Acheter d'occasion
EUR 2,35
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Du N°1 des livres et articles multimédia d'occasion en Europe.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Droit de savoir Broché – 14 mars 2013

4.2 étoiles sur 5 24 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 11,01 EUR 2,35

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Lecteur, merci d être venu à la rencontre d'un ferment de désordre et de discorde : un journaliste.
Du moins est-ce ainsi qu'en France les pouvoirs établis, autorités instituées, situations acquises et notabilités installées jugent d'ordinaire notre engeance, les journalistes d'enquête - ou d'investigation, comme l'on voudra -, ceux qui cherchent et qui révèlent. Font chorus tous ceux qui, par conformisme ou par aveuglement, les suivent sans broncher, entre troupeaux moutonniers et meutes revanchardes. Et c'est à chaque fois la même danse infernale : pour mieux taire, étouffer ou oublier les informations dérangeantes, le journaliste qui les porte au grand jour est désigné à la vindicte, traité en ennemi, accablé de maux imaginaires et affublé de mots incongrus.
J'ai beau en avoir l'habitude à force d'en avoir fait les frais, je ne m'y habitue toujours pas : pourquoi cet acteur indispensable au jeu démocratique est-il d'emblée décrié quand il assume vraiment son rôle ? Car à quoi est supposé servir un journaliste, selon les canons d'une tradition qui unit règles professionnelles et principes politiques ? Tout simplement à apporter aux gens les informations dont ils ont besoin pour être libres et autonomes. Libres dans leurs opinions, autonomes dans leurs décisions. Leur donner en somme les moyens de réfléchir et de choisir par eux-mêmes, sans être soumis à des puissances qui leur échapperaient ou à des pouvoirs qu'ils ne pourraient pas contrôler.
Un journaliste fait donc son travail quand il apprend au public ce qui lui échappe, ce qu'on ne voudrait pas qu'il sache, ce qu'on lui dissimule ou qu'on lui cache, ce qui lui est méconnu ou inconnu, bref tout ce qui ne ressort pas de la communication, d'où qu'elle vienne. Et, d'autant plus, quand elle provient des pouvoirs et des puissants qui, mieux que d'autres, ont les moyens d'imposer leur vision du présent, tout comme le récit du passé est, le plus souvent, écrit par les vainqueurs et les dominants. C'est alors que la responsabilité sociale du journaliste prend tout son sens, dans sa capacité à sortir des agendas imposés et à dévoiler des réalités inédites.
Or, bizarrement, dans le débat public français, c'est à ce moment précis que le journaliste se fait mal voir. Le voilà brocardé alors même qu'il s'accomplit en jouant son rôle d'apporteur de nouvelles inédites, nouvelles dérangeantes ou mauvaises, indociles et imprévues, incroyables ou impensables, nouvelles qui bousculent les certitudes, ébranlent les opinions, déstabilisent les réputations. Calomnié à cet instant où, sortant de sa routine et prenant des risques, il accomplit la promesse professionnelle qui lui fut enseignée d'être d'abord loyal envers les citoyens en leur dévoilant les vérités les plus utiles, celles qui font réfléchir, celles qui mettent en branle et en mouvement, celles qui découvrent l'impossible et ouvrent le possible. Bref, celles qui nous font sortir des chemins balisés.
Il est vrai que «les braves gens n'aiment pas que l'on suive une autre route qu'eux», chantait déjà Georges Brassens, et peut-être faudrait-il que le journalisme d'enquête fasse de «La mauvaise réputation», cette chanson de 1952, son hymne secret. La posture n'a cependant rien d'enviable. Avantageuse en apparence, elle n'en est pas moins dangereuse et désastreuse. Dangereuse pour les journalistes concernés qui risquent de se vivre en poètes maudits de leur profession, intériorisant en marginalisation l'exclusion qui les frappe. (...)

Présentation de l'éditeur

Ce livre s'adresse à tous ceux que le journalisme intrigue et que la démocratie concerne. C'est celui d'un citoyen qui fait profession de journaliste. Et d'un journaliste qui fait ce métier en citoyen. Son propos est d'expliquer les enjeux politiques d'une pratique professionnelle.
A quoi sert le journalisme ? Quelle est sa raison d'être ? D'où vient sa légitimité ? Quelle est sa mission démocratique ? Où se situe sa responsabilité sociale ? Pourquoi ses informations peuvent-elles déranger ? En quoi sa crise actuelle concerne-t-elle tous les citoyens ? Mais aussi pourquoi le journalisme d'investigation fait-il l'objet de tant de polémiques ? Et que veut dire être indépendant pour un journaliste ? Etc.
Autant de questions auxquelles j'ai tenté de répondre dans cette contribution au débat sur le journalisme, la presse et la démocratie à l'époque de la révolution numérique. J'aurai atteint mon but si, en refermant ce livre, vous vous dites que la liberté de la presse, loin d'être un privilège des journalistes, est un droit des citoyens.

Edwy Plenel est journaliste, directeur et cofondateur de Mediapart.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 3 avril 2013
Format: Broché
A l'heure où Jérome Cahuzac est finalement obligé de reconnaître piteusement son mensonge, c'est peu que de dire que Mediapart, et,, derrière lui, Edwy Plenel tiennent là leur revanche. C'est à une cinglante démonstration de l'utilité de ces nouveaux modes d'informations que nous venons d'assister. Au delà des considérations partisanes, force est de constater que ce nouveau média est une nécessité démocratique tant la presse, dite classique, semble prompte à passer sous silence nombre d'affaire du même genre, pour mieux flatter la main qui la nourrit.

Le travail de Plenel et de siens est donc hautement dangereux pour bien des puissants au pouvoir et l'on comprend mieux alors les filatures, les écoutes, les campagnes de diffamation, les plaintes et autres friandises que lui a réservé le précédent gouvernement, dans le but évident, de faire échouer toute enquête qui pourrait lui porter préjudice. Il en va maintenant du gouvernement de monsieur Hollande comme de celui de Sarkozy: tout est bon pour décrédibiliser le travail de fourmis éffectué par le site. Malheureusement pour ceux qui feignent encore de croire que les gens se satisfont des histoires autorisées qu'on veut bien leur raconter, l'affaire Cahuzac a donné raison à Mediapart et le soutien de l'opinion en a encore été renforcé.

Dans cet ouvrage, Edwy Plenel revient sur les conditions éprouvantes dans lesquelles sont menées la plupart de ces enquêtes, la minutie maniaque avec laquelle elles sont menées et le sérieux de ses investigations.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 36 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Plenel explique clairement le rôle de la presse dans une démocratie et s'exprime d'une manière succinte. Livre agréable à lire.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Remplie d'utopie démocratique ce livre redonne foi à la souveraineté du peuple. Composé de 6 chapitres (journalisme, démocratie, pub, secret, vérité, révolution) très facile à lire et référencé. A lire avec du Bourdieu (l'emprise du journalisme) ou du Serge Halimi (les nouveaux chiens de garde).
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
J'aime les écrits d'Edwy Plenel, mais ce livre et une déception.
Il s'agit pratiquement, du début à la fin (j'ai voulu aller juqu'au bout), d'un plaidoyer "pro domo" pour justifier le droit et l'intérêt d'informer.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Naty le 27 avril 2013
Format: Broché Achat vérifié
Edwy Plenel est génial. Ce livre lui "colle" parfaitement. Il exprime avec énormément de courtoisie l'attitude de ses confrères et consœurs. Il devrait être obligatoire
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
J'ai aimé ce livre ; on y apprend des choses qui n'auraient jamais été dévoilées sans E. Plenel ; bravo d'avoir osé
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Livre très intéressant mais le vocabulaire n'est pas adapté à tout le monde. A recommander aux élèves de journalisme (très instructif)
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Enfin, une presse libre, qui n'est pas aux ordres des puissants.
La liberté mérite une presse libre.
Merci Edwy PLENEL
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?