• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Vendu par westworld- et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RevivalBooks Ltd
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Minor surface scratches to the disc Plus de 6 millions de produits vendus. Envoi rapide et la livraison. Excellente Réactions des clients. Plus de 6 millions de produits vendus. Envoi rapide et la livraison. Excellente Réactions des clients.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Draw The Line Import

4.3 étoiles sur 5 15 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
6 d'occasion à partir de EUR 2,99
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Aerosmith


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Draw The Line
  • +
  • Get Your Wings
  • +
  • Aerosmith
Prix total: EUR 33,32
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (24 août 1990)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Columbia
  • ASIN : B000025IN7
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5 15 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 684.510 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Publié en Décembre '77, "Draw The Line" est le cinquième élément d'un devenu géant parmi les géants, l'Aero Force One.
Le succès fulgurant d'Aerosmith, parfois plus empoisonneur que fédérateur, laisse aussi des traces. Tyler et Perry sont souvent préoccupés par leurs réapprovisionnements de consommations dopantes, les attendant en studio, le trio Whitford, Hamilton, Kramer, a ainsi pas mal contribué aux compositions de l'album, aidé de leur producteur Jack Douglas. Conduit par un "Draw The Line" en ébullition sur un des riffs préféré de Perry, et un Tyler en furie toujours égal à lui même, ce titre éponyme laisse augurer du meilleur. "I Wanna Know Why" et "Critical Mass" demeurent dans une veine dynamique, mais l'atmosphère tout en demeurant éruptive semble plus nonchalante que fulgurante, à l'image des caricatures de la pochette. Le sudiste "Get It Up" et un "Bright Light Fight" chanté par son auteur, un Perry qui s'empare pour la première fois du rôle de lead vocal, s'ils sont toujours prêts à renverser la vapeur apparaissent moins explosifs. C'est la seconde partie de l'album des Toxxic Twins qui s'avère être la plus stupéfiante, avec "Sight For Sore Eyes" et "Milk Cow Blues" une reprise énergisante, et avec la ballade "Kings And Queens", une critique des guerres saintes et des religions, où le ton déployé notamment par son chanteur saltimbanque, est simplement royal.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par hervé j. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 13 mai 2014
Format: Album vinyle
J'avais acheté cet album dès sa sortie en 1977 et les copains hardeux fans du groupe ne l'avaient pas trop aimé. Contrairement à ce que disent certains incultes, le logo du groupe et le titre de l'album figuraient bien sur la pochette (supprimés depuis).

Hormis le très bon "Kings And Queens" et dans une moindre mesure l'assez saignant "The Hands That Feeds", je ne retrouve pas ici l'Aerosmith que j'aime (avant, quoi!). "Milk Cow Blues" est sympa mais un peu anecdotique et simpliste.

Pour le reste je trouve les compositions faiblardes, la production brouillonne, ça part un peu dans tous les sens (funk, voire disco?). Je ne retrouve pas la hargne habituelle de Steven Tyler et les guitares sont plus bruyantes que méchantes. La batterie est souvent lourdingue et les lignes de basse pâteuses (Draw The Line).

Par contre j'aime beaucoup le dessin de la pochette (Aerosmith a plus d'humour que les Stones) . Draw The Line n'est pas un mauvais album, juste un petit millésime.

En 1977, à trop tracer des lignes blanches, Aerosmith a du mal à la dépasser...
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par DUNCANIDAHO TOP 1000 COMMENTATEURS le 30 octobre 2010
Format: CD
Quand on y regarde de plus près, la musique d'Aerosmith n'est tout de même pas la plus accessible qu'il soit et pourtant ce groupe à l'époque où sort ce "Draw The Line" qui succède au gigantesque "Rock" est LE groupe qui vend le plus de disques aux States devant Fleetwood Mac et Eagles.
Tellement célèbre que le nom du groupe ne figure même pas sur la pochette ! pochette hilarante comme quoi les gars d'Aerosmith n'avaient pas tant la grosse tête que cela et pouvaient se moquer de leur image.
Pour en revenir à la musique, ce disque est certainement le plus brut, le plus rugueux, le plus éruptif de la carrière des Duponts Volants.
"Sight for Sore Eyes" "Bright Light Fright" et "Critical Mass" ne sont pas vraiment calibrés pour les radios FM et exsudent un fiel et une rage que peu de groupes peuvent restituer sur disque.
Les petits bambins de Gun's and Roses ouvrirent grandes leurs petites oreilles !!
Quant à l'aplatissant "Draw the Line" il est là pour nous rappeler que si James Brown est autant une influence pour ce groupe que les Yardbirds, il sait faire du GROS rock qui tâche.
Et le merveilleux "Kings ans Queens" prouve que ce groupe décidemment c'est du tout bon.
Tyler s'égosille à tout va, Brad Whiford et Joey Perry canardent dans tous les coins et Tom Hamilton et Joey Kramer tapent sur tout ce qui bouge.
On finit sur une très belle reprise de "Milk Cow Blues" où Tyler retrouve une voix à peu près humaine.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Melomaniak COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 5 septembre 2015
Format: CD
C'est l'histoire de l'impossible passe de trois, celle d'un groupe qui plonge dans les excès de substances aussi, c'est l'histoire d'Aerosmith qui, l'année où la vague punk déferle sur l'Angleterre, mais pas vraiment aux Etats Unis, sort un cinquième album en forme de début de la fin, Draw the Line.
Parce que Draw the Line est loin de reproduire l'exploit de Toys in the Attic et de Rocks, deux albums ayant permis à Aerosmith de s'imposer comme un groupe qui compte dans une scène hard rock alors bouillonnante. Exempt de la variété de Toys in the Attic ou de l'exceptionnel mordant de Rocks ce n'est qu'un "bête" album de rock'n'roll pas exactement raté mais manquant des fulgurances de ses deux prédécesseurs. Ceci dit, il y a tout de même quelques morceaux qui méritent le détour à commencer par la chanson titre bien servie par un furieux riff de slide de Joe Perry. Plus loin, on est épaté par la punkesque énergie de Bright Light Fright (premier titre chanté par Perry), la solidité hard'n'blue d'un Critical Mass rondement mené, le groove typique de Get It Up et Sight for Sore Eyes, la belle construction d'un Kings and Queens prouvant que le groupe sait encore faire des chansons rock plus tempérées, ou une bonne reprise du Milk Cow Blues de Sleepy John Estes qui ne concurrençe pas, malgré la belle performance de Steven Tyler au chant et à l'harmonica, l'historique version qu'en firent précédemment les Kinks.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique