Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Dirty Money [VHS]

3.9 étoiles sur 5 13 commentaires client


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Acteurs : Alain Delon, Richard Crenna, Catherine Deneuve, Riccardo Cucciolla, Michael Conrad
  • Réalisateurs : Jean-Pierre Melville
  • Format : Couleur, Cinémascope
  • Langue : Français
  • Date de sortie VHS : 24 juillet 2001
  • ASIN: B000059PR1
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Description du produit

Description du produit

Un Flic, 1 DVD, 98 minutes

Synopsis

En hiver, dans une station balnéaire, une banque est dévalisée par une bande dont le cerveau est Simon, un ami du commissaire Coleman. L'argent doit servir à monnayer un important chargement de drogue. Le commissaire est informé de ce "coup" par un indicateur... --Ce texte fait référence à l'édition DVD.

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
Qu'il est regrettable de quitter Melville sur un tel échec, même si ce revers était largement prévisible... Car celui qui voulut réconcilier l'auteur et son public, abandonne ouvertement la partie, condamné qu'il était à reproduire des histoires de gendarmes et de voleurs qui finissaient par tourner à vide. Déjà, dans "Le cercle rouge", la psychologie semblait de plus en plus aléatoire, avec une réalisation de plus en plus abstraite. Mais dans "Un flic", tous ces petits défauts deviennent trop criants, et le charme est rompu.
Comme à son habitude, Melville fait précéder son film d'une citation : "Les seuls sentiments que l'homme ait jamais été capable d'inspirer au policier sont l'ambiguïté et la dérision...", qu'il attribue à Vidocq... Certes, l'ambiguïté, la dérision et la solitude sont au rendez vous ; mais aussi une froideur extrême teintée d'une certaine légèreté professionnelle. A l'image des maquettes du train et de l'hélicoptère, dont les effets visuels sont d'une maladresse ahurissante. On se demande comment, même fatigué, Melville le perfectionniste a pu les laisser passer sans s'éclater la rétine. Si on lui pardonnait volontiers des traits d'irréalité lorsqu'il se situait dans une ascendance métaphysique, ici l'abstrait devient abscons, hermétique... Les péripéties apparaissent complètement détachées de toute réalité et la mécanique se grippe.
En ce sens, le film devient un ballet de spectres, un objet inanimé, un cadavre prêt pour l'embaumement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
UN FLIC est le dernier film tourné par Jean Pierre Melville. On y retrouve son acteur fétiche, Alain Delon (vu dans LE SAMOURAÏ et LE CERCLE ROUGE), et ses thèmes de prédilection : le polar, le film d'Hommes, le hold-up acrobatique.

La première séquence du film est un modèle de mise en scène. Saint Jean de Monts, le long de la côte, des lignes de fuites tracées par les immeubles qui se perdent dans le brouillard et la pluie, une image grise et bleutée à vous glacer le sang, et au centre de ce désert urbain, le seul point lumineux : une banque. Trois hommes en trench-coat et borsalinos sortent par intervalle régulier d'une grosse bagnole américaine, noire, et rentrent dans l'agence bancaire. Pas un mot n'est prononcé. C'est du Melville pur jus, esthétiquement sublime, dramatiquement redoutable.

UN FLIC, malgré ce départ tonitruant, n'est sans doute pas le meilleur film de Melville. Le metteur en scène pousse sa logique de réalisation jusqu'au bout, étirant chaque scène en longueur, ne filmant que des visages de cire, impassibles, réduisant les dialogues au minimum. Il nous refait le coup du long hold-up spectaculaire, filmé en temps réel, muet, sans musique (et avec de superbes maquettes de trains !). Bref, cela ressemble au CERCLE ROUGE, en moins passionnant, car le scénario est moins touffu, sans réel rebondissement. Delon (excellent) joue cette fois le flic, et Catherine Deneuve fait trois apparitions.
Lire la suite ›
1 commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Antoine Martin TOP 1000 COMMENTATEURS le 13 décembre 2016
Format: DVD
C’est l’avant-veille de Noël ; l’Atlantique déverse son spleen sur les berges délavées de Saint-Jean-de-Monts, des volets claquent sur les façades maussades d’un front de mer anonyme... Sur cette mythique scène d’ouverture, un carton s’interpose : Robert Dorfman vient nous présenter « Un Flic » - histoire banale d’un hold-up, illustration stylisée de la devise d’Eugène-François Vidocq (légendaire forçat devenu flic) énoncée en exergue : « les seuls sentiments que l'homme ait jamais été capable d'inspirer au policier sont l'ambiguïté et la dérision… ». Le flic, ici, c’est le Commissaire Coleman, incarné par Alain Delon. Il est à la recherche d’un gang dirigé par un certain « Simon » (Richard Crenna) avec, pour principal atout dans cette quête, la femme de ce dernier, « Cathy » (Catherine Deneuve), dont il est l’amant… Dans ce polar glaçant où tout baigne dans une lumière bleue-grise quasi-crépusculaire, les regards supplantent les dialogues et les personnages qui – au détour d’un plan – se sont mus en ombres, semblent être traversés par une tension jamais exprimée : celle de la mort, déjà domestiquée, de leur être et de leurs sentiments. Réalisé en 1972, Un Flic est un film « rempli de vide », un film endeuillé : il est la dernière œuvre de son auteur, Jean-Pierre Melville, qui décèdera l’année suivante.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique