaines-là, il ne semble pas y avoir de demi-mesure ; on sait ou on ne sait pas. Pourquoi la qualité de juriste est-elle réservée à ceux qui ont de «grandes» connaissances juridiques ? C'est sans doute que tout citoyen a quelque savoir dans ce domaine ; «nul n'est censé ignorer la loi».
3. - Le droit est d'ailleurs partout présent dans la société, constamment invoqué et sollicité. Le terme évoque des actes divers et des formalités, des contrats, des responsabilités, des délais, des procédures, et aussi maintes mesures décidées par les juges (annulation, déclaration d'inopposabilité, peines, indemnisation,...). Le droit a même ses maisons qui sont aussi celles de la justice. Il est présent dans la vie des citoyens qu'il semble suivre pas à pas, de la vie à la mort, lors de leur mariage et de leur divorce, de la naissance de leurs enfants (état civil, obligations, répartition des biens), de leurs achats, locations et vente, lorsqu'ils subissent un dommage...

Présentation de l'éditeur

Le présent ouvrage porte sur le droit tel qu'il se dit chaque jour dans les jugements et arrêts, dans les conclusions et plaidoiries des avocats, dans les actes. Plus précisément, il met l'accent sur les traits particuliers du raisonnement des juges, des avocats, des notaires, c'est-à-dire des juristes dans leur ensemble.
Le propos n'est donc nullement de rivaliser avec les nombreux ouvrages qui s'attachent à définir le droit, à le caractériser, à le théoriser. Il est généralement présenté sous ses formes générales et abstraites et comme au repos ; règles, droits, principes sont passés en revue.
A l'intention des étudiants débutants et, plus encore, de ceux qui s'efforcent, après quelques années d'études élémentaires, de comprendre ce qu'ils font, ce qui est attendu d'eux, mais aussi pour les étudiants et élèves des facultés et écoles qui traitent du droit, l'auteur s'efforce de dépeindre les juristes, et de préciser à quoi ils se reconnaissent
Ont-ils une langue propre, des réflexes propres, des méthodes propres, des préoccupations propres ? Les juges, les avocats, les notaires et les autres juristes ont en commun de se poser des questions délicates et d'essayer d'y trouver réponse, en s'appuyant sur des traditions parfois peu explicites et en recherchant des justifications, des raisons satisfaisantes. Observons-les au travail ! Ils ne connaissent pas beaucoup plus de réponses que les profanes. Ils discernent des questions, davantage de questions ; et, comme ils travaillent sans cesse sur des raisons, leurs questions prennent souvent la forme d'un pourquoi ?

L'auteur

Christian Atias, agrégé des universités, est professeur à la Faculté de droit et de ' science politique de l'Université Paul Cézanne (Aix-Marseille). Il est par ailleurs avocat et Boulton Senior Fellow de l'Université McGill de Montréal.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 3 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 29 décembre 2011
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2011
Format: Broché
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 octobre 2012
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?