Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 6,99

Économisez
EUR 0,21 (3%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Du domaine des Murmures par [Martinez, Carole]
Publicité sur l'appli Kindle

Du domaine des Murmures Format Kindle

4.1 étoiles sur 5 146 commentaires client

Voir les 9 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 6,99

Description du produit

Revue de presse

Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. La voix fraîche d'Isabelle Carré nous emporte dans son univers rêveur et passionné. Durée d'écoute : environ 5 h.

Présentation de l'éditeur

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire 'oui' : elle veut faire respecter son vœu de s'offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe...
Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l'entraînera jusqu'en Terre sainte.
Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d'une sensualité prenante.

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 583 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 205 pages
  • Editeur : Editions Gallimard (28 février 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00BI1PID4
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 146 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°6.351 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Format Kindle Achat vérifié
Court récit facile à lire. Un Moyen-Âge rêvé et poétisé avec parfois des facilités métaphoriques. Une jeune protagoniste attachée et attachante. Des péripéties souvent peu vraisemblables mais c'est ce qui était recherché. Agréable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Histoire passionnée et vibrante d'une recluse comme il y en eût tant au Moyen-Age (je me souviens de celle évoquée par Victor Hugo dans Notre-Dame de Paris).
Un roman à découvrir!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Ce livre m'a happé dès la première page. L'écriture est juste sublime et l'histoire magique. Le contexte historique est assez exceptionnel et m'a fait découvrir des faits que je ne connaissais pas (les emmurées vivantes). Bref, majestueux, à découvrir absolument !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Un conte, magique, poétique et cruel ! Son élégante écriture nous enchante, du début à la fin... fin qui traine tout de même un peu en longueur ....j'ai beaucoup aimé
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Cyril MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 17 avril 2013
Format: Poche
Quel bel ouvrage ! J'ai commencé ce livre car j'avoue que ce phénomène de reclus et en fait plus particulièrement de recluses au moyen-âge m'a beaucoup intrigué ; je ne connaissais pas cet épisode de la vie religieuse qui a culminé en France au début du XI et XIIè siècle mais je me suis un peu renseigné et même s'il ne reste que peu de traces sur la vie de ces ermites à la recherche de l'absolu des indices dans l'architecture religieuse et dans certains livres ont permis de les faire revivre.
C'est ce qu'a fort bien réussi Carole Martinez dans son livre en nous présentant la vie d'Esclarmonde fille d'un petit seigneur qui pour éviter le mariage à un nobliau a décidé de vivre en recluse, c'est-à-dire se faire emmurer vivante dans une pièce minuscule avec de petites ouvertures appelées hagioscopes permettant d'assister à la messe et d'accepter des offrandes des éventuels pèlerins de passage. En tant qu'occidental du XXIème siècle habitué au confort et à un certain consumérisme, cela m'a paru totalement aberrant voire à la limite de la folie. Mais l'auteure grâce à de superbes descriptions du monde médiéval nous permet de prendre le recul sur ce monde. Il ne faut pas le regarder par le prisme de nos connaissances mais le replacer dans ce monde. A cette époque et l'auteure l'a superbement décrit, le monde est encore magique, les campagnes sont peuplées de lutins et de farfadets.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Ennuyeux, pompeux et parfois dérangeant, je suis très déçue par ce livre. Bien entendu il ne s'agit que de mon avis personnel mais je n'ai même pas pu lire la moitié.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
« Ecouter un livre est une autre façon de lire. C’est le plaisir de la rencontre avec un texte, par la magie de la lecture à voix haute » précise la brochure papier des éditions « Ecoutez lire » de Gallimard.

Il évoque le Domaine des Murmures, lieu d’un château à la fin du XIIe siècle, une période qui est rarement le lieu des sujets de romans d’aujourd’hui. Isabelle Carré vit ce texte et cette existence particulière dans une langue douce et parfaite, respectant la concordance des temps. Toutes les citations citées plus loin proviennent de l’ouvrage.
L’héroïne, Esclarmonde, raconte son histoire à la 1ère personne. « Mon temps aimait les vierges (…). Les femmes frêles et dociles de ce temps-là. »

Le sujet évoque ce sujet rarement transcris des recluses volontaires du Moyen-Age pour échapper aux vies frêles, soumises et dociles des fillettes de ce temps-là (« des fleurs à peine écloses »), très vite mariées pour la longue progéniture qu’elles devaient engendrer. L’héroïne agît de cette manière pour ne pas déplaire à son père qui lui refusait le couvent, et donc pour adorer Dieu. Elle dit « non » pour la 1ère fois à son père afin de refuser son mariage forcé. « [A mon père], je lui préférais Dieu, ce dévoreur de vie ».
« Une liberté, mais à quel prix… ». Sa vocation n’avait pas été entendue et donc considérée, « tant il est dur pour une fille d’être écoutée ». « J’ai creusé ma foi pour m’évader » dans « la splendeur du sacrifice ».
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Fin du XXIIe siècle, en Franche-Comté.
Une jeune femme se tranche l'oreille sur l'autel de l'église le jour de son mariage, c'est le seul moyen de se faire entendre elle ne veut pas épouser l'homme qui lui est promis. Elle annonce qu'elle est liée au Christ et demande à finir ses jours murée dans un cachot contre l'église du château. Son geste va dépasser les limites du domaine des Murmures et les pélerins accourent pour lui rendre visite.
Une histoire magnifique qui traite de la femme, de la religion, des limites entre foi et superstitions, des Croisades, de l'amour d'un père pour sa fille, de la douleur nécessaire pour une mère de couper le cordon avec son enfant, du pardon.
L'écriture de Carole Martinez est légère, on y retrouve le souffle des contes médiévaux et des chansons de geste ;et la légende d'Esclarmonde nous est narrée comme dans une veillée, au coin du feu, par un troubadour.
Remarque sur ce commentaire 39 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique