• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Double Vie a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Double Vie (Anglais) Poche – 31 mai 2002

3.0 étoiles sur 5 7 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,20
EUR 7,20 EUR 0,57
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Double Vie
  • +
  • La Cliente
  • +
  • Le dernier des Camondo
Prix total: EUR 22,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Amazon.fr

Retrouver Victoria dans les lieux les plus insolites, pour des étreintes fugaces et passionnelles, "sous le regard de tous, mais à l'insu de chacun", s'engourdir du désir d'elle à la seule réminiscence de son parfum corporel ou à la simple évocation de ses courbes, c'est ici l'essentiel, le sel de sa vie. Lui, c'est Rémi Laredo, un homme que guettent la quarantaine et la bedaine qui va avec, chercheur à l'Institut d'art et de paléontologie de Paris, qui affectionne particulièrement la libre pensée et les dessins sur les parois des grottes préhistoriques. De sa vie, le reste n'est que quotidien, complice et nécessaire, mais inodore, incolore, aux côtés de sa femme Marie et de leurs deux enfants Paul et Virginie. Elle, avocate ambitieuse et matérialiste, bourgeoise apparemment dépourvue de profondeur, est son contraire. L'autre, la maîtresse, sensuelle et instinctive, rencontrée au hasard d'un dîner deux ans auparavant, est sa moitié. De l'une à l'autre, il passe aisément et secrètement, du moins le croit-il, jusqu'à la disparition de Victoria. Moins l'adultère, ce que dépeint avec sensibilité le dernier ouvrage de Pierre Assouline est davantage la passion amoureuse. Menée comme un roman à suspense, Double vie ne parvient pourtant pas à échapper au prévisible d'une histoire assez banale et convenue. --Céline Darner --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Pierre Assouline nous convie ici à une enquête. Pourtant, celle-ci ne ressemble en rien à ce qu’il est d’usage en la matière. Sans donc parler véritablement de polar, le noeud de l'histoire qu’il nous propose, la disparition d'une femme, devient prétexte à une sorte d'exploration intérieure.
Tout cela commence très banalement : Rémi Laredo s'ennuie dans sa vie de famille. Il s'est peu à peu éloigné de sa femme, et a donc une maîtresse, Victoria. Ils ont pris l'habitude de pimenter leurs rendez-vous en choisissant des lieux habituellement peu dédiés aux choses de l'amour. C'est donc dans un parking que Rémi voit son amante, juste avant la disparition de celle-ci. Quant à Marie, la femme du héros, il s'agit d'un avocat aux dents longues. A propos de leur relation, Pierre Assouline précise : "Les raisons de rester ensemble étaient plus nombreuses et plus profondes que les motifs de séparation. Réalisme, résignation ou cynisme, qu'importe le terme, il variait selon les humeurs et les circonstances". Rien que de très banal, finalement !
L'absence aussi mystérieuse que soudaine de la maîtresse agit comme un prisme ou un révélateur, donnant au regard du héros une acuité affûtée. Une faculté qui, par de minutieuses descriptions, fouille les incohérences du comportement humain, la rigidité dans laquelle les gens s'enferment, devenant des personnages plus que des personnes. Autant de lignes dont la lecture se révèle jubilatoire. Avec un rare talent, Pierre Assouline dresse des caricatures d’attitudes ; celles-là mêmes auxquelles nous nous contraignons. "De sa fuite en avant, on retenait qu'il allait toujours de l'avant et on l'en félicitait", dit-il de Rémi Laredo. Un héros que l'on pourrait reconnaître, tant sa maladie est de notre temps. --Laure de Montalembert-- -- Urbuz.com --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par Cetalir TOP 500 COMMENTATEURS le 7 octobre 2011
Format: Poche
D'un thème au départ banal, un adultère passionné entre une psychiatre et un spécialiste de l'art pariétal, Pierre Assouline parvient à tirer un roman assez flamboyant et dont la chute est un véritable régal d'invention...

Pourtant, la lecture de ce livre avait assez mal commencé : il faut dire qu'Assouline nous assomme de formules littéraires, certes brillantes et souvent acérées, et que leur accumulation rend la lecture des 80 premières pages peu naturelle et médiocrement plaisante. Il faut s'accrocher, car le livre vaut le détour.

En fait, Assouline devient carrément génial lorsque d'une part, il se départit d'un style trop travaillé, où le trop plein de formules journalistiques finit par déborder, pour laisser l'intrigue se dérouler sous une écriture aérée et simplifiée.

Alors, les quelques traits décochés sont mortels. La séquence du dîner en ville est à ce titre un morceau somptueux de bravoure littéraire où chaque formule fait mouche. On s'y croirait...

Assouline en profite pour régler ses comptes avec les notables, la grande bourgeoisie et sa mondanité, les avocats arrivistes et les multinationales qui ne pensent que profits. Rien de très original mais c'est brillamment exécuté. Les flèches stylistiques clouent chacun à un pilori définitif.

L'auteur sait aussi créer un climat quasi paranoïaque dans la tête du personnage principal, Remi Laredo (bon, là c'est carrément trop, de mauvais goût et surtout inutile, Mr Assouline !).
Lire la suite ›
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 18 juin 2001
Format: Broché
J'ai beaucoup aimé ce livre qui se lit d'une traite. La prose est riche, l'intrigue est vibrante, les situations souvent très drôles. Bien vu, le diner parisien des beaux quartiers; bien vu le côté Big Brother/Loft Story de notre vie quotidienne. Comme dans "La Cliente", roman précedent d'Assouline, la chute est surprenante, glaçante, inoubliable.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Premier roman lu d'assouline pour ma part.

Style épuré, rythme agréable.
Beaucoup de "lieux communs" comme dit ailleurs. Mais d'un angle de vue agréable.
Beaucoup de phrase "citation", vérités générales.
Misanthrope ? Quelque peu, mais qqpart un humanisme apparent.
Critique plutôt. Avec un style au grincement agréable et bien vu.

Absorbé dans la psychose d'un être dont la compréhension défaille.

Dénouement inatendu et surprenant (agréablement).

Hate de mon prochain assouline.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
J'ai beaucoup apprécié le style aisé et plein d'humour de Pierre Assouline dans Double Vie. J'ai été très interessée par la remise en cause personnelle du héros, et par la description sans concession du milieu bourgeois qui l'entoure. j'ai beaucoup apprécié le suspense de l'enquête sur la disparition de sa maitresse. Un bon livre qu'on lit d'une traite sans s'ennuyer un instant
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus