Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Du praxinoscope au cellulo : Un demi-siècle de cinéma d'animation en France ( 1892 - 1948 ) Broché – 4 octobre 2007

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 89,00 EUR 59,00

Fête des Mères Fête des Mères

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Le CNC à réalisé ce superbe ouvrage afin d'éclairer une période mal connue du cinéma d'animation en France, de la création du praxinoscope par Emile Reynaud, aux réalisations de Paul Grimault, juste après la seconde guerre mondiale. Dans un « Libre parcours autour de 14 films », des cinéastes contemporains expriment ce que ces aeuvres leurs inspirent encore aujourd'hui. Les deux autres parties du livre sont consacrées aux 105 films de la rétrospective 2007, ainsi qu'un abécédaire comportant les nombreuses biographies des réalisateurs. Dans le DVD bonus, on découvre, parmi d'autres raretés, « Pauvre Pierrot », comptine picturale d'Emile Reynaud, l'espiègle « Fantasmagorie » du génial Emile Cohl, mais aussi « L'idée » de Berthold Bartosch, réalisée d'après les gravures de Frans Masereel. Film unique d'un cinéaste au destin brisé par le nazisme, ce chef-d'aeuvre, d'un lyrisme trouble, mystique, impose un authentique poète de la lumière. Pierre Charbonnier mélange allégrement techniques d'animation et prises de vues d'acteurs dans « La fortune enchantée », une fable étonnante, fantastique et burlesque, et l'on ne sera pas moins surpris par « Anatole fait du camping », incursion éphémère dans le dessin animé d'un Albert Dubout... ffonnant.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique