Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 6,99

Économisez
EUR 2,91 (29%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Dressé pour tuer: Une enquête de Drongo, ex-agent du KGB par [ABDOULLAIEV, Tchinguiz]
Publicité sur l'appli Kindle

Dressé pour tuer: Une enquête de Drongo, ex-agent du KGB Format Kindle

4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 6,99

Longueur : 352 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Descriptions du produit

Extrait

Première journée
Moscou. Le matin. 6 heures 21.

Il entendit le téléphone sonner et regarda sa montre. Diable ! A peine plus de 6 heures ! Quel abruti pouvait avoir l'idée d'appeler à une heure pareille ? Il loucha du côté de l'appareil, qui s'obstinait à carillonner. Il fallait être sacrement culotté pour déranger les gens au lever du jour. D'ordinaire, les ennuis surviennent le lundi ; or aujourd'hui on était déjà mardi. Encore un imprévu ? Qu'avait-il bien pu se produire cette nuit ? Dommage que sa femme soit partie à la campagne retrouver les enfants. Autrement, elle se serait chargée de décrocher. Elle dormait toujours du côté gauche du Ht, tout près du téléphone.
Le téléphone s'entêtait. L'auteur de l'appel n'avait pas l'air de comprendre que ce n'était pas une heure pour bavarder. L'occupant de l'appartement allait donc devoir répondre.
«J'écoute ! fit-il, mal réveillé et contrarié.
- Artiom, c'est toi ?» Le sommeil le quitta d'un coup. C'était sa femme. Il était sûrement arrivé quelque chose de grave.
«Il s'est passé quelque chose ? questionna-t-il, inquiet.
- Il est arrivé un malheur», l'informa-t-elle avec sa brutalité habituelle, sans penser qu'une réponse pareille pouvait être fatale à son époux, âgé de quarante-sept ans et sujet à des affections vasculaires. Effectivement, il ressentit aussitôt un pincement au coeur.
«Un malheur, tu dis ? Quel malheur ? Mais quoi donc ? Il est arrivé quelque chose à Katia ?» Il bombardait sa femme de questions sans lui laisser placer un mot.
«Pas à Katia, à Dima, réussit-elle enfin à placer. Il a mangé des champignons chez les voisins. Qu'ils avaient cuisinés eux-mêmes. Je lui avais pourtant répété mille fois de ne rien manger chez les gens...
- Mais qu'a-t-il ?
- Un empoisonnement. Il vomit, la tête lui tourne, il a mal au ventre. Il faut lui faire d'urgence un lavage d'estomac.
- Et où est Léonide ?» Il voulait parler de son gendre. Un peintre assez doué, mais sa femme et lui le trouvaient fantasque. Ce n'était pas le parti dont ils rêvaient pour leur fille, qui s'était fait passer la bague au doigt à dix-neuf ans. Maintenant, elle avait deux enfants, un garçon de cinq ans et une fillette de trois. Les jeunes grands-parents s'étaient réjouis de l'apparition des bambins, qui avait quelque peu réhabilité à leurs yeux leur farfelu de gendre.
«Il n'est jamais là quand on a besoin de lui, celui-là, soupira la grand-mère, stressée. Il est resté dormir dans son atelier. J'ai pensé tout de suite qu'il fallait demander la voiture des voisins et emmener Dima à l'hôpital. Les taxis, on doit toujours les attendre des heures, le temps qu'il s'en libère un et qu'il arrive à dénicher notre lotissement.
- Vous êtes à la datcha, là ?
- Bien sûr que non. J'ai réveillé notre voisin, et il a eu l'amabilité de nous conduire à l'hôpital. Katia est restée à la datcha avec la petite. Je t'en prie, envoie-leur une voiture, il faut les ramener en ville. Tu peux imaginer l'état de Katia !
- D'où tu m'appelles en ce moment ?» Il était complètement perdu.

Revue de presse

Il y eut James Bond, il y a aussi Drango. Alter-égo, en lecture inversée, le héros du nouveau livre de Tchinguiz Abdoullaïev revient sur la scène russe pour notre plus grand plaisir. L'auteur nous livre une petite enquête rondement menée et qui s'étale habilement sur trois jours, à Moscou. Tout juste, nous fait-il miroiter un petit séjour à Londres, mais qui en fait ne dépassera pas les limites de l'aéroport de Heathrow. Donnant ainsi une impression d'enfermement si particulier et typique de l'ancien régime communiste. L'écrivain qui se réclame encore du communisme (eh oui) nous donne pourtant une vision de la Russie comme étant le dernier pays au monde, où souhaiter y finir ses jours. (Karen Lajon - Le Journal du Dimanche du 6 juillet 2014)

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1014 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 352 pages
  • Editeur : Editions de l'Aube (5 juin 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00KNXEJBK
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°156.340 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?

click to open popover

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
On replonge encore une fois avec le détective Drongo dans ce monde postsoviétique si particulier, les personnages se mêlent, la politique s'en mêle, un excellent bouquin pour quelques jours de vacances détendues. Peu de morts, beaucoup de subtilité. Un auteur qui rencontre un grand succès en Russie et qui ne fait qu'apparaître en France; bonne traduction bien fluide.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Discussions entre clients