Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 mai 2017
Livre superbe en parfait état. Tout les collectionneurs de stephen king même non bilingue devraient posséder ce livre car il est vraiment magnifique
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Excellent romancier, Stephen King est aussi un formidable nouvelliste. Il nous l'avait déjà amplement prouvé par le passé et nous le prouve une fois encore avec ce nouveau recueil où son style luxuriant et son imagination débridée font merveille. Au menu, quatre histoires emblématiques de son versatile talent et unies par un même thème: la vengeance. Fan de King, j'ai bien sûr dévoré ces quatre récits avec le même enthousiasme, cela dit j'avouerai quand même une petite préférence pour le dernier, "A good marriage", dans lequel une femme découvre que son très banal mari est en réalité un abominable serial killer... ce qui va bien sûr tendre quelque peu leurs relations conjugales, mais de quelle manière je vous laisse le découvrir! Qu'il tutoie le fantastique ou reste dans les strictes limites du réalisme, peu importe, ce cher Stephen est décidément un story-teller de première classe et c'est toujours avec autant de plaisir que je me laisse embarquer dans son univers si singulier. Espérons qu'il nous réserve encore beaucoup de livres de cette qualité!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 août 2012
Apres une décevante série de nouvelles, King retrouve un peu de son mordant, quitte à pousser le curseur un poil trop vers le noir ('Big Driver' et 'A Good Marriage'), même si l'auteur annonce la couleur dès le titre.

Et naturellement, après tant de décennies, difficile d'éviter l'écho de textes plus anciens, de thèmes récurrents, et l'impression de "déjà lu".

La meilleure nouvelle, c'est que le bonhomme semble avoir pris du plaisir à écrire ces pièces, à jouer aux méchants plus salement que d'habitude. C'est pour cela que j'aime ses textes courts, quand il ne se sent pas obligé de livrer le lecteur à bon port en respectant les canons hollywoodiens.

Au global, du "moyen plus" pour Stephen King, c'est à dire du très très bon pour le commun des mortels.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2010
Avec Dolores Claiborne, Stephen King laisse de côté son penchant pour les récits fantastiques afin d'écrire une histoire réaliste profondément touchante. De la première jusqu'à la dernière ligne, la police recueille sans relâche le témoignage de Dolores Claiborne au sujet de la mort de son mari Joe et de sa patronne, la fantasque Vera Donovan. Les policiers n'ont à aucun moment voix au chapitre et ne sont en fait que les faire-valoir de cette singulière Dolores Claiborne. Elle seule a le pouvoir , le pouvoir de nous relater avec un idiolecte parfois cru et souvent peu académique les pans les plus noirs de sa vie. Bizarrement, il se crée très vite une sorte d'addiction du lecteur au récit de Dolores : on veut, quoi qu'il nous en coûte ( il faut se préparer à l'horreur évidemment ), découvrir les secrets de cette femme. Ce roman dont la forme est originale et le fond captivant est à lire absolument !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2010
Ce livre retrace la vie de Dolores Claiborne, une femme de ménage modeste, coincée entre sa patronne tyrannique, Véra Donovan, son époux alcoolique et irresponsable, Jo Saint Georges, ses devoirs de mère de trois enfants, et les confins limités de son île. Le récit démarre au commissariat où Dolores, alors agée de 66 ans, est venue déposer parce qu'elle est accusée d'avoir assassinée Véra Donovan. C'est ce long récit à la première personne qui constitue l'essentiel de l'ouvrage.

Ainsi résumé, le scénario ne semble pas des plus alléchants, sans compter que dans ce livre il n'y a aucun des ingrédients fantastiques qui ont fait le succès de Stephen King. Et pourtant ça fonctionne ! On se laisse entraîner dans cette histoire passionnante, tragique, dure et terriblement humaine.

Cela tient aussi bien à l'histoire qu'à l'écriture de Stephen King, réglée comme du papier à musique, qui enchaîne les développements au bon rythme sans que la narration soit trop alourdie ou trop concise. Cet équilibre du mouvement dynamise le récit, et maintient l'intérêt du lecteur sur la durée.

De tous ceux que j'ai lus, c'est sans conteste mon livre préféré de Stephen King. J'ai écouté la version audio produite par les éditions Theleme et interprétée par l'éblouissante Elodie Huber. Ecouter un grand texte lu par un grand comédien, n'est-ce pas une des occupations les plus réjouissantes de l'existence (surtout à l'heure des embouteillages) ?
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre relate la confession d'une ancienne employée de maison d'une richissime propriétaire sur une île isolée dans l'Etat du Maine qui avoue les raisons qui l'ont amenée à commettre l'irréparable. Nulle besoin de résumer ce livre que tout le monde connaît mais peut-être s'attarder sur le style et l'intérêt psychologique de cette oeuvre.
Comme il s'agit d'une confession que l'on comprend très vite (pas de spoiler ici)se situer dans un poste de police, le style est parlé et parfois accentué par l'écrit ("si il"), il est par conséquent fluide (très/trop) et souvent redondant (tics de locution liés à une personne). Puisque seule Dolores Clairborne parle tout au long du livre, la réitération de ses tics de langages auraient pu agacer si ce livre ne serait pas si court. Stephen King a trouvé, en maître, le bon équilibre pour dérouler son histoire.

Sur la plan psychologique, l'intérêt monte d'un cran et pose en suspend la réflexion sur la justice personnelle et sa condamnation. Ou comment la compréhension peut amener au pardon ou à la damnation.

Au final, un très bon livre, quasi un film qui se déroule sous vos yeux ; le lecteur devenant le témoin d'un aveu peut aussi devenir le sujet d'une réflexion sur ce que lui estimerait être en droit d'accepter ou pas au nom d'une justice double : celle des hommes et celle des lois.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2006
Ecrit sous forme d'un long monologue sans chapitre, Dolores Claiborne est une expérience de lecture unique. Loin de ses romans fantastiques habituels King nous livre une histoire inquiétante et bouleversante. Avec son franc-parler Dolores raconte sa vie auprès d'un mari alcoolique et violent, sa relation conflictuelle avec Vera Donovan sa patronne ainsi que sa détermination à mettre chaque pièce gagnées à la sueur de son front de côté pour permettre à ses trois enfants de faire des études secondaires.

De son propre aveux Dolores Claiborne est une garce. Mais parfois une femme doit être une garce pour survivre. Et c 'est ce qu'elle va nous prouver en nous racontant l'histoire de sa cruelle existence.

Pas de surnaturel ou d'horreur ici, non simplement une histoire dramatique qui prouve une fois de plus que King sait capter la psychologie des femmes à merveille.Capable de créer des sentiments unique, de faire pénétrer l'horreur (la vraie) dans le quotidien prouve à quel point Stephen King tombe juste dans chaque situation.

Dolores Claiborne est un personnage fort que vous ne serez pas prêts d'oublier.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2009
Un des meilleurs romans de Stephen King : pas vraiment d'éléments fantastiques, rien que du "réel"malheureusement, l'histoire tragique de cette femme qui n'a pas été gâtée par la vie et qui arrive quand même à s'en sortir et à rester digne.
Un excellent film a été adapté de ce texte.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juillet 2013
I really expected more from Stephen King, who is among my favorite authors. Although I'm sure his intention was not to do so, this collection made it seem as if he were purposely trying to make many of his characters as flat, amoral or generally unlikeable as possible. I appreciate a good dose of irony to an extent, but I felt that at least three of the stories crossed over from black humor into the realm of irredeemable moral repugnance - especially "Fair Extension." Not only that, but King's usual flair of phrasing and depth of plot-building was also virtually absent. I was so disgusted with everyone in it that I couldn't even finish "1922" and although "Big Driver" had its moments (few and far between though they may have been) it had a "cozy" feel that was unsettling and clashed greatly with the subject matter. I have to say that there was one story that I DID actually like, which was the one about a woman named Darcy Anderson who discovers something terrible about her husband. I found her to be realistic and sympathized with her situation, which is something I rarely felt with the other stories. But all in all, I'd say save the $5 and stick with King's classics.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dolorès claiborne est-elle ou non coupable de la mort de son mari puis de celui de sa patronne ?
Quand la fille de Dolorés décide de venir enfin voir sa mère quand celle-ci est arrêtée, le suspens commence...
Le shériff la harcèle, la piste, persuadé que Dolorès Claiborne est la meurtriére.
Entre la dignité de cette femme, son côté "brut de pomme", son courage, et le dédain de sa fille qui a tendance à boire , persuadée que sa mère a tué son pére, une course-poursuite commence.Dolorés Claiborne est une criminelle ou une femme qui cache un lourd secret ? Pourquoi sa fille ne se souvient de rien ?
Une analyse profonde des sentiments, du choc que peut subir une enfant au point de la rendre amnésique, de la solitude d'une mère... Un pur chef-d'oeuvre ! Du magnifique Stephen King, qui nous prouve une fois de plus qu'il connaît tous les rouages de la psychologie humaine, dans tous les domaines ! A ne pas manquer !!!
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici