undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose
 
Drama (Deluxe Version)

Drama (Deluxe Version)

28 janvier 2008
4.4 étoiles sur 5 10 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Téléchargement MP3, 2 juin 2010
EUR 11,99
EUR 11,99
Vinyle , Import
"Veuillez réessayer"
EUR 30,79

Commandez l'album CD à EUR 11,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Ou
Acheter le CD EUR 11,00 Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Plus d'options
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).

  

  • Ecouter les extraits
    0:00 / 0:00
1
10:23
Album uniquement
2
1:21
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
3
6:29
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
4
8:32
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
5
4:42
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
6
5:17
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
7
3:45
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
8
4:27
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
9
3:40
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
10
7:30
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
11
5:36
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
12
1:08
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
13
3:16
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
14
5:56
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
15
2:53
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
16
3:38
Ecouter Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 28 janvier 2008
  • Date de sortie: 2 juin 2010
  • Label: Rhino/Elektra
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:18:33
  • Genres:
  • ASIN: B0023VOBHW
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 10 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 154.803 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Et oui, les deux Yoyos de Buggles (vous connaissez "Video "tube" the radio star"..) si, si, ce sont bien eux, ont rejoint la bande de Yes et font ensemble cet album étonnant en l'absence de Jon Anderson au chant. Les fans, à cette époque, étaient catastrophés par le départ de Jon et par cette idée de Trevor Horn et Geoffrey Downes dans un groupe comme Yes, référence du RProg de haut vol de l'époque 70. Résultat, au diable les a priori, c'est bien du Yes et du bon Yes, et même la voix absente mythique de Jon Anderson ne fait pas défaut. Essayez, vous verrez...
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Hervé J COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 5 février 2009
Format: CD
1980(encore une annus horribilis pour le rock progressif!).Un bruit court: "t'es pas au courant? Yes et les Buggles ont fusionné!

_t'es taré,c'est n'importe quoi!"

l'année se déroule et le nouveau Yes arrive dans les bacs,je l'achète et on l'écoute avec les copains,et là, stupeur et tremblements:-"ouah! ça déchire sa race!"(bon c'est vrai on parlait pas comme ça à l'époque mais on le pensait quand-même.)

Machine Messiah à la limite du métal,White car sublime petite pièce symphonico-minimaliste,Does it really happen et Chris Squire a retrouvé sa Rickenbacker perdue,into the lens(groove and funk big influence Buggles),Run through the light(un peu mou de la patte,concession aux Policeries de l'époque) et Tempus fugit grand retour de l'épique dans Yes

_"ouais c'est super,mais Jon Anderson il chante quand-même mieux!
_d'accord, mais Geoff Downes il a des super sons,le vocoder qui fait yes-yes ,super!
_et la pochette de Roger Dean,géniale,ça change des machins de chez Hypgnosis!

Bon , à partir de là si Jon Anderson avait mis son égo dans sa poche et avait rejoint le groupe pour nous offrir la suite ,Yes n'aurait peut-être pas définitivement perdu son âme!(c'est vrai qu'Asia n'aurait pas existé,John Wetton et Bruford seraient retournés chez King crimson,évitant par ce fait le ridicule à un certain Robert,mais bon! tout ça c'est des contes de fées...)
1 commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Espérons que cette réédition permettra la réablitation d'un album méconnu... En 1980, après un médiocre "Tormato", Jon Anderson et Rick Wakeman quittent Yes, et sont remplacés par les Buggles, horreur ! Video killed the prog stars? Pas vraiment ! C'est du très bon Yes, énergique à souhait (style "Going for the one" ou "The Yes album"), avec un son plus moderne, presque déjà néo-prog (80's obligent), des riffs costauds (l'intro de "Machine Messiah" pourrait être de King Crimson), des mélodies et des harmonies vocales comme on les aime : le très groovy "Does it really happen?", marqué par l'empreinte d'un Squire très en forme, "Into the lens" (que l'on retrouvera chez les Buggles, justement, sous le titre "I am a camera"), etc. Evidemment, les nostalgiques des grandes épopées des 70's n'y trouveront pas forcément leur compte (à part avec le morceau d'ouverture), et même si Yes reste encore aventureux sur cet album (cassures rythmiques en tout genre, sons étranges...), c'est quand même, par moments, du pré-Asia !Allergiques au rock FM s'abstenir !

Finalement, c'est Jon Anderson qui manque le plus car, même si le mimétisme de Trevor Horn est ahurissant par endroits, il ne fait pas illusion sur tout l'album. Sur les bonus, il chante même faux !

Et puisque je parle des bonus, allons-y : 40 minutes de démos, même pour un fan, c'est beaucoup, et en dehors de deux instrumentaux sympathiques, ça alourdit vraiment l'ensemble. Quant aux chansons qui avaient été enregistrées avec Jon Anderson, aucun regret à avoir : il a bien fait de partir !
Lire la suite ›
1 commentaire 24 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Mélomania COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 27 juin 2015
Format: CD Achat vérifié
Yes sans Jon Anderson ? Impossible, sacrilège même ! Et pourtant il y a Drama en 1980, un album typique des progueux britanniques où leur androgyne vocaliste est pourtant absent. Alors, Yes sans Anderson, ça marche ou ça ne marche pas ?
Etrangement, parce que l'arrivée des deux membres des Buggles (Video Killed the Radio Star, pour situer) paraissait tout sauf une évidence, surtout le remplacement de Jon Anderson par le lunetté Trevor Horn, ça marche ! Ca marche même très bien. Evidemment, une partie de l'album, comme attesté par les bonus de la présente édition, ayant été composée quand Anderson et Wakeman faisaient encore partie de la formation, et que, de toute façon, l'authentique détenteur du son Yes en est l'indéboulonnable bassiste Chris Squire, on retrouve le Yes que tout un chacun connaît, cette créature symphonico-progressive, se perdant parfois dans d'exagérées chansons épiques, mais, tout de même, l'authentique surprise de retrouver une formation finalement inchangée est réelle. Inchangée mais aussi revigorée après un très moyen Tormato où les anglais semblaient uniquement remettre sur l'ouvrage, avec moins de conviction et moins de grâce, ce qu'ils avaient accompli précédemment annihilant ainsi l'embellie Going For The One.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique