• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Du côté des infidèles a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Du côté des infidèles Poche – 11 octobre 1989

4.7 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 5,78
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 5,30
EUR 5,30 EUR 3,00
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Fête des Mères Fête des Mères

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
Leonardo SCIASCIA nous conte les vicissitudes et les tribulations subies par Mgr FICARRA, évêque de PRATTI en Sicile, entre les élections de 1946 et son décès en 1959.
Ce que dénonce une fois de plus et preuves écrites à l'appui Leonardo SCIASCIA au travers de ce prélat à la fois candide, intelligent et tenace, est la main mise de l'Eglise sur la Démocratie Chrétienne et donc sur son influence sur la politique italienne en son ensemble. L'Eglise catholique fait de Mgr FICARRA un bouc émissaire pour expliquer ses défaites électorales successives en 1946 et en 1949 au sein de l'Evêché de PRATTI. Seule sa négligence est la conséquence directe de ces 2 échecs face à l'ennemi de toujours le PCI.
Tout va être bon à ses supérieurs hiérarchiques pour que l'évêque démissionne "de lui-même". Leur combat sournois et onctueux va durer de nombreuses années. Mgr FICARRA ne supporte pas le mensonge et se livre à un jeu très habile du chat et de la souris. A la politique il oppose sa foi; ce qui est la moindre des choses pour un évêque.
En quelque sorte Mgr FICARRA est victime d'un procès digne de l'Inquisition. Même innocent il doit se reconnaître coupable. Et tout ça sans faire de bruit.
Même si le propos de Leonardo SCIASCIA est on ne peut plus sérieux il n'en n'est pas moins teinté de malice et c'est bien pour cela qu'il nous intéresse et nous parle aussi fort.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Pour ce livre, écrit dans son style typiquement sarcastique, Leonardo Sciascia s'est basé sur des documents réels.

Un évêque sicilien est attaqué par les pouvoirs en place (le Saint-Office et son bras long, le parti catholique) parce qu'il ne veut pas s'engager politiquement, en d'autres termes, parce qu'il n'exalte pas la Democrazia Christiana parmi ses paroissiens.
`C'est là son erreur d'évaluation: cette exaltation (de la Democrazia Christiana) était la norme - dans toute l'Italie, dans sa course à la détention du pouvoir, héritée naturaliter du fascisme; lui, à Patti, jouait un rôle d'obstacle; d'obstacle par son indifférence au pouvoir politique, à la politique; par son indifférence ou sa répugnance à s'en contaminer, à y prendre part ou à s'en rendre complice.'

Il s'ensuit un procès style `Inquisition' donnant à l'église la parfaite image de celle d'un parti stalinien : `Nous voici aux racines du procès inquisitorial - ou stalinien. Il faut, fût-on innocent, se rendre à la faute.'

Ce court roman est une attaque virulente contre l'église catholique et sa soif de pouvoir en Italie, un thème typique pour le grand écrivain qu'est Leonardo Sciascia.

Lecture hautement recommandée aux fanas de Leonardo Sciascia.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Voilà une belle patience de la part d'un évêque sicilien pour lutter contre sa mise au placard. Avec Léonardo Sciascia, le grand écrivain d'origine sicilienne, on découvre les écrits de l'homme d'Eglise et ceux de sa hiérarchie qu'il sort des archives. Ni meilleur, ni pire que ses pairs, il gère en bon père d'Eglise les affaires spirituelles, matérielles et humaines de son évêché, mais sans s'occuper de politique. Mais on lui reproche, sans que cela soit dit clairement de laisser passer les communistes aux élections.La Démocratie Chrétienne locale fait du lobbying pour le faire virer. Il est harcelé pendant 15 ans par son supérieur pour demander son changement, présenter sa démission, solliciter sa placardisation à Rome, sous prétexte qu'il gère mal, qu'il n'entend plus ou qu'il devient sénile. Rien n'y fait, l'évêque résiste en démontrant sa bonne santé jusqu'en 1957 où il apprend par la presse sa renonciation et se voit nommé dans un archevêché en ruine qui n'existe pas, dans quelque désert comme le fut plus tard un autre Monseigneur, Jacques Gaillot. L.Sciscia n'aime pas la calotte, mais là, il s'est fait copain avec une violette et de surcroît, compatriote.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique